Hyphen Hyphen retourne le public sérésien.

1

Depuis peu, une vraie belle salle de concert a ouvert ses portes à Seraing. Un espace convivial, accueillant et qui dispose d’assez bien d’atouts comme un coin extérieur où l’on peut se restaurer (foodtruck), une buvette intérieure, un bel espace au rez-de-chaussée, un gradin au premier étage (pratique pour les personnes dont la taille ne permet pas toujours d’apprécier au mieux un spectacle quand elles se trouvent à une certaine distance de la scène, devancées par d’autres beaucoup plus imposantes) et des parkings gratuits. C’est tellement rare qu’il fallait le souligner.

Samanta Cotta alias Santa.

Quelques artistes, dont certains de renom, se sont déjà produits dans cet espace flambant neuf, mais je pense que rares sont ceux qui ont pu retourner l’assistance comme Hyphen Hyphen l’a fait ce 24 novembre.

Une énergie folle sur scène.

Le trio (ou plutôt quatuor, vu qu’un batteur vient toujours se joindre à la structure de base, et pour cette tournée, c’est Axel Le Ray qui est aux baguettes) est un groupe de scène. Ce n’est pas nouveau. Formé en 2009, le band a d’ailleurs attendu 2015 pour sortir son premier album studio, intitulé Times. Un album enregistré par chez nous, à Bruxelles… comme le petit dernier, « C’est la vie ».

Axel ne semble pas perturbé par la pétillante Santa.

Alors que « HH » était une production en vase clos, centrée sur l’essence même du groupe, ce troisième opus se veut plus ouvert avec les apports artistiques notamment de Glen Ballard, Mike « Spike » Stent et Dan Grech (mixage).

Adam n’est pas pas en reste.

Mais sur scène, rien ne change vraiment, Santa, Line et Adam se donnent à 110 % et c’est ainsi que leurs fans les aiment. Un mélange de rock – pop électrisé au son des guitare, basse et batterie, trois trublions qui ne cessent de bouger en cadence sur scène, mais aussi dans le public, une communion assez fraternelle avec cette assistance qui est entièrement sous le charme, la recette est là et si quelques ingrédients varient au fil des concerts et tournées, l’aspect général et le goût des gâteaux perdurent.

Au plus près du public, voire même dans l’assistance…

Mais devrais-je peut-être plus parler de gaufres ? De Liège évidemment, vu la région, et l’attrait que Santa semble montrer pour ces douceurs sucrées qui lui ont été offertes par un(e) fan en plein set. Santa est ainsi, sans filtre, prête à livrer ses émotions et son ressenti à quiconque se trouve dans la salle. Cela pourrait ne pas plaire à tout le monde, mais ici, en tous cas, cela fait mouche, d’autant qu’une fois les projecteurs éteints, la femme reste un être terriblement attachant, tout aussi cash, mais très humaine.

Santa : énergique, lyrique, dissipée, blagueuse, mais surtout généreuse.

Cela s’applique à Santa, qui est loin de se montrer réservée lorsqu’elle s’adresse au public, mais aussi à ses comparses qui n’hésitent pas à venir rencontrer les gens dès leur sortie de scène. Un petit mot, un selfie, un autographe… et même la distribution de médiators et de baguettes du concert. Hyphen Hyphen, un groupe à la renommée mondiale, mais qui reste constitué d’êtres humains accessibles.

Une partie du public invitée sur scène.

Autant vous l’annoncer, on ne va pas vous raconter le concert, car une telle prestation, cela se vit. Ceux qui n’y étaient pas ont manqué quelque chose, c’est certain. D’autant que c’était la dernière date de cette tournée en Belgique. Et pour vous mettre encore un peu plus le « seum », on vous glissera qu’en jetant un coup d’œil sur l’affiche des Francos de La Rochelle 2024, un élément vous fera comprendre qu’il est envisageable de ne pas avoir de tournée du groupe l’année qui vient.

Santa chante seule « Popcorn Salé » et s’ouvrira bientôt les portes des Francofolies de La Rochelle.

Mais ne restons pas ainsi sur une mauvaise impression. Toute pièce a son bon côté. Et nous avons aussi des nouvelles réjouissantes à vous annoncer. La première c’est qu’il reste une date de concert pour Hyphen Hyphen. C’est à Rennes (France) le 14 décembre au « Le Liberté ». La seconde, c’est que si Hyphen Hyphen ne trône pas sur le line-up des Francofolies, sa chanteuse attitrée, Santa, y sera bien, mais avec son projet personnel dont le titre phare « Popcorn Salé » a trouvé place dans la programmation de notre soirée sérésienne.

Un salut collégien au public.

Cette fois, Santa n’était pas suspendue à 40 m du sol (comme à Bruxelles) pour jouer son morceau, mais le temps a, lui, suspendu sa course pendant cette douce balade poétique.

Adam ne ménage pas ses efforts, à la guitare, mais aussi au tambour.

On notera encore le passage de Santa en fond de salle, portée à bout de bras par le public, la performance d’Adam au tambour sur la barre du frontstage, le jeu diaboliquement déjanté de Line et le partage entre Axel et Santa lorsque cette dernière vient se poster au-dessus de lui pour quelques notes. Sans oublier ce moment tant attendu par une partie des fans, celui où tous ceux qui disposent de drapeaux multicolores (en référence au(x) mouvement(s) LGBTQ2S+) sont appelés à venir partager la scène avec le groupe.

Le spectacle était affuté à tous niveaux, jeux de lumières en ce compris.

Hyphen Hyphen a (encore) fait le show, pour le plus grand bonheur de tous, et ça, ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Un final explosif.

Retrouvez les clichés du concert sur la page Facebook – ReMarck Photos.

ReMarck (84)

1 thought on “Hyphen Hyphen retourne le public sérésien.

Laisser un commentaire