La plaine du Feelgood s’est muée en piste de danse géante.

0

Si les basses étaient au pouvoir jeudi, avec un line-up essentiellement composé de disc-jockeys, les festivaliers du vendredi ont pu profiter d’ambianceurs hors du commun.

Alors, certes, le programme était plus condensé, avec un début de festivités décalé à la fin d’après-midi (la veille, les premiers arrivants étaient déjà sur le gazon à 13h00), mais pas moins riche pour la cause vu la personnalité des artistes du jour.

Les premiers à se lancer dans le bain sont les Maîtres chanteurs. Sans doute pas le groupe le plus attendu de cette journée mais une agréable surprise auditive. Au programme, des « standards » de la musique française revisités ; on garde les paroles mais avec un arrangement modernisé, et ça marche !

Arrivent ensuite des locaux, si l’on peut dire, puisque la bande à Renaud vient de la province de Liège. Là, point de répertoire français, mais du rock en anglais avec Ykons, désormais une référence partout en Belgique, et qui se lancera prochainement à l’assaut de la France (mais ça, en vous en reparlera d’ici peu). Les fans de la première heure sont en place dans les premiers rangs, à jouer au coude à coude avec ceux de Christophe Maé car, et oui, les deux formations/chanteur ont leurs groupies et celles-ci veulent évidemment être au plus près de leur(s) idole(s).

Mais reprenons le cours de la soirée chronologiquement. Ykons enflamme naturellement la plaine. Il faut dire que le groupe adore la scène et surtout ce défi des festivals de convaincre des personnes qui ne sont pas nécessairement venues pour eux. Renaud (c’est le chanteur) ne met d’ailleurs pas longtemps à mettre toute l’assistance dans sa poche. Il faut dire qu’en envoyant « Sequoia trees » comme deuxième titre, ça donne le ton d’entrée de jeu. Le public est très réceptif et joue avec les membres du groupe en suivant les chorégraphies qui lui sont demandées, même lorsque quelques ballons géants, au logo de la formation, s’invitent aussi à la partie.

C’est du tout cuit pour Christophe Maé, à qui l’on livre ainsi un public déjà chaud. C’est toutefois calmement que l’artiste aborde son début de concert, préférant y aller crescendo. C’est du connu, mais qui fait toujours recette. D’autant qu’il sait s’entourer, monsieur Maé. Des musiciens aux multiples talents, mais aussi une complice sur scène issue du Cap Vert. Un mélange parfait pour ce « Pays des Merveilles » qui rend hommage à la terre de Cesaria Evora.

Entrée remarquée pour Christophe Maé.

Le swing y est, le chant aussi, car il nous en a sorti des tubes, au fil des ans, cet homme qui, à l’instar de beaucoup d’autres, a fait ses armes dans les comédies musicales. Le public les connait ces chansons si entraînantes et aime les reprendre en chœur. Ce n’est donc pas un, ni deux, mais bien trois titres que Christophe Maé va livrer durant le rappel car quand on aime, on profite au max.

Un peu de swing, mais aussi de cool-attitude

Avec tout ça, on a pris un petit peu de retard sur l’horaire, mais personne ne va en tenir rigueur à l’artiste car c’était pour la bonne cause, celle des plaisirs auditif et visuel.

D’autant que ceux qui suivent ne se sont pas refroidis pour la cause. Originaires de Côte d’Ivoire (Abidjan) et actifs sur la scène mondiale depuis 1996 (oui, ça fait un bail), les membres de Magic System sont toujours heureux de performer sur scène. Et leur joie est communicative. De premier Gaou à Magic in the air, en passant par la Zouglou dance, chaque morceau est construit autour d’un rythme propice à la danse.

Premier Gaou…

Bon, on ne va pas revenir à l’époque de « Véronique et Davina », mais la plaine du Feelgood avait tout de même un peu l’allure d’un énorme cours collectif, chacun s’essayant aux chorégraphies décortiquées par ces ambianceurs nés de Magic System.

J’en connais qui ont dû bien dormir après tant d’émotions et de sport déguisé…

Et pour ceux qui continuent l’aventure, Matt Pokora, Jenifer, Juicy et Henri PFR sont notamment au programme de ce samedi au Feelgood.

PS : retrouvez les clichés du festival sur la page Facebook  ReMarck Photos.

Et pour ceux qui continuent l’aventure, Matt Pokora, Jenifer, Juicy et Henri PFR sont notamment au programme de ce samedi. PS : retrouvez les clichés du festival sur la page Facebook  ReMarck Photos. 

ReMarck (88)

Laisser un commentaire