Oiseaux-Tempête: Un projet musical en constante mutation

0

Oiseaux-Tempête n’est pas un collectif ordinaire, ni un groupe de musique conventionnel. Il ressemble plutôt au noyau radioactif d’un atome en constante mutation, avec un nuage d’électrons qui évolue sans cesse. Depuis près d’une décennie, le duo devenu trio de multi-instrumentistes Frédéric D. Oberland, Stéphane Pigneul et Mondkopf a construit des dialogues entre sa propre réalité, son vocabulaire, et ceux de compagnons de route croisés aux quatre coins du planisphère.

Leurs albums, tels que leur trilogie méditerranéenne (S/T, ÜTOPIYA?, AL-‘AN!) et leur projet canadien « From Somewhere Invisible », sont profondément instinctifs et mystérieux, avec des lives punk et incendiaires qui dynamitent les frontières de l’espace et du temps.

En 2023, Oiseaux-Tempête revient sous l’entité OISEAUX-TEMPETE & FRIENDS pour célébrer dix années d’existence. Le groupe se produira exceptionnellement au Botanique et dévoilera une nouvelle facette de sa mythologie à travers son dernier album, « WHAT ON EARTH (Que Diable) », sorti le 28 octobre 2022. Avec cet opus, le groupe oscille entre grondements, apaisements et échauffements, transportant les auditeurs des ténèbres vers les lueurs du jour. Ce sera une occasion pour les fans de découvrir une nouvelle évolution de leur style musical unique et en constante mutation.

Sous l’oeil et l’ouie du photographe

La soirée du vendredi au grand salon se termine par Oiseaux Tempêtes, où je pouvais enfin découvrir des artistes, que certains m’ont décris qu’il fallait y assister que ce sera un des bons moments du festival des Nuits 2023. J’étais curieux de voir ce que la soirée allait offrir, même si le style de musique n’était pas vraiment le mien. En tant que photographe, j’étais là pour immortaliser chaque instant de la soirée et capturer les émotions qui y étaient présentes.

Le groupe qui est monté sur scène m’a surpris, non pas par la qualité de leur musique, mais par leur manque d’énergie. Bien que je ne sois pas là pour critiquer, j’ai été un peu déçu de ne pas ressentir l’excitation et l’enthousiasme que je m’attendais à voir sur scène. Cependant, j’ai été agréablement surpris par le niveau musical du groupe, qui était impressionnant.

Malgré mon manque de familiarité avec leur style de musique, j’ai pu voir que les fans de la soirée ont pu apprécier leur performance. Je suis convaincu que le public a pu apprécier chaque note et chaque parole des artistes, même si cela n’a pas été assez pour me convaincre de devenir fan.

En tant que photographe, j’ai cherché à capturer la beauté de l’instant, à figer les moments de la soirée pour que les spectateurs puissent s’en souvenir longtemps. J’ai vu l’émotion dans les yeux des fans, l’excitation des musiciens et l’atmosphère particulière qui régnait dans la salle. Je fût impressionné par le talent des artistes qui ont réussi à captiver leur public et à offrir une prestation de qualité. C’était un moment attendu, une occasion de découvrir de nouveaux talents et de vivre une expérience unique, que je n’oublierai pas.

Fabian Braeckman (295)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire