L’Ephémère Herbert à Hélécine…

L’Ephémère Herbert à Hélécine…

A la moitié du chemin entre Bruxelles et Liège, le magnifique Château d’ Hélécine, néo-classique du 18 ème Siècle, au beau milieu d’un magnifique parc. Si vous ne connaissez pas, allez découvrir ce lieu superbe, qui propose diverses activités à différents moments de l’ année… C’est précisément côté gauche du château qui accueille ce week-end, le Bar des Ephémères…

Au programme, « Sauvez Herbert », pièce de Jean-Marie Piemme avec Anne Schmitz, Brigitte Baillieux et l’ actrice Belge (du film « Une Vie Démente » à l’ affiche du 35ème « FIFF »,Festival du film francophone de Namur) Jo Deseure.

L’entrée musicale assurée à la guitare par Geoffrey Lesire (Springclean) et sa voix magnifique, enchante déjà le public présent, assis aux tables et fauteuils, comme à la maison, dans ce décor ou tout les genres et époques se marient avec délectation.

Les acteurs entrent en scène, la narratrice Brigitte Baillieux, nous situe le décor de l’ histoire. Une dame d’un certain âge « la Reine Mère »(Jo Deseure) et une jeune fille « Kill Bill » où  » Jessica » (Anne Schmitz), tous se disputent pour un vol de sac. Les phrases s’envolent, avec de jolis jeux de mots, et les deux femmes se chamaillent. En arrivent même à se détester et se frapper. Puis au fil du temps, une situation d’ amour haine, de discussions qui passent du coq à l’âne, enfin plutôt vers un cochon. Ce fameux cochon « Herbert », est devenu l’amour de la Reine Mère, à cause de son dégoût des hommes. Nous ne dévoilerons pas l’intrigue , mais les expressions des visages et les tournures de phrases, nous font voyager dans des univers décalés, tellement d’actualité et de réalité de l’ être humain.

La beauté de cette pièce est aussi agrémentée des chansons de Geoffrey qui nous interprète des titres à « sa » manière si particulière de Dépêche Mode, d’ Imagine Dragon, Blondie,… et même 2 compositions personnelles, à savoir « Silence is Golden » et « Somebody Told Me ». Le public ravi, en redemande encore à la sortie des artistes et il fit plaisir sous la demande d’un enfant qui rigolait tout au long de la soirée ( preuve que la pièce était comprise de 7 à 77 ans), de nous interpréter « Hallelujah » avec en prime les chants du public en choeur.

Confestmag était là et comme c’était éphémère, on sait pas s’il y aura une autre représentation, mais Guy Theunissen, le maître de la soirée nous promet, une pièce, toujours au même endroit, mais qui va se dérouler dans le château avec plusieurs acteurs et à des endroits différents du lieu et une visite guidée. A vos agendas et on vous tient au courant.

Les Chansons interprétées par Geoffrey Lesire : Fuck You, Not an Addict, These Boots, Personnal Jesus, Radioactive, 7 Notion Army, Silence is Gold,Somebody Tall Me, Call Me et Halleluia. Les acteurs Anne Schmidt, Jo Deseure et Brigitte Baillieux, à la console Bertrand Husson et le Maître des lieux Guy Theunissen.

Résumé et Photos BRAECKMAN Fabian pour Confestmag

Fabian Braeckman (42)

Auteur & Photographe

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :