Les Nuits 2024 se sont clôturées avec pour Confestmag de belles découvertes.

 
Plus de 27 000 spectateurs y auront participé dont nous !

Une belle brochette de sold out : 13 au total (voir la liste en bas *).
 
Trois créations et 13 releases aussi pour l’occasion.
 


Si ces chiffres montrent que la 31e édition des Nuits s’inscrit dans la belle continuité de ses aînées, la réussite des petites nouveautés 2024 offre d’autres motifs de réjouissance.
 
La Garden Party, initiée en 2023 et développée cette année, s’est révélée un des moments forts du festival. Ambiance au jardin et atmosphère plus « Bota » que jamais.
 
L’intégration des œuvres monumentales de Xavier Mary sur le site ont imprimé, avec leur touche improbable mêlant féérie et industrie, un choix artistique qu’il sera désormais difficile de départir des Nuits.
 


Le partenariat avec les Halles s’érige également en vivifiante source de satisfaction, tant pour le Bota qui retrouve là une scène de plus 2000 places à proximité de ses installations pour ses Nuits, que pour les Halles, qui, des décennies plus tard, vibrent à nouveau au diapason des musiques. Avec en point d’orgue le magistral sold out de Mount Kimbie.
 
Et, last but not least, le public a répondu présent et enthousiaste à ALL ACCESS. Une expérience de festival totale, qui magnifie le potentiel magique du site du Bota. Une réussite qui trace l’avenir des Nuits…
 

Quelques artistes de cette édition auront marqué l’équipe de programmation. Parmi eux, Alto Fuero, qui a ouvert le festival aux Halles, avec une création époustouflante et une disposition en scène centrale qui a contribué à la magie de la soirée.


Bar Italia, qui en moins de deux ans a gagné la confiance du public pour devenir LE groupe rebel de la scène alternative indie. Ils ont désormais une vraie influence sur la musique actuelle. Night Beats a fait entendre d’improbables sons psyché et seventies moins coutumiers des Nuits, qui ont pourtant séduit un public très Bota. Erika de Casier ou Eloi, qui avaient eu l’occasion de s’illustrer au Bota par le passé, sont revenues cette année et ont prouvé qu’elles étaient dignes de la confiance qu’on leur avait octroyée. Gageons qu’elles reviendront plus fortes et plus haut dans l’affiche lors d’éditions ultérieures.
 

Mandy Indiana a fait forte impression également durant All Access. Un festival dans le festival qu’a aussi illuminé Lou K. Elle prend tout doucement une place que personne d’autre n’occupe sur la scène rock francophone.
 
Donc, de beaux moments, de bons chiffres. Et tout cela avec la pire météo de ces dernières années et un record aussi malheureux qu’improbable d’annulations : neuf au total.
 


La clôture des Nuits se fera en douceur et en mode classique avec les performances au piano de Bernard Lemmens le 9 mai et de Stephane Ginsburgh (avec notamment une création de Jean-Luc Fafchamps) le lendemain.

Pour Confestmag, on a adoré plus particulièrement : Yard Act, Folly Group, Morgan, Smr, Doria D, Marvett, Coline BLF, Togo all Stars, The paper Kites et les vrais coups de cœur : Lou K (wouaw), Benni et son band (top), Bonnie Banane, Eloi, Julien Granel, Tuesday Violence, Diego sans enlevé le respect du travail des autres et des goûts de chacuns.
 


Les Nuits 2025 auront lieu autour des weekends des 18 et 25 mai.  Avec une formule qui évoluera encore, pour le plaisir des publics…
 
Et avant cela, rendez-vous est donné les 1, 2 et 3 novembre pour Nuits Weekender. Un festival Indoor sur trois jours et trois scènes, avec l’esthétique des Nuits !
 
Toutes les infos sur : botanique.be
 
(*) Les concerts sold out des Nuits 24 :
 
STRAWBERRY GUY – BIBI CLUB 
ÃO – DORA MORELENBAUM
YARD ACT – FOLLY GROUP – MURKAGE DAVE
TIMBER TIMBRE – ONLY CHILD
MORGAN – OSMOZE.
CRANES – TAKH
FRANÇOIZ BREUT – SOLANN – GARANCE MIDI
NIGHT BEATS – HOWLIN’ JAWS – TUESDAY VIOLENCE
ISHA X LIMSA – JEWEL USAIN – OKIS
JACQUES – IRÈNE DRÉSEL – DOROTHY GALE
MOUNT KIMBIE – JOHN GLACIER – LAUREN AUDER
DIEGO – JÄDE – SMR
RYOJI IKEDA : ULTRATRONICS

 

Fabian Braeckman (317)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire