Stephane Ginsburgh, un pianiste passionné du répertoire contemporain, sera bientôt sur scène pour un concert mettant à l’honneur quatre des compositeurs les plus évocateurs et jubilatoires du 20e siècle. Le programme du récital se compose de cycles de pièces brèves des Hongrois Béla Bartók et György Ligeti, ainsi que d’Erwin Schulhoff et Sergei Prokofiev.

Béla Bartók, considéré comme l’un des plus grands compositeurs de musique folklorique de son temps, a su réinventer les sonorités vitales des instruments populaires de son pays pour créer une musique tout à fait singulière. György Ligeti, grand héritier de son aîné, a incorporé un imaginaire multiculturel allant de l’Afrique centrale à son pays natal pour créer une musique vertigineuse pour pianiste polyrythmicien.

Erwin Schulhoff, musicien austro-tchèque polymorphe et dadaïste, est quant à lui un des premiers à conjuguer le style classique et les formes jazz de son époque. Enfin, Sergei Prokofiev, Russe surdoué né en Ukraine, reprend dans ce cycle peu joué des musiques composées pour l’opéra et le cinéma.

Le pianiste Stephane Ginsburgh, considéré comme l’un des interprètes les plus passionnants du répertoire contemporain, a déjà donné des récitals en soliste et en musique de chambre dans le monde entier. Il s’est produit dans de nombreux festivals internationaux tels que Ars Musica, Quincena Musical, ZKM Imatronic, Agora Ircam, Bach Academie Brugge, Ultima Oslo, Darmstadt Internationale Ferienkurse, Gaida, Warsaw Autumn, Klara Festival, Festival Forum et Musica Strasbourg.

Infatigable arpenteur du répertoire, il est également un explorateur de nouvelles combinaisons alliant voix, percussion, performance ou électronique. Stephane Ginsburgh s’est dédié très tôt à la musique contemporaine tout en développant un vaste répertoire classique. Il a collaboré avec de nombreux compositeurs tels que Frederic Rzewski, James Tenney, Philippe Boesmans, Jean-Luc Fafchamps, Stefan Prins ou Matthew Shlomowitz dont il a créé des œuvres, ainsi qu’avec des chorégraphes telles qu’Anne Teresa de Keersmaeker (Rosas) et des plasticiens.

Stephane Ginsburgh a enregistré une intégrale remarquée des Sonates pour piano de Prokofiev pour Cypres; Feldman, Duchamp, Eastman, Satie, Fafchamps, Rzewski pour Sub Rosa. Il a également enregistré pour Kairos, World Edition et Naxos. Son prochain enregistrement est un double album consacré à Frederic Rzewski à paraître chez Naxos. Titulaire d’un Master en musique et ayant étudié le piano avec Paul Badura-Skoda, Jerome Lowenthal, Vitaly Margulis et Claude Helffer, il est également titulaire d’un Bachelier en philosophie des sciences de l’U.L.B. et d’un Doctorat en Arts de la V.U.B. Actuellement professeur de piano à la Haute école de musique de Genève

Fabian Braeckman (295)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire