Du soleil à l’envers … ça donne Leiso (ou presque)

La saison des festivals offre l’occasion de voir en live certains artistes confirmés mais aussi de découvrir d’autres moins connus qui peuvent se révéler tout aussi intéressants. La journée du samedi au Baudet’stival nous a ainsi gratifié de quelques découvertes dont l’une des plus surprenantes fut assurément Arty Leiso.

Du rythme, du flow, quelques pas de danse et des tenues à gogo.

Arty pour Arthur et Leiso pour soleil… à l’envers. Ou en verlan comme on dit. La présentation officielle de l’artiste par le speaker annonce tout un concept, et c’est effectivement une déferlante de touches acoustiques et visuelles qui s’invite sur le podium. Du chant (un mélange de rap et de hip-hop en français) aux accents humoristiques, une mise en scène décalée partagée avec son complice, Mickaël Dubois, une garde-robe hétéroclite et une chorégraphie digne des premiers pas des novices de la Star Ac’ saison 1.

Le frère caché de MichaeL Youn.

Ah oui, j’oubliais, mais vous l’avez sûrement remarqué de vous mêmes, ce touche à tout de la scène présente un méchant air de ressemblance avec un célèbre chanteur/humoriste/acteur/producteur/réalisateur/scénariste français, l’indémodable Michaël Youn, qui lui aussi multiplie les univers. Si physiquement le rapprochement saute aux yeux, c’est aussi parce qu’Arthur semble jouer sur cette corde.

Mickaël Dubois, comparse de scène et de clips.

Rappeur francophone biberonné au jazz, Arty Leiso est difficilement cernable. Il faut dire qu’il aime mélanger les styles et les cultures. Il est d’ailleurs un grand amateur de cuisine africaine … et de cacahuètes. Paradoxalement, il est un guitariste rock qui a commencé à rapper pour parodier Booba puis qui s’est pris au jeu en construisant ses morceaux autours de délires du quotidien. Finalement, c’est tout un album qui est sorti de l’esprit d’Arty, « Comme je veux » avec le morceau du même nom, mais aussi « Désobéissance » ou encore « Maintenant« .

Sur scène ou dans un clip, Arthur multiplie les facettes de ses talents.

Ah oui, dernière petit info au cas où … Comme l’artiste possède diverses casquettes, il joue sur plusieurs tableaux aussi. Ainsi, il se produit encore, en parallèle à son concept solo, avec le groupe Purpleized.

A bon entendeur…

ReMarck (24)

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :