Holly Johnson était dimanche sur la scène de l’AB qui ce soir là a pris des allures de discothèque

0

Holly Johnson a fait escale ce 1er octobre à l’Ancienne Belgique pour célébrer les 40 ans de la sortie du tube « Relax » de Frankie Goes to Hollywood. Un concert qui affichait complet et qui a ravi les 2.000 fans présents ce soir là.

Cette tournée s’inscrit dans le prolongement de la reformation exceptionnelle de Frankie Goes to Hollywood en ouverture du 67e concours Eurovision de la Chanson à Liverpool.

Parallèlement la carrière solo de Holly Johnson a elle aussi été couronnée de succès, avec la sortie de son album Blast ! qui a atteint la première place des charts au Royaume-Uni. L’album collectionne les tubes tels que  Love Train ,  Americanos, Heaven’s Here et Atomic City, et est ressorti récemment en édition spéciale dans un beau vinyle de couleur.

C’est donc dans ce contexte qu’Holly Johnson s’est présenté sur les planches de L’AB accompagné d’un band de cinq excellents musiciens.

Le son est excellent et la voix de Holly très convaincante. Dommage que deux petits problèmes techniques aient entaché le show, la régie ayant visiblement par deux fois coupé le son façade de la salle en fin de titre, ce qui a entraîné également la coupure du micro de l’artiste qui parlait dans le vide sans être entendu et sans s’en rendre compte car ayant vraisemblablement lui le son scène dans ses oreillettes. Un petit malaise, qui a vite été oublié au vu de la suite parfaite du concert.

Le gig commence avec Warriors of the Wasteland, suivi du fameux Welcome to the Pleasuredome, et de Love Will Come, Americanos, In and Out of Love, Rage Hard, Parfume, Atomic City, Heaven’s here, Love Train, This was Me et Watching The Wildlife.

Puis vient Relax, LE tube incontournable qui n’a pas pris une ride et enflamme la salle, avant le remuant Two Tribes qui clôture le show.

Holly Johnson ne quitte pas la scène et nous gratifie d’un rappel magnifique, avec une interprétation monstrueuse de The Power of Love. Fin du show. Il aura joué 80 minutes mais tout y était.

A soixante trois ans le chanteur britannique en a visiblement toujours sous le pied, et on se plait à rêver d’un nouvel album de titres originaux qui comblerait certainement les fans.

Mais en attendant il nous reste les albums de Frankie Goes to Hollywood et les albums solo d’Holly à nous mettre entre les oreilles, et ça, ça fait un bien fou !

Jean-Pierre Vanderlinden/ Photos Fabian Braeckman

Article partagé en collaboration avec Branchés Culture.com. Retrouvez l’article original via ce lien :

https://branchesculture.com/2023/10/03/holly-johnson-etait-dimanche-sur-la-scene-de-lab-qui-ce-soir-la-a-pris-des-allures-de-discotheque/

retrouvez le concert à l’ AB intégral via youtube :

https://youtu.be/ikaANQXxPUU

Fabian Braeckman (317)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire