PUBLIÉ LE16 FÉVRIER 2023  par JPROCKBRUXELLES

Ghalia Volt, la nouvelle princesse du hill country blues, était de retour en full band sur ses terres natales pour un concert at home particulièrement emballant

Dans le cadre de sa tournée européenne, Ghalia Volt a posé ses valises at home au Beaubbles à Bruxelles pour un concert formidable devant une cinquantaine de privilégiés. Récit d’une soirée terriblement bluesy avec notre Ghalia nationale devenue désormais princesse du hill country blues aux States.

Ghalia Volt est née à Bruxelles où elle commence sa carrière avec Ghalia & The Naphtalines avant d’enregistrer son premier album avec Voodoo Casino en 2016. Poussée par le désir d’explorer la route du blues, elle part aux USA et son périple passe par Chicago, St Louis, Memphis, Nashville, Tennessee et le Sud, entre autres.

En 2016 Ghalia rencontre Johnny Mastro & the Mama’s Boys, une rencontre qui amènera à une collaboration et à un nouvel album  Let the Demons Out en 2017, et à asseoir sa réputation aux USA. Elle signe alors avec le label blues RUF records et entame une tournée américaine et européenne. L’album pointera en 29éme position dans le Billboard Top Blues Albums Chart début 2018.

Désireuse de perfectionner son style vers le hill country blues elle se dirige vers Coldwater, Mississippi où elle enregistre  un nouvel album Mississippi Blend (2019) avec les collaborations de gens comme Cody Dickinson, Cedric Burnside, et Watermelon Slim qui joue de l’harmonica sur cinq titres. Ghalia se charge du chant, de la lead guitar slide ou traditionnelle, et des parties rythmiques. Le disque très acclamé, atteindra par trois fois la 3éme place du  Billboard Top Blues Albums Chart US. Une très belle reconnaissance internationale.

En mars 2020 la pandémie de Covid n’épargne pas les USA, et vu les circonstances Ghalia, qui réside désormais au pays de l’Oncle Sam, décide de tenter de jouer seule en One Woman Band, jouant du tambourin et de la batterie des deux pieds tout en chantant et en jouant de la slide guitar.

Elle testera cette formule sur place avec une série de concerts dans le Mississippi, puis partira en tournée à travers la Louisiane, le Texas, le Nouveau Mexique, l’Arizona, la Californie, le Nevada, l’Utah, le Wyoming, le Colorado, le Kansas, le Nebraska, l’Iowa, l’Illinois, le Missouri, le Tennessee, le Kentucky et l’Arkansas, avant de revenir au Mississippi. Tout ça par la voie du rail et du National Railroad Passenger Corporation (Amtrak) qui relie entre eux  46 des 48 états contigus par le train.

Cette fille n’a peur de rien et possède un mental en béton qui lui permet de rebondir sans cesse et d’arriver à ses fins. Et une fois encore ça lui a réussi.

C’est au Royal Studios de Memphis qu’elle enregistre l’album One Woman Band en solo avec juste la collaboration de l’excellent Dean Zucchero à la basse sur trois titres et de Monster Mike Welch qui posera sa guitare sur deux morceaux dont le fameux « Evil Thoughts ». L’album sortira le 29 janvier 2021 sur RUF Records, et s’en suivra ensuite une tournée européenne sous cette formule.

Ce soir au Beaubbles, c’est bien avec un band de zicos américains que Ghalia Volt se produit sur scène.  On y retrouve trois excellents musiciens : Bryan Shaw à la batterie, Phil Breen aux claviers et bien évidemment le talentueux Dean Zucchero à la basse. Une fine équipe qui va rapidement mettre le feu au Beaubbles. Malgré une journée éprouvante et une longue route depuis l’Allemagne, Ghalia va être comme à chaque fois, très belle, purement excellente musicalement et vocalement impressionnante.

La plupart des titres joués ce soir là proviennent de l’album Mississippi Blend et le band sera rejoint par Bert Werbrouck l’harmoniciste du duo BluejoB qui a assuré la première partie de Ghalia quelques heures plus tôt.

En deux sets entrecoupés d’une pause permettant à chacun d’aller déguster une bonne bière au bar, Ghalia a totalement ravi son public d’amis et de fans belges qui attendent désormais impatiemment le futur album, qui parait il est déjà en boîte, et on s’en réjouit.

Il n’y a donc plus qu’à faire preuve de patience et à remercier cette belle artiste pour tout ce qu’elle apporte au blues, à son public, et à l’image de la Belgique là où le blues est né, et ailleurs. Bravo Ghalia !

Pour ceux qui désireraient une séance de rattrapage, Ghalia Volt sera en concert au Deux Ours le 18/02 à Modave et à l’Archiduc à Bruxelles le 19/02/2023, avant de terminer sa tournée européenne par l’Espagne.

Jean-Pierre Vanderlinden / Photos (hautement bluesy) Fabian Braeckman – Confestmag

article partagé avec https://branchesculture.com/2023/02/16/ghalia-volt-la-nouvelle-princesse-du-hill-country-blues-etait-de-retour-en-full-band-sur-ses-terres-natales-pour-un-concert-at-home-particulierement-emballant/

Partager :

POSTÉ DANS CONCERTSMUSIQUETAGUÉ BEAUBBLESBERT WERBROUCKBLUEJOBBLUES ROCKBRYAN SHAWDEAN ZUCCHEROERIC VAUTHIERFABIAN BRAECKMANGHALIA VOLTHILL COUNTRY BLUES STYLELIVEPHIL BREENRUF RECORDS

Fabian Braeckman (317)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire