Néolys, pas si « dérangé(s) » que cela…

L’édition 2022 du Baudet’stival a permis à de nombreux artistes en herbes (ou déjà confirmés, mais sous d’autres concepts) de se confronter pour le première fois à un vrai public de festival. Une sorte de test grandeur nature que Stefan Gillis, alias Néolys, a passé lui aussi avec brio.

Neo en référence notamment au personnage de Matrix.

En 2019, c’était sur la scène annexe, avec un autre nom, une autre approche, et un répertoire en anglais que Stefan découvrait Bertrix. Cette fois, sur la scène principale, en français, sous les traits du héros de Matrix, le Bruxellois (si Neo fait référence au personnage du film incarné par Keanu Reeves, le lys est l’emblème de la région bruxelloise) est (re)venu en terres luxembourgeoises en conquérant.

Le synthé ajoute la touche pop à des textes qui pourraient être rappés.

Vous vous demandez sans doute pourquoi le titre de l’article fait mention à la notion de « dérangé(s)« . Ceux qui ont eu l’occasion de se renseigner sur le nouveau concept de Stefan, ou qui ont assisté au concert, auront remarqué que c’est simplement l’appellation de son tout premier single floqué Neolys. Un morceau entraînant au texte moderne qui aborde notamment l’aspect accaparant des nouvelles technologies et des réseaux sociaux en particulier, tout en soulevant les dérives auxquelles cela peut mener.

Un doigt suffit pour entrer dans l’engrenage, mais aussi pour se déconnecter de la 4G.

Au Baudet’stival, l’expérience Neolys fut un succès. Le step suivant était Spa et ses célèbres Francos. Là encore, pari gagnant.

Il a le cuir de rockeur, un débit de rappeur, les attitudes d’un chanteur pop et finalement son synthé confère à son univers une atmosphère new-wave. Tout un monde à lui tout seul. Sur scène, il s’entoure toutefois d’un batteur et d’un guitariste/bassiste que certains d’entre vous auront certainement reconnu puisqu’il s’agit d’un membre de l’équipe de Mustii.

ReMarck (24)

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :