STONE : L’Énergie de Liverpool s’empare de la Belgique

0

Liverpool, une ville qui a donné naissance à des légendes de la musique telles que The Beatles, Echo & The Bunnymen, et OMD. C’est également le berceau du groupe STONE, une formation qui s’inspire clairement de cette riche tradition musicale britannique pour créer sa propre magie. STONE est composé de quatre artistes passionnés, et leur musique reflète des touches de rock, de punk, de techno et de pop britannique.

Avant de devenir STONE en 2019, le groupe portait le nom de « The Bohos ». Une étape cruciale s’est produite lorsque la bassiste Sarah Surrage a rejoint leurs rangs juste avant le confinement, complétant ainsi le puzzle musical. En 2021, le groupe a marqué la fin de la période pandémique avec un album réussi, « Let’s Dance to the Real Thing », qui incite indubitablement à la danse. Leurs morceaux suivants, « Waste » et « Money (Hope Ain’t Gone) », ont rapidement émergé parmi les morceaux les plus prometteurs du moment.

Leur ascension ne s’est pas limitée au Royaume-Uni. Ils ont déjà eu l’occasion de jouer en première partie de groupes renommés tels que The Kooks et YUNGBLUD. Alors, qu’est-ce qui distingue les groupes britanniques des groupes français ? Certains diraient que c’est l’arrogance ou la confiance en soi, et c’est précisément ce trait que possède STONE en abondance. Ce groupe de Liverpool, qui a émergé sur la scène musicale en 2020, a rapidement conquis la scène britannique en lui insufflant une nouvelle énergie et en redéfinissant les codes du rock.

STONE ne prétend pas être « novateur » ou « expérimental ». Au contraire, ces Anglais ont choisi de miser sur l’énergie et la fougue au cœur de leur musique. Leur approche directe et honnête a immédiatement séduit un public avide de sensations fortes. Avec des singles dynamiques destinés à la génération Z, tels que « Keep Running », « Leave it Out », et « Fuse », STONE s’est rapidement fait remarquer, partageant la scène avec des artistes tels que YUNGBLUD et Sam Fender.

Le 29 octobre 2023, STONE devait enflammer la salle Rotonde du Botanique à Bruxelles, mais en raison de problèmes de sol, les voisins des Reds de Liverpool ont finalement investi l’Orangerie. En première partie on a pu faire connaissance pour nous, ou revoir pour d’autre « Marcel » groupe belge venu d’ Arlon où l’indie et le post-punk fusionnent pour créer une expérience sonore unique. Leurs influences musicales varient de Jonathan Richman à Steven Gerrard, de Sonic Youth à TC Matic. Leur musique est un mélange d’harmonies tordues et d’européanisme. De plus, leur premier album intitulé « Charivari, » sorti en mars 2023 sous le label Luik Records et mixé par Ben Hampson (connu pour son travail avec DITZ et Blood Red Shoes), incite les auditeurs à réfléchir sur la déconstruction du monde civilisé et à explorer les mystères de l’inconscient collectif. Marcel vous invite à un voyage musical fascinant qui transcende les frontières de la pensée conventionnelle.

Ensuite le band tant attendu par les 250 spectateurs présents (c’était complet pour la rotonde, sans le changement de salle on aurait pu être comme des sardines !) Ils ont livré un concert digne des plus grands groupes de rock, avec une énergie débordante et des musiciens aussi enflammés que les légendes des scènes anglaises. Une bassiste « Sarah », cheveux colorés à moitié , déchainée sur ses 4 cordes. Le batteur Alex, qui donnait l’impression de sortir de la douche en fin de concert, la preuve d’une intensité débordante de martyriser génialement ses caisses et cymbales. Le plus spectaculaire fut pour moi le guitariste Elliot, qui baladait sa guitare d’un côté à l’autre de la scène un peu comme si elle était envoûtée, belle performance pour les amateurs. Ensuite Fin Power le chanteur guitariste qui s’est donné sans compter durant la bonne heure du concert. Le public à majorité néerlandophone, répondait présent au milieu de la salle en pogotant sans cesse durant les titres suivants : – I GOT A FEELING – I LET GO – LEFT RIGHT FORWARD – IF YOU WANNA – COMPULSIVE – AM I EVEN A MAN – LET’S DANCE – STUPID – WASTE et en rappel MONEY & LEAVE IT OUT. C’est en sueur et fatigué du bon moment passé que les 4 fantastiques ont pris congé du lieu pour se consacrer, comme c’est souvent le cas au Botanique, aux signatures et selfies aux abords du merchandising.

Pour nous se fut une soirée coup de coeur dans ce genre et ceux qui ne les ont pas encore découverts, STONE est une pépite musicale à suivre de près. Leur énergie et leur passion sont contagieuses, et ils apportent un vent de fraîcheur à la scène musicale britannique. Allez jeter un coup d’œil sur leurs réseaux sociaux pour ressentir l’incroyable énergie qui émane de ce groupe. STONE est la preuve vivante que Liverpool continue de produire des talents musicaux qui captivent les foules, tout comme leurs prédécesseurs légendaires. Pour les impatients de revoir Stone en concert Belgique, ils remettent le couvert le 05 Mars 2024 au Botanique.

Fabian Braeckman (317)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire