Le duo belge RIVE est de retour avec leur nouvel album intitulé « Collision », successeur de leur premier opus « Narcose » sorti en 2019. Avec ce nouvel album, Juliette Bossé et Kévin Brieu continuent à explorer les contradictions de chacun, en lien avec les enjeux contemporains, à travers des paroles en français dans les onze morceaux de l’album. Les thématiques abordées incluent la liberté, l’amour et la conquête de nouveaux territoires.

La production de l’album est à nouveau originale, mettant en avant l’orchestration pour mieux contraster avec la voix douce et sensible de Juliette. L’album a été mixé par Lionel Capouillez, qui a travaillé avec Stromae. Les artistes invités en featuring sur l’album sont le pianiste Sofiane Pamart et la chanteuse suisse Sandor.

« Collision » est un album accessible, dynamique et élégant qui continue de positionner RIVE comme l’un des groupes les plus prometteurs de la scène musicale belge. Le premier album a permis à RIVE de s’imposer dans des festivals prestigieux en Belgique et à l’étranger, et ce nouvel opus devrait leur permettre de continuer leur ascension.

Côté clip, le groupe a choisi de faire confiance à la réalisatrice Clara Liu afin de mettre en scène, le premier single de ce nouvel album intitulé « Rêver grand », avec une plongée dans un monde onirique peuplé de créatures magiques qui sont en réalité des totems de femmes qui se sont données pour but de construire leur destin, et l’on ne s’étonnera pas de la thématique choisie pour le clip, lorsque l’on sait que Juliette Bossé, la voix du groupe est apparue récemment dans deux podcasts ayant pour thèmes, les femmes. Côté production, le premier podcast doit sa production à Freaksville et est présenté par la chanteuse et comédienne Karine Clercq, et il a pour titre « Les Lionnes ». A travers ce podcast, on a voulu mettre en valeur les femmes qui font bouger notre plat pays en racontant de manière ludique, un aspect de l’histoire culturelle et sociale de la Belgique d’hier à nos jours, par le biais de femmes puissantes dans leur domaine, avec comme première thématique, l’évolution de l’éducation des filles du 19ème à aujourd’hui. Pour le second Podcast, Bruxelles is Her, celui-ci se veut surtout un espace dédicacé aux femmes belges artistes, entrepreneuses, activistes, politiques, avec leur mise en valeur, mais aussi des précisions par rapport à leurs parcours , de leur place en tant que femme, sans oublier les embûches qui se sont mises à travers leurs routes, mais le plus important la façon dont elles ont pu contourner l’obstacle, pour mieux triompher.

Pour en revenir à l’album « Collision », il décrit la rencontre entre deux personnes que tout semble opposer au départ, mais qui finissent par s’éprendre d’une passion amoureuse où les sentiments sont exaltés et qui tourne à la destruction, tout en ayant tout de même le côté positif de partir à la redécouverte de soi et de reprendre sa propre existence en mains, et même si nous respectons la vie privée de la chanteuse du groupe, on peut dire sans trahir bien des choses, que cette expérience a été vécue par elle-même et l’on sent qu’elle a contribué à nourrir l’ensemble de ce nouvel opus. Au vu du sujet qui a inspiré ce disque, on sent également que Juliette par rapport au premier album du groupe, n’a pas manqué de mettre sa voix bien plus en avant et plus qu’un choix purement commercial, il y avait surtout la volonté d’agir comme cela pour valoriser la thématique de l’album mais aussi son intimité. S’en suivent dès lors ballades mélancoliques à nous glacer la peau de tendres frissons, mélangées à des chansons plus lumineuses , le tout baignant dans des sonorités organiques et électros, avec toujours cette volonté de défendre cet engagement féministe si chère à Juliette. Par soucis d’une volonté de devenir plus accessible, le mixage de ce second effort musical à été confié à un proche de Stromae, avec un ancrage résolument plus pop. A noter que sur scène, le tandem se produira en compagnie d’un troisième musicien multi-instrumentiste pour faire ressurgir face au public, tout le bien que l’on pense de cet album, ici au sein de la rédaction de Confestmag.

Sous l’oeil et l’ouie du photographe.

Ce soir-là, j’ai eu l’occasion de photographier le groupe RIVE lors de leur performance tant attendue aux Nuits Botanique. Originaire de Bruxelles, RIVE est composé de Juliette Bossé et du producteur Kévin Brieuc, et ils étaient accompagnés d’un claviériste/bassiste pour cette occasion spéciale. C’était la première fois que le groupe se produisait en trio, et c’était également l’occasion de lancer leur nouvel album intitulé « Collision ».

Rêver Grand, la chanson d’ouverture, était symptomatique du ton donné par la qualité de ce nouvel album de RIVE. La blonde Juliette a su d’entré de scène captiver le public présent, qui ne s’attendait surement pas à cette merveilleuse surprise. Il faut savoir que Rive n’était pas tête d’affiche, dans ce cas présent les absents de premières parties, voir de deuxième dans cette soirée, comme on dit : »ils ont eu tort ».

Les albums Narcose et Collision de RIVE plongent l’auditeur dans un univers mélancolique et envoûtant, ancré dans un monde de rêves. La chanson Tension, avec son piano enjoué et la voix a plusieurs tonalités de Juliette, donne un autre aspect de la qualité de ce new album.

La règle des trois chansons à photographier étant de mise, je dut m’absenter, sans oublier de sonder les paroles des fans ou de futures fans de ce groupe très sympathique, que vous retrouverez notamment aux Francofolies de Spa 2023. A défaut d’ être impatient de contrôler mes dires, sachez que vous pourriez aussi les suivre sur Facebook et acheté ce fameux album « Collision »… Moi je l’ai et même dédicacé !…Vous ne serez à coup sûr pas déçu.

Fabian Braeckman (317)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire