COLT enflamme l’ Orangerie du Botanique : Une Fusion Electro-Rock Palpitante

0

Le Botanique de Bruxelles a été le théâtre d’un spectacle électrisant ce vendredi 26 janvier 2024, alors que le groupe belge COLT a pris d’assaut la scène avec une énergie contagieuse. Formé par Coline Debry et Antoine Jorissen, COLT, autrefois connu sous le nom de Coline & Toitoine, a su captiver un public éclectique avec son mélange unique de musique électro-pop et de rock urbain.

Le parcours musical de COLT remonte à 2018, année où Coline et Antoine décident de transformer leur passion commune en un projet concret. Après avoir écumé les festivals et les bars bruxellois, le groupe sort son premier EP, « Soma », en 2021, une œuvre qui témoigne de leur évolution artistique et de leur exploration sonore.

Le concert au Botanique a été l’occasion pour COLT de présenter son dernier single, « Insomnies », sorti en 2023 et ayant rapidement atteint des sommets sur les plateformes de streaming. La performance live a transcendé les attentes, offrant au public une expérience musicale immersive et vibrante.

Dès les premières notes, l’alchimie entre Coline et Antoine est palpable. Antoine, pianiste depuis l’âge de cinq ans et diplômé en composition de musiques de films, apporte une profondeur mélodique à chaque morceau, tandis que Coline, forte de son expérience en chant lyrique et en comédies musicales, captive par sa voix envoûtante et sa présence scénique dynamique.

Le répertoire de COLT, principalement en anglais, est un voyage sensoriel où les sonorités électro se mêlent aux riffs de guitare acérés. Des titres tels que « Mille Vies » et « Lâchez-moi » révèlent la diversité et la maturité de leur art, tandis que des moments plus introspectifs, comme dans « Insomnies », captivent l’auditoire par leur sincérité émotionnelle.

Le concert au Botanique a également été marqué par une performance acoustique, démontrant la polyvalence et la créativité de COLT dans la réinterprétation de leurs compositions. Accompagnés cette fois par un guitariste, un batteur et une synthé, le groupe a su créer une atmosphère intimiste tout en conservant l’intensité de leur son distinctif.

L’apothéose de la soirée a été la reprise de leur succès « Insomnies », une fusion enivrante de beats électro et de mélodies percutantes, qui a fait vibrer le public jusqu’au rappel final, bien que mon titre préféré serait « Chaos », quoique chaques moments fut au top.

COLT incarne l’esprit de l’audace et de l’originalité dans le paysage musical belge. Leur capacité à fusionner les genres et à repousser les frontières sonores en fait un groupe incontournable de la scène contemporaine. Leur prestation au Botanique témoigne non seulement de leur talent brut, mais aussi de leur engagement à offrir une expérience musicale inoubliable à leur public.

Sous l’oeil du photographe de Confestmag :

Braeckman Fabian

Une Soirée Mémorable : Regards d’un Spectateur Enthousiaste.

La soirée au Botanique a été bien plus qu’un simple concert ; c’était une immersion totale dans l’univers envoûtant de la musique. L’orangerie, bien que bientôt prête à accueillir davantage de spectateurs après travaux, était déjà pleine à craquer, témoignant de l’engouement indéniable pour la scène musicale belge.

La première partie, assurée par Mado, a été une agréable surprise. Accompagnée d’un groupe aussi talentueux que complice, elle a su captiver le public avec ses chansons empreintes d’émotions et de sincérité. Une artiste à suivre de près, assurément.

Puis vint l’attente fiévreuse, l’excitation palpable avant l’entrée des stars de la soirée : COLT. L’enthousiasme du public, notamment de la « famille » dévouée et du porte-voix délégué pour l’occasion, ajoutait une touche chaleureuse à l’atmosphère électrique qui régnait dans la salle.

Personnellement, étant aux côtés d’une fan fervente, j’ai eu le privilège de comprendre chaque mot, chaque geste des artistes sur scène. Une expérience rare, presque comme avoir un commentaire vocal en direct, qui a enrichi ma connexion avec la performance.

Je dois avouer un petit secret : j’étais déjà un admirateur inconditionnel de COLT avant même que les premières notes ne retentissent. Et après avoir été transporté par leur performance, je me suis empressé de mettre la main sur leur album dédicacé et un superbe sweat-shirt à la sortie. Une façon de prolonger la magie de cette soirée inoubliable.

Et les surprises ne se sont pas arrêtées là. L’apparition surprise de Diego, le frère de l’un des membres du groupe, pour un titre en duo : « Break Up With You Cellphone », a ajouté une dimension familiale et encore plus personnelle à l’événement. Une preuve que le talent est bien ancré dans les gènes !

Enfin, l’invitation spéciale au rappeur « Youssef » a apporté une touche de diversité à une soirée déjà riche en émotions et en découvertes musicales.

En somme, cette soirée a été la quintessence de ce que la scène belge a de meilleur à offrir : de la passion, du talent brut, et une authenticité indéniable. Alors, ne ratez pas l’opportunité de vivre l’expérience COLT, que ce soit à l’AB ou ailleurs. Vous ne serez pas déçu, croyez-moi. Et comme dirait mon collègue néerlandophone, la musique de COLT transcende les frontières linguistiques et mérite d’être célébrée partout où elle résonne.

Un petit bémol pour les puristes, par peur d’être mal placé, je fut au premier rang, et très proche de Coline, le résultat photographique ne reflète pas ce que j’attendais vraiment… Ayant l’habitude de travailler au 70/200, le 50 ne fut pas d’une totale réussite. On apprend tout les jours de nos erreurs…

Les spectateurs du Botanique et du Reflektor de Liège on eu le privilège de recevoir en priorité le QR Code pour commander les places du super concert dans la salle aussi mythique que l’AB : voici le lien pour commander les vôtres, dépêchez-vous ce sera vite sold-out !

https://www.abconcerts.be/fr/agenda/colt/a10Qw000000COeTIAW

Et n’oubliez pas la Cigale à Paris :

Revoir l’article de Diego au Botanique

https://confestmag.be/diego-lascension-musicale-dun-artiste-multitalent-a-la-salle-rotonde/

Fabian Braeckman (250)

Auteur & Photographe

Laisser un commentaire