Achats de fin d’année : l’embarras du choix musical de 2023 ! :

0

Madre Dios, le jour du Réveillon arrive à grand pas et vous vous rendez-compte subitement que vous êtes en mode galère concernant vos achats de fin d’année, et vous vous demandez ce que vous allez pouvoir bien offrir à vos proches.

S’ils sont mélomanes , cela ne devrait pas être très complexe de satisfaire leurs oreilles sensibles grâce à du très bon son, et si vous voulez éviter des files d’attente énormes ce dimanche, merci de bien vouloir suivre nos conseils, vous n’allez pas être déçus.

Au niveau chanson francophone, rayon compilations , l’année qui va s’écouler a été marquée par le retour médiatique de Mylène Farmer sur scène et bien entendu Universal son ancienne maison de disques n’a pas manqué de ressortir l’artillerie lourde et si vous aimez les premières périodes de l’artiste, vous serez très certainement les premiers à vous ruer sur le coffret de l’album « L’autre », album qui a marqué toute la planète musicale en 1991, grâce au titre « Désenchantée ». Ici, vous allez retrouver non-seulement le Cd audio d’origine, mais aussi l’album en vinyle ainsi que les différents singles qui en ont été extraits pressés sous la forme de « Picture Disc » et pour la première fois vous aurez également l’occasion de retrouver les instrumentaux des 10 tubes qui composent l’album. Pour les plus nostalgiques des 45 tours qui font bien entendu un retour en force avec la résurrection de la galette noire, vous aurez également l’occasion et ce en l’espace de 3 coffrets de retrouver l’ensemble des singles de Mylène Farmer qui ont cartonné entre 1984 et 1996, avec une présentation également sur la forme d’un Picture Disc.

Triste anniversaire à commémorer s’il en est, celui de l’anniversaire de Johnny Hallyday avec déjà 6 années de lourds manques à supporter comme on peut, mais pour nous consoler trois CD’s sont sortis, le premier regroupe les deux enregistrements symphoniques réalisés par Yvan Cassar avec 5 bonus dont un inédit et pour la première fois en DVD, la tournée symphonique qui a cartonné un peu partout et qui poursuit sa route triomphale en 2024. Si vous êtes moins sensibles aux orchestrations, rien ne vous empêche de retrouver également Johnny Hallyday via un superbe album de duos, où l’on se rendra vite compte que le taulier a fréquenté de sacrées pointures de son vivant, qu’elles appartiennent à la variété francophone et/ou internationale. Si vous aimez l’inédit, alors il ne vous reste plus qu’à vous plonger sur l’album qui se veut un résumer des plus belles chansons parues sur les trois derniers albums, sans oublier l’inédit « Un cri ». Manque de bol, 2023 fut également marquée par la brutale disparition de Jane Birkin qui se voit du coup à l’honneur grâce à une superbe intégrale qui regroupe ses albums studios, mais aussi grâce à son dernier live « Oh pardon, tu dormais ! », et si vous êtes d’humeur gourmande, passez directement à l’intégrale de ses concerts. Du côté belge, heureusement c’est le côté festif qui prime avec 30 années de carrière pour notre Axelle Red, avec pour l’occasion la sortie d’un double best-of incluant un inédit « C’est ma Life, c’est ma vie « , et si après cela vous êtes toujours en manque de la sensualité de notre compatriote, rien ne vous empêche de vous ruer sur le coffret regroupant l’ensemble de ses albums studios. Pour les nostalgiques de Renaud qui aiment les belles orchestrations, c’est le moment d’aller faire l’acquisition d’un très bel album de cordes dans lequel Gérard Lambert fait son retour à travers les reprises de 18 de ses plus grands succès. Devenu très certainement un exercice obligatoire depuis que des émissions de qualité comme Taratata existe, Bernard Lavilliers lui aussi s’est livré également à l’exercice en reprenant ses plus grands succès en mode symphonique. Véritable coup de coeur dans ce registre, l’album de Gaëtan Roussel de duos qui se veut un mix entre nouvelles compositions et chansons destinées à d’autres reprises à son propre compte, mais toujours dans l’exercice du duo, un peu à la manière de Vianney qui a réalisé de nouvelles compositions à deux, parfois à trois avec un superbe titre interprété en duo avec Renaud. Bouclons cette boucle compilatoire avec Florent Pagny qui retrouve peu à peu le chemin de la pleine santé et qui nous offre pour l’occasion, un album de duos 2.0 avec également la possibilité d’acquérir le coffret qui regroupe ces deux projets de duos. A épingler également notre compatriote Helmut Lotti qui cette fois met à l’honneur les grosses pointures du Rock mais surtout métalleux, et cela vaut vraiment le détour !.

