Retour sur l’épique et folle release party au Botanique pour la sortie de la compilation « Tof Of The Dop » de Dop Massacre !

0

Le 7 décembre dernier, le Witloof Bar du Botanique affichait complet pour un événement très attendu par les amateurs de rock belges et bruxellois : la release party de la sortie de la deuxième compilation Tof Of The Dop de notre Dop Massacre- DJ Saucisse préféré. Une personnalité haute en couleurs et unanimement aimée par la majorité des rockers et des mods bruxellois, et même par les autres.

Nous avions d’ailleurs il y a peu réalisé une interview fleuve de notre DJ légendaire pour Branchés Culture, une rencontre épique que vous pouvez retrouver sous le lien suivant : https://branchesculture.com/2023/12/11/ces-belges-dont-nous-sommes-fiers-10-rencontre-interview-avec-lunique-dop-massacre-aka-dj-saucisse-le-dj-le-plus-barre-et-le-plus-cool-de-la-scene-rock-bruxelloise/

Mais revenons -en à cette soirée mémorable au Witloof bar du Botanique.

C’est dans une ambiance surchauffée que Tuesday Violence a ouvert le bal.

Le band bruxellois composé de ChrystalNiels et Deveney est de tous les coups, et balance avec un bel enthousiasme son primitive garage punk rock survolté à qui veut bien l’entendre.

Le groupe revient d’ailleurs de sa première tournée aux USA qui s’est très bien déroulée et où des contacts on été noués avec des organisateurs locaux ce qui est toujours un point positif quand on vise une renommée internationale.

Ca devait être la quatrième fois que je les voyais en concert en peu de temps, et au fil des écoutes les titres me deviennent familiers, et démontrent une belle efficacité. Ils ont d’ailleurs bénéficié d’un bel accueil de la part du public présent dans la salle.

Le trio prévoit de faire une petite pose et de ne plus se produire en live durant un certain temps, histoire de peaufiner et d’enregistrer un premier album qui succèdera à son premier EP 5 titres très réussi en vente sur son bandcamp.

A suivre donc…

Le temps de faire le plein de bières ou de sodas au bar et c’est l’entrée sur scène de Dop Massacre- DJ Saucisse himself.

Dans l’interview qu’il nous a accordé peu de temps avant de monter sur scène, il nous a promis un show totalement improvisé basé sur du grand n’importe quoi, et avec lui c’est plutôt rassurant, car c’est comme ça qu’on l’aime !

Masques de catcheur ou de singe, calbut léopard, chemises à fleurs bariolées dont il change régulièrement, guitares agrémentées de feux de bengale, veste en cuir, casque de moto customisé, lunettes de rocker, danseuses sexy, batteur live qui appuie les titres mixés par le maître des lieux, l’ambiance de son concert (c’est comme ça qu’il l’appelle) est tout simplement « chaud boulettes ».

Musicalement on a droit à des titres improbables de sa nouvelle compil comme Pogo Pogo d’Elton MorelloHip Teens Don’t Wear Blue Jeans de l’improbable Frank Popp, la version de Chupa Chups de son ancien groupe Fantomas Pop, dont les membres se réunissent sur scène pour chanter et danser sur le titre, et bien entendu à pléthore de pépites punk et garage comme on les aime.

On aura même droit à la musique des Gilles de Binche en hommage à ses potes liégeois venus l’applaudir pour la circonstance.

Bref un gros foutoir musical, bien barré mais d’une efficacité redoutable comme seul Le Dop peut en proposer.

En tout environ 120 minutes de musique dans une bonne humeur évidente et collective, car le moins qu’on puisse dire c’est que le public a mouillé sa chemise autant que l’artiste qui mixait sur scène.

Cette soirée fut en tout point une belle réussite, et au terme du show un bon nombre de disques de la compil Tof Of The Dop ont été vendus. Un succès qui sera d’ailleurs confirmé par une sympathique séance de dédicaces à la Fnac deux jours plus tard qui a elle aussi engendré de nombreuses ventes bien méritées.

Si vous ne vous êtes pas encore procuré votre exemplaire collector de cette compilation pépite sortie en série limitée, ne tardez pas à l’acheter car ca ne fait aucun doute que l’album deviendra vite un collector, en attendant la troisième compilation qui est prévue pour plus tard, et dont je connais déjà un titre génial qui y figurera. Eh oui !

Mais chut, je ne peux rien dire !

Jean-Pierre Vanderlinden / Photos Fabian Braeckman

Fabian Braeckman (250)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire