Sarah Brightman choisit Goldman pour son retour ! :

0

Crédit Photo : Monica Simoes

Fêtes de fin d’année en approche oblige, le cortège des albums de Noël se met tout petit doucement en route, et si nous vous ferons très prochainement une sélection des meilleurs Cd’s de Noël 2023 à avoir au sein de sa collection, notre attention a été attirée cette semaine par celui de Sarah Brightman, « Winter in Paris », car il marque le retour de Jean-Jacques Goldman à l’écriture après qu’en 2022, ce dernier ait composé un titre pour le trio français, Trois Cafés Gourmands. Si l’on se penche sur les statistiques, on se rendra vite compte que le succès de Sarah Brightman pèse un sacré poids sur l’industrie musicale car à travers le monde, l’artiste a déjà écoulé à elle seule, 180 disques d’or et de platines et ce dans plus de 40 pays.

En revanche sur le marché français, il reste une place de choix à se faire et c’est pourquoi le dernier opus de la soprano britannique a été conçu essentiellement pour le public français, sous la houlette de Frank Peterson et de Jérôme Favier, enregistré entre le Royaume-Uni, la France et plus précisément à Paris, au Havre, sur l’île de Noirmoutier, à Saint-Igny de Roche, à Montréal et en Allemagne. Parmi les titres qui figurent dans cet album, on retrouvera trois inédits avec un Ave Maria en duo avec Vincent Niclo, une autre pointure du lyrique, une reprise du célèbre tube de Desireless « Voyage, Voyage », en compagnie des Gregorian, un groupe de chants grégoriens et surtout le dernier single en date, le bonheur est multicolore qu’elle interprète avec deux enfants frère et soeur dans la vie, et surtout signé par Jean-Jacques Goldman. En parlant d’enfants, on retrouve aussi sur cet album, le titre « Done » enregistré tout spécialement pour l’Unesco, dont elle est ambassadrice pour la Paix.

Absent de l’espace musical depuis l’album « Chansons pour les pieds », Goldman reste années par années , l’un des chanteurs préférés des français mais ce n’est pas vraiment étonnant, lorsque l’on connaît l’impact qu’il a pu avoir sur l’ensemble de la variété française des 40 dernières années , voire plus. Toujours en mode retraite totale pour le moment, ayant même laissé sa place au sein des Enfoirés, la passion de la musique pour Goldman reste néanmoins indéfectible et c’est pour cela que parfois il consent à reprendre la plume pour écrire des mots pour d’autres, même si on espère le revoir un jour retravailler pour lui seul et ressortir un album pour son propre compte, sans pour autant envisager qu’il remonte sur scène, car à ce niveau il semble avoir tiré un trait définitif sur ce mode d’expression, même si avec les artistes il ne faut jamais jurer de rien.

A l’origine, le bonheur est multicolore est une chanson qui avait été composée en 2013, par les élèves de l’école Prado-Plage à Marseille en collaboration avec Goldman, dans le but de participer au 9ème rencontre vocale au Théâtre Silvain, ayant été le témoin de la réunion de 70 classes marseillaises. Pour la petite anecdote, la guitare acoustique sur cette chanson est jouée par Stéphane De Sousa, dont l’autre métier est enseignant.

En cette fin d’année, Goldman n’est pas prêt à disparaître des limbes médiatiques, vu que sur le prochain album de la Star Academy qui sortira le 8 décembre prochain, son répertoire sera largement mis en valeur, ainsi que ceux de Diam’s, Kyo, ou encore Mylène Farmer. Une nouvelle qui n’étonnera personne lorsque l’on le sait que le propre fils de Jean-Jacques Goldman est aux manettes de la Direction artistique de tout ce petit monde d’élèves et que l’hymne d’ouverture pour cette année, n’est autre qu’Au bout de mes rêves.

CHRISTOPHE COCU (21)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Laisser un commentaire