Ether l’agence qui fait swinger et rire Namur, mais pas que… 

Cali, une "bête" de scène

Ether Agency est une agence de management, de booking, de production et d’organisation de concert. En soi, rien de neuf, mais vu que cette petite structure est en train de se développer et qu’elle vient de réussir à rebondir de manière efficiente suite à l’annulation de deux festivals auxquels certains de ses artistes devaient participer, nous trouvions que l’occasion était belle, de faire un peu connaissance avec l’une de ses représentantes, Samuelle Toussaint, qui a été hyper réactive ces derniers jours pour mettre sur pieds, en quelques heures, l’Or du Rock, l’événement qui s’est déroulé au Belvédère ce 25 juin

Charles Degolla, batteur de Virgin Prozak et Snooz

Alors, Sam, puisque c’est ainsi que tout le monde vous surnomme dans le milieu, pouvez-vous nous présenter l’agence et votre rôle ?

« L’agence a été créée en 2019 par Vincent Charlier, qui est d’ailleurs toujours le responsable de l’Asbl. C’est suite à la venue du groupe américain Ugly Kid Joe au Belvédère que l’idée de monter sa propre structure a germé. Il avait déjà son agence de booking, Born to be burned et n’a donc pas tardé à mettre en pratique son projet mais le Covid est passé par là ! De mon côté, la naissance d’un enfant m’empêchait de m’occuper encore du management de Virgin Prozak, ce pourquoi Vincent avait accepté de reprendre ce rôle également. Depuis lors, j’ai repris un peu ce rôle de manager, et j’ai donc intégré officiellement Ether Agency ».

Un rôle de manager presque naturel pour vous, votre lien avec Virgin étant fusionnel.

« Oui, le chanteur du groupe, Simon Rosenfeld est mon compagnon. On peut dire que Virgin Prozak a été un peu notre premier bébé puisque je m’occupe aussi de l’aspect graphique des visuels et des compositions (paroles) avec Simon ».

Mais revenons à Ether Agency, qui commence à prendre de l’ampleur dans cette période post-covid.

« Oui, en mai nous avons eu Aberdeen plays Nirvana et début juin Dog Eat Dog et Lofofora, tous au Delta. Et prochainement, nous aurons Cali (au Delta le 29/09/2022 et à la ferme du Biéreau à Ottignies-Louvain-La-Neuve le 01/10/2022), It It Anita au Belvédère (30/09/2022), l’ancien chanteur et bassiste de DEUS, Stef Kamil Carlens au Delta (03/09/2022), PE au centre culturel d’Auderghem (17/09/2022) et Freddy Tougaux à la Nef (Namur). Mais de nombreux autres projets sont en cours de concrétisation. Rien ne dit d’ailleurs qu’Ugly Kid Joe ne pourrait pas revenir en Belgique fin d’année… »

Cali (ici au Baudet’stival), un artiste toujours très expressif sur scène (à voir prochainement au Delta et à LLN) Photo Marc Robert.

Du positif donc, mais le mois de juin a aussi été marqué par deux, on peut même dire trois, grosses tuiles.

« Effectivement. Tout n’a pas été rose. On nous a même reprochés d’être associés à trop d’annulations ces derniers temps, mais en fait, nous n’organisions qu’un seul de ces événements, les deux autres étaient juste des partenariats où nous avions des artistes qui devaient se produire et pour lesquels nous avons trouvé une solution pour qu’ils puissent quand même offrir un show au public. »

L’Insane Metal Fest victime de la défection des groupes US.

« Les 10, 11 et 12 juin devait se tenir ce gros festival rock sur La Louvière, mais trois groupes américains ont finalement annulé leur tournée en Europe et ne pouvaient donc venir. Cela a enclenché une vague d’annulations et il ne restait donc plus assez de participants pour maintenir un événement digne de ce nom, ce pourquoi il a été décidé d’annuler l’édition 2022, à contre-cœur évidemment. La raison officielle avancée par ces groupes est l’augmentation terrible du prix de l’essence en Europe, ce qui faisait exploser leurs coûts de déplacements, mais il semblerait que la guerre en Ukraine ait aussi une certaine influence car ils ne font pas la différence entre les régions. Pour certains américains, toute l’Europe est en guerre ou risque de l’être. »

Ugly Kid Joe au Zik-Zak; Virgin Prozak, Snooz et Thomas Frank Hopper au Belvédère.