Si l’on se penche sur les retours fracassants au niveau francophone de l’année, on ne pourra pas s’empêcher de citer Isabelle Adjani qui après le Pull Marine replonge enfin dans la musique, grâce à un album concocté par Pascal Obispo, avec toute une série de duos qu’ils soient de facture nationale ou internationale avec pour les nostalgiques du 33t, un coffret mémorable avec deux superbes photos inédites. Héros bien malgré lui d’une biographie controversée, Jean-Jacques Goldman en étant le plus souvent absent a tout de même réussi à marquer l’année en allant offrir une chanson inédite à Sarah Brightman à l’occasion de la sortie de son nouvel album « Winter in Paris », mais aussi à Gautier Capuçon sur l’album « Voyage à Paris ». Autre pilier de la chanson française, Etienne Daho n’a pas manqué son come-back en tirant très largement la nuit sur les étoiles, un très beau titre en hommage à l’une des plus belles romances du 7ème Art et nous livre aussi son album le plus romantique de tous les temps et cela fait du bien par les temps désabusés qui courent. Parmi les révélations de l’année, nous avons retenu Zaho de Sagazan, avec une symphonie des éclairs qui vaut bien toutes les sucreries du monde et qui a murmuré à nos oreilles des chansons écrites d’une plume singulière avec un chanté-parlé qui oscille entre modernité et désuétude, le tout bercé par une musique électronique laissant parfois place au piano, le véritable bonheur de cette année, après la découverte en son temps de Clara Luciani. Niveau belge, nous avons bien entendu été captivés par le compatriote Pierre De Maere qui nous a offert un premier album aussi surréaliste que lunaire, mais toujours enchanteur.

Si des membres de votre famille ou vous-mêmes ne pouvez pas envisager de commémorer Noël sans chants traditionnels, pas besoin de vous ruer sur l’album que l’on ne présente plus à savoir celui de Mariah Carrey car cette année il y a d’autres alternatives avec notamment le come-back de Cher qui nous a gratifié d’un magnifique album de fêtes qui est bien parti pour talonner « All I Want For Christmas is you ». Fans de Cher, vous pourrez également retrouver l’album inoubliable « Believe », qui s’est vu couronné d’une réédition des suites du bon démarrage de l’album de Noël . A la recherche du cadeau original, vous serez qui sait séduits par l’album de Noël de l’artiste Tarja, qui revisite les chants de Noël à la sauce Gothique, c’est déstabilisant à souhait mais c’est magnifique à l’écoute. En revanche si vous êtes dans un moove plus classique, il vous reste Natasha St-Pier qui confirme pour le moment son goût pour le Sacré mais avec une relecture des classiques de Noël qui n’est pas inintéressante, mais aussi Andréa Bocelli qui a décidé comme bon nombre d’entre-vous de fêter Noël en famille avec un album de trio accompagné notamment de son fils qui se lance à son tour dans le métier. Si les amateurs de superbes voix demeurent en reste, ils retrouveront aussi le talentueux Grégory Porter pour un album de fêtes aux petites pommes Duchesse , tandis que les nostalgiques de Dalida, auront l’occasion de la retrouver sur un album de circonstances, « Vive Le Vent ! ». On n’oublie pas non plus les plus jeunes avec Carla qui nous offre son premier Cd de Noël, tandis que les mélomanes pourront retrouver dans les bacs , l’incontournable André Rieu de saison.

Nostalgiques des années 80’s, vous n’aurez pas été oubliés cette année du moins au niveau de l’international, vu que les Simple Minds vous reviennent avec pas moins de deux albums , l’un enregistré au sein d’une église et l’autre en version acoustique. Pour ce qui est de U2, on les attendait cette année avec du nouveau matériel mais il faudra se contenter d’une compilation de leurs plus grands titres mais dans des version très épurées. Côté Depeche Mode c’est en revanche avec du neuf qu’ils sont revenus cette année et après le départ de Fletcher, on était en droit si Gore et Gahan allaient pouvoir s’entendre après la terrible perte du troisième larron qui leur servait de rempart, mais à l’arrivée la surprise est plus que réussie avec un album qui renoue avec les années Vialotor et qui n’a pas à rougir de sa continuité dans ce que Depeche Mode fait de mieux, avec en cerise sur le gâteau la sortie toute récente d’un DVD qui regroupe 11 des meilleurs clips signés Anton Corbijn. En ce qui concerne les Pet Shop Boys, ils ont regroupé leurs meilleurs singles via le superbe coffret Smash, tandis que les Duran Duran nous ont offert un album d’Halloween mais qui peut toujours s’harmoniser aux fêtes du moment.

Pour ce qui est de l’international, s’il ne restait que deux albums à vous conseiller, on ne pourrait s’empêcher de vous conseiller celui des Stones qui après autant d’années à nous faire attendre, sont enfin parvenus à nous livrer l’album que l’on attendait plus et que dire de Peter Gabriel qui probablement regonflé à bloc par la reformation récente de Genesis sur scène, a finalement mis un point final à l’enregistrement d’un nouvel album OVNI dont la particularité réside dans le fait que les chansons ont été enregistrées au cours de la pleine lune.

Voilà une bien modeste sélection ma foi, en souhaitant qu’elle parvienne à vous éviter de longues files en magasins, tout en faisant des heureux !.

Encore un très joyeux Noël !

CHRISTOPHE COCU (21)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Laisser un commentaire