Le rap français, mais aussi international, débarque au Cabaret Vert

0

Avant de révéler, mi-mars, l’intégralité de son affiche 2024, Le Cabaret Vert vient de lever le voile sur sa programmation hip-hop. Entre colosses planétaires, icônes francophones et sensations du moment, le festival décroche cette année encore la certification PPP : “Pure Prog Peura”. Pour le bonheur des puristes du genre, mais aussi de tous les festivaliers. Get on the Mic! 

Depuis sa naissance en 2005, le Cabaret Vert a placé Charleville-Mézières sur la carte du hip-hop français et international. On se souvient de Travis Scott en 2018, programmé juste avant de devenir la superstar qu’il est aujourd’hui, ou encore d’Asap Rocky et Tyler The Creator. En plus d’un sens du timing aiguisé, l’ambition du festival est bien de rassembler au-delà des chapelles et des générations avec une programmation aux avant-postes.

Le Cabaret Vert s’est toujours targué de vouloir promouvoir tous les arts et celui de la rue en fait partie. La musique dite « urbaine » a donc toujours trouvé, logiquement, un créneau assez large dans la programmation et ce n’est pas en cette saison 2024 où les réseaux sociaux sont inondés de nouvelles productions d’artistes hip-hop très en verve que cela va changer.

Jusqu’au bout l’art de rue

Une promesse qui sera de nouveau tenue cet été, avec un véritable défilé de gros calibres du genre sur la grande scène. En tête de file ? Ninho – le rappeur qui remplit deux Stade de France en 10 heures chrono – et 21 Savage en exclu sur le territoire français. Basé à Atlanta, le rappeur anglais a enfin décroché un visa pour retourner en Europe, on n’aurait raté ça pour rien au monde !  Dans une veine plus festive, plus familiale aussi, Macklemore devrait mettre tout le monde d’accord : un show généreux taillé pour les grandes scènes, tout comme la cultissime Fonky Family qui vient fouler les terres ardennaises en amont de son 30ème anniversaire. Seulement quatre dates en France dont une dans les Ardennes, ça se fête !  Marseille toujours, l’empereur SCH fera son grand retour après une tournée en forme de triomphe romain. Parmi les autres valeurs sûres qui électriseront, à coup sûr,  les foules et la fosse : la sensuelle bad bitch Shay, au sommet de son art, le swag viral de Joey Valence & Brae en provenance de Pennsylvanie, le cador franco algérien TIF dont la réputation n’est plus à faire, ou encore Meryl la queen du kreyol rap, prête à en découdre… 

Macklemore, une machine à hits, vous donne rendez-vous à Charleville-Mézières

Les inclassables du rap jeu 

À l’affiche également de ces quatre jours orgiaques, des ovnis inclassables aux voix singulières, comme l’Américain Teezo Touchdown, ou encore Yamê et sa bécane, porté par une hype incroyable : adoubé par Timbaland, rien que ça. Révélation masculine aux Victoires de la musique, les bonnes fées du rap lui prédisent une trajectoire à la Stromae. Pas moins.  

Mode reset activé : l’édition 2024 intronise aussi des rappeurs français qui réécrivent les codes du genre : le surfeur d’argent La Fève ou le mystérieux Luther, figures de proue d’un hip-hop plus introspectif au flow détaché. 

Passez simplement ce pont pour entrer dans le monde du Greenfloor… (ReMarck Photos)

Nouvelle vague au bord de l’eau

Vous en voulez encore ? Ne bougez pas. Ou plutôt si, prenez la direction du Greenfloor, pour prendre en pleine face un instantané du rap français (et européen) qui monte en 2024. Sprinters kickeurs, coureurs de fond, outsiders du verbe, nouveaux kings du stream : tous se croiseront sur cette scène défricheuse emblématique. Reliée par un pont au reste du festival, elle sera encore magnifiée en août prochain et mettra notamment en lumière une scène rap new wave bouillonnante. C’est simple, on ne sait plus où tendre l’oreille ! Bu$hi le visionnaire intrépide, Cristale l’étoile surdouée de Brixton aux freestyles atomiques, Houdi le fascinant extraterrestre masqué, le flow tranchant du discret Hugo TSR, l’écorché vif Yuston XIII, la fougueuse Kay The Prodigy, Lesram l’artificier des mots aux punchlines imagées, le versatile Rounhaa, l’orfèvre météorite Yvnnis, sans oublier la plume affûtée de Zinée. Un plateau hip-hop surpuissant qui accoste sur des rivages caribéens avec Maureen et vibre pour l’afro rap ultra dansant de Merveille. Un line-up aussi pointu qu’électrisant. Portés par une fanbase impressionnante, ces artistes agiles, frais, exigeants et fascinants cochent toutes les cases pour s’imposer comme de très grands de demain. Ne ratez pas l’occasion de les découvrir du 15 au 18 août au Cabaret Vert.  

En résumé, à ce stade de découverte de l’affiche, le Cabaret Vert, c’est déjà ceci…

Inutile de vous expliquer pourquoi il ne faudra pas tarder à réserver votre sésame pour accéder à ce festival qui est désormais l’une des références de l’été.

Pour retrouver la billetterie, c’est ici

ReMarck (90)

Laisser un commentaire