Deux semaines après l’Insane, c’était le gros week-end rock de la Citadelle avec le Back In Namur le vendredi 24 juin, et le Verdur le samedi 25. Et là, le mardi 21, l’annonce de l’annulation de ces deux événements tombe comme un couperet. Un très sale coup au moral, je suppose.

« Oh oui, pour Ether Agency, pour moi, pour Simon et son groupe et bien évidemment pour toutes les personnes concernées, mais je tiens à souligner qu’Ether Agency n’a rien à voir dans ces annulations. Nous avons effectivement cherché de suite des alternatives mais parce que certains de nos artistes, à savoir Ugly Kid Joe, qui devait se produire le vendredi, et Virgin Prozak qui était dans le line-up du samedi, avaient leurs shows prêts et étaient impatients de jouer. Nous savions qu’Annick Bodson, qui est la bookeuse de Thomas Frank Hopper mais qui s’occupe aussi de la programmation du Zik-Zak, voulait faire venir un jour  UKJ dans cette salle. Elle a sauté sur l’occasion et cela nous arrangeait bien car les artistes étaient de toute manière en tournée en Europe. C’était donc du win/win. Les réservations ont été sold-out en quelques heures à peine. Et cela a été une réussite artistique et humaine, tout le monde étant aux anges, et ce grâce à la réactivité des équipes du Zik-Zak. Le seul bémol est peut-être cette assimilation qui a été faite, certaines personnes se présentant à la salle avec des billets du Back In Namur. Elles n’ont malheureusement pas pu entrer car il était bien expliqué que les événements étaient différents, les organisateurs n’étant pas les mêmes. Il fallait donc acheter un billet pour le Zik-Zak, et se faire rembourser du Back In Namur auprès des organisateurs de cet événement propre, qui n’était pas géré par Ether Agency ».

Simon Rosenfeld, chanteur et guitariste du groupe Virgin Prozak, mais aussi compagnon de Sam.

« Cela réglait le soucis pour Ugly Kid Joe, mais je ne voulais pas voir la mine dépitée de mon compagnon plus longtemps (lol). Le pauvre avait déjà vu sa performance de l’Insane tomber à l’eau alors ce ne sont pas des conditions climatiques annoncées comme pluvieuses qui allaient sucrer tout son mois de juin. Marc du Belvédère nous a rapidement confirmé que la salle était libre le 25 puisque le Verdur aurait dû occuper quasi tout l’espace de la Citadelle. Il a accepté le challenge de mettre sur pied cet événement avec nous. D’autant que dans le même temps, nous avions eu les confirmations de Thomas Frank Hopper et Snooz qui ont accepté de venir jouer gratuitement. Grâce à la bonne volonté de toutes ces personnes (artistes – techniciens – bénévoles – responsable de salle …), nous avons donc pu proposer un événement, certes dans un espace plus réduit, mais gratuit. Nous ne savions pas trop où nous allions et si le public allait répondre présent mais ça s’est emballé de suite. Nous recevions des messages de partout et nous avons donc dû mettre un système de « réservation » en ligne afin de limiter l’accès à 250 personnes (limites autorisées pour cette salle). Ce fut donc un succès car le public était super réceptif et les groupes ont adoré se produire dans ces conditions. Pour conclure, je tiens à préciser que nous n’avons pas organisé l’Or du Rock pour nuire au Verdur ou à son organisateur, mais juste pour permettre aux personnes citées ci-dessus de pouvoir profiter d’un spectacle qui aurait de toute manière dû se tenir. »

Et pour vous rendre compte de l’ambiance du jour, vous pouvez toujours visionner notre reportage sur L’Or du Rock sur notre site. A bon entendeur…euh, lecteur (lol), salut.

ReMarck (14)

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :