Macklemore, le roi du hip hop mainstream a enflammé Forest National !

Le 17 avril dernier, Macklemore était de passage à Forest National pour un concert méchamment festif qui a mis le feu à la salle bruxelloise copieusement garnie. Et vous savez quoi, petits gâtés ? Branchés Culture était présent pour vous faire une belle review de la soirée. C’est pas beau ça ?

Macklemore, de son vrai nom Benjamin « Ben » Hammond Haggerty, né le 19 juin 1983 à Seattle, est un  artiste américain de hip hop dont le style particulier séduit bien au delà des purs amateurs du genre. La chanson Thrift Shop qu’il a produite avec Ryan Lewis fut le premier succès du duo, et a dépassé le milliard de vues sur You Tube, avant d’atteindre la première place du Billboard Hot 100 en 2013, leur premier album studio, intitulé The Heist ayant vu le jour le 9 octobre 2012.

C’est à cette époque que j’ai découvert l’artiste.

Bizarrement, moi qui ai été biberonné au rock et qui suis peu friand de rap-hip hop, excepté les anciens de Cypress Hill , j’ai tout de suite trouvé son travail intéressant. Et à bien y réfléchir, ce n’est pas aussi étonnant que ça car Macklemore s’est créé un alter ego qu’il nomme Sir Raven Bowie, personnage inspiré du Glam Rock qui porte des tenues moulantes et colorées à paillettes, à la manière du personnage de Ziggy Stardust de David Bowie. Bowie à qui il se réfère régulièrement dans ses influences musicales comme on peut le constater dans son titre And We Danced ( feat Ziggy Stardust).

Marié et père de famille, Macklemore n’hésite pas à s’engager et à soutenir la cause homosexuelle dans Same Love.

L’homme bossera avec Ryan Lewis jusqu’en 2017, année où il mettra en veilleuse cette collaboration et sortira l’album Gemini qui contient le titre Glorious, un gros carton commercial.

Depuis il enchaine les succès et s’est bâti une réputation mondiale non usurpée.

Ce soir là donc, c’est devant un Forest National tout acquis a sa cause que l’américain d’origine irlandaise a donné un concert de feu.

Un live de Macklemore c’est un show total avec changements de costumes, danseurs, danseuses, effets pyrotechniques, paillettes, lance-flammes et tout le toutim.

Au programme de la soirée une setlist imparable : CHANT, Thrift Shop, No Bad Days, Downtown, Same Love, These Days, Wing$ / I NEED, Otherside, 1984, And We Danced, Glorious, et en rappel  TAIL LIGHTS, Good Old Days et Can’t Hold Us.

Du lourd assurément, qui a vite transformé la salle en chaudron incandescent. 

En résumé, Macklemore nous a offert une prestation follement énergique et bourrée de sincérité attachante.

Seuls petits bémols, mais c’est pour pinailler, l’absence du single Maniac et la propension de Benà parler énormément à son public, ce qui casse un peu le rythme du show.

Son sens imparable de la mélodie qui vrille votre cerveau, son autodérision amusante, et une bonne dose d’humour sur des textes engagés bien ciselés et des mélodies imparables font de Macklemore un des super héros de la (pas toujours si)  jeune génération. 

La messe est dite !

Jean-Pierre Vanderlinden / Photos : Fabian Braeckman – Wizfabphotos

Article partagé en collaboration avec Branchés Culture.com. Retrouvez l’article original via ce lien :

https://branchesculture.com/2023/04/26/macklemore-le-roi-du-hip-hop-mainstream-a-enflamme-forest-national/

https://www.youtube.com/watch?v=Vhf5cuXiLTA

https://www.youtube.com/watch?v=MkrKSgwtVk0

Fabian Braeckman (250)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire