Le Heavy metal selon la petite Bédéthèque des Savoirs

Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd’hui, je souhaite à nouveau vous parler d’une BD, Le Heavy metal, De Black Sabbath au Hellfest. Cet ouvrage est issu d’une série, La petite Bédéthèque des Savoirs, qui comporte 29 albums actuellement. Il s’agit du 4ème tome paru le 4 mars 2016 au prix de 10 €. Le format est tout mignon. L’œuvre compte 66 pages, court mais dense en informations. 

© VAN INGELGEM

Le scénario est de Jacques De Pierpont, le dessin d’Hervé Bourhis et l’avant-propos est rédigé par David Vandermeulen.

La bédé utilise toujours les quatre couleurs : rouge, noir, blanc et beige. J’aime beaucoup la construction des planches qui est déstructurée. 

Très exhaustive et complète, on découvre d’innombrables groupes de metal venant de différents pays et d’origines diverses. Petit coup de cœur pour l’inclusion de la gent féminine du metal. La bande dessinée est bourrée d’anecdotes surprenantes. 

Sur la quatrième de couverture, on lit : 

« Cerner la communauté métal et les nombreuses tribus qui la composent ; s’y retrouver dans ses multiples sous-genres, du Thrash au Black Metal ; saisir les codes, du signe des cornes au Diabolus in Musica ; comprendre comment le métal dit satanique coexiste avec un métal chrétien ; découvrir les variétés qui se sont déployées dans le monde entier… Voilà en quelques exemples le projet fou que se sont donné les auteurs de cette bande dessinée.

JACQUES DE PIERPONT dit Pompon, est l’une des voix les plus célèbres de la RTBF (RadioTélévisionBelgeFrancophone) avec pas moins de 40 années d’antenne à traiter de toutes les contre-cultures. 

HERVÉ BOURHIS est un auteur de BD souvent consacré (Prix Goscinny 2002, Jacques Lob 2010, Landerneau 2014). Il s’est forgé une réputation de fin connaisseur de rock, avec notamment son Petit livre Rock et son Petit livre Beatles. 

LA PETITE BÉDÉTHÈQUE DES SAVOIRS

UN SPÉCIALISTE ET UN DESSINATEUR S’UNISSENT POUR VOUS FAIRE COMPRENDRE LE MONDE EN BANDE DESSINÉE »

Pouvait-on rêver d’un meilleur duo pour nous parler de musique ?

© VAN INGELGEM

On retrouve les thèmes suivants : 

  • Au firmament du hard rock : La trinité anglaise 
  • Vers le heavy metal : 10 ans de gestation
  • Les années 80, triomphe du heavy metal
  • Les années 80, le trash metal 
  • Les premières heures du metal extrême
  • La fin des années 80
  • La fin du metal classique

Un petit cadeau tellement sympathique à offrir aux néophytes du metal !

Bonne lecture et à la prochaine,

PS : La mascotte d’Iron Maiden s’appelle bien Eddie et non Freddie !

Amélie (12)

Étudiante en deuxième année de communication au sein de l'ISFSC.
Fan de Rock 'n' roll depuis le plus jeune âge.
Guitariste à ses heures perdues.

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :