Les plus anciens, ou les plus mélomanes, auront de suite fait le lien avec la chanson d’Eric Charden, qui date quand même de 1979, mais vous aurez remarqué que c’est ici un jeu de mots (le titre réel est : l’été s’ra chaud) car nos météorologues ne peuvent évidemment pas encore prévoir précisément quelles seront les conditions climatiques entre fin juin et début septembre.

On évoque en effet une période qui débutera (seulement) dans cinq mois. Et pourtant, il est déjà temps de prendre vos dispositions. Et je ne m’adresse pas ici à ceux qui partiront hors de nos contrées, et qui ont donc sûrement déjà pensé à prévoir budget, période de congé et réservation(s) dans leur lieu de villégiature, histoire de ne pas être pris au dépourvu. Non, je parle, ou plutôt j’écris, à ceux qui passeront au moins une partie des « grandes » vacances en Belgique.

Le soleil ne sera peut-être pas tous les jours présent, ou au contraire jouera l’incruste en montant le chauffage un cran trop fort ; la pluie s’invitera probablement de temps à autres ; et il vous faudra certainement compter quelques minutes supplémentaires pour vos trajets car les chantiers routiers se multiplient en cette période, mais la Belgique est un territoire où l’on sait faire la fête. Et cet été ne dérogera pas à cette règle, du moins si vous ne tardez pas à prendre quelques dispositions car c’est maintenant que les sésames pour les plus beaux événements se négocient encore à des prix raisonnables.

Chaque saison apporte son lot d’artistes, confirmés ou émergents, sur le parquet des scènes wallonnes, bruxelloises et flamandes, mais cette fois, on dirait que quelques grosses pointures se sont mises d’accord pour nous offrir un véritable feu d’artifice de sensations musicales.

Nous allons donc vous détailler ici les principales informations déjà disponibles afin que vous puissiez d’ores et déjà vous planifier un été « concertisé ».

Les plus impatients seront déjà à pied d’œuvre dès le 17 juin puisque c’est à ce moment que le WERCHTER BOUTIQUE accueillera le groupe One Republic et la toujours phénoménale Pink ! On commence donc très fort, mais il faudra aussi délier les cordons de la bourse car l’entrée « normale » est à 108 euros. Et pour les inconditionnels de l’artiste aux cheveux roses, bien qu’elle change régulièrement de teinte, un accès au Golden ring est aussi proposé à 159 euros. Oui, je sais, ça pique un peu, mais je ne doute pas une seconde que l’événement sera rapidement sold-out vu les noms proposés.

Quinze jours plus tard, vous devrez déjà faire des choix en fonction de vos genres musicaux et de votre budget, peut-être, aussi puisque deux festivals d’une certaine importance occuperont le week-end du 29 juin au 2 juillet.

On ne présente plus ce festival mondialement connu qui accueille à chaque édition des stars de tous horizons. Au programme 4 scènes pour permettre à chacun d’y (re)trouver son style favori. Le planning annoncé est déjà, à cette période de l’année, bien fourni, preuve que la mécanique est là bien huilée. Je vous invite donc à aller voir directement sur le site de l’événement mais à la louche, je vous servirai quand même les noms de Arctic Monkeys, Christine and the Queens (il me semblait pourtant qu’elle avait changé de nom d’artiste…), Muse, Oscar and the Wolf, Paolo Nutini, Queens of the Stone Age, Rosalia, Red Hot Chili Peppers, Tamino, Stromae… Une liste d’invités impressionnante, mais qui a un prix. Le combi ticket pour les 4 jours est à 292 euros.

 L’ancien Yes2day, repris sous le nom du FeelGood depuis qu’il est chapeauté par Radio Contact, avait pour habitude de clôturer la saison wallonne, en prenant place dans le calendrier le premier week-end de septembre. Avec la réforme du rythme scolaire, le festival aqualien change son fusil d’épaule en visant cette fois l’ouverture de la saison sur le sol des francophones. Et ce n’est pas la seule modification annoncée puisque le site du festival va (légèrement) se déplacer histoire de permettre aux organisateurs d’accueillir le double du public pouvant arpenter l’ancienne infrastructure. On parle aussi d’une capacité de parking plus importante. Pour les détails pratiques, je vous renverrais vers le site officiel, mais voici déjà quelques noms des artistes de 2023. Le jeudi sera réservé à une soirée DJ’s avec Kid Noize, Daddy K, Mademoiselle Luna… le vendredi, c’est le solaire  Christophe Maé qui emmènera l’affiche, laissant sa place le samedi à M.Pokora et Juicy notamment.  Pour le dimanche, les clés seront confiées à Oli Soquette, Barbar O Rhum, Oli Tombeur et quelques autres. Pour le pass 4 jours, il vous en coutera ici 115 euros.

Christophe Maé sera le vendredi à Aywaille.

Le week-end suivant, ce ne sont pas deux mais bien trois festivals qui pourront égayer vos vacances.  Mais le choix ne devrait pas être trop difficile pour vous vu les styles très différents proposés et les localisations respectives de ces événements.

1. Les Ardentes (du 06 au 09 juillet).

On fait le grand écart avec Werchter puisque qu’on rentre ici dans le monde de la musique urbaine avec ce rendez-vous désormais incontournable pour les amateurs du genre. Le line-up se dévoile au fil des semaines, mais certains noms font déjà parler d’eux avec notamment Aya NakamuraKendrick LamarTravis ScottDisiz (la Peste) – Niska…  Petit hic toutefois relevé par ceux qui se sont déjà rendus sur la billetterie, le prix des places a été revu à la hausse depuis la dernière édition. On parle désormais de 247 euros pour un pass 4 jours. Les organisateurs se sont rapidement expliqués en argumentant que vu le statut du festival, ils devaient désormais s’aligner sur les tarifs appliqués dans les autres événements de cette catégorie.

2. LaSemo (du 07 au 09 juillet)

Un des pionniers dans l’approche écologique. Le festival se définit d’ailleurs maintenant comme 100% eco-responsable. Et le site du parc d’Enghien n’est pas à dénigrer. Il est généralement apprécié pour son ambiance conviviale et chaleureuse qui permet notamment à toute la famille de passer un moment agréable. Côté artistes, SuzaneJainFatoumata Diawarra et Ben Harper sont au planning. Actuellement le pass 3 jours est à 99,50 mais il passera ensuite à 115 euros.

3. Baudet’stival (du 07 au 09 juillet)

Assurément l’un des événements les plus attendus dans le sud du pays. Il faut dire qu’au fil des années, le festival a su se développer, à son rythme, sans forcer les choses, mais en proposant toujours une affiche de qualité. L’an dernier, les Bertrigeois ont ainsi pu chanter les refrains du virevoltant Mika, de l’inusable Patrick Bruel, de la pile Mustii et de l’étonnant Julien Doré, mais depuis quelques années une seconde scène permet également à des artistes moins connus de se produire et le moins que l’on puisse dire, c’est que les organisateurs ont souvent le nez fin (ou l’oreille mélomane) vu les performances réalisées par certains sur ce podium annexe. A l’heure actuelle, seul un nom a été publié, mais quel nom ! Enfin, on parle de deux noms en l’occurrence puisqu’il s’agit d’un duo, familial, avec Gims et Dadju. Et comme le festival fête ses 10 ans cette année, il est quasi certain que vous ne serez pas déçus par la suite du programme. Prix du pass 3 jours ? 100 euros.

Au FeelGood 2022, Dadju était en solo. En 2023, il fera équipe avec son grand frère, Gims.

Nous voici déjà (ou seulement, c’est selon) à la mi-juillet et là, inutile de jouer à pile ou face vu que Dour Festival s’impose comme le gros événement de cette période (12 au 16 juillet). Pour 2023, les têtes d’affiche d’ores et déjà annoncées sont LomepalOrelsanDamsoLa FemmePaul Kalkbrenner – …  avec un pass à 180 euros.

Et quand la fête nationale française bat son plein, on sait qu’arrive quelques jours plus tard la nôtre, qui englobe généralement deux rendez-vous très attendus également. Le graal des amateurs de musique électronique, à savoir le mondialement reconnu Tomorrowland (étendu désormais sur deux week-ends), et la référence des Francofolies (20 au 23 juillet). La programmation spadoise complète n’est pas encore connue, mais quelques bonnes surprises ont été ouvertes dernièrement avec les venues de Juliette ArmanetSuzaneSopranoBon entendeurPommeCharles – …  Du très très bon à un prix que l’on peut décrire comme raisonnable puisque le pass complet est à 115 euros.

Et histoire de compliquer un peu la donne, c’est aussi ce week-end là que l’emblématique Mylène Farmer effectuera son retour sur notre sol (Stade Roi Baudouin, le 22 juillet). Un seul concert mais particulièrement attendu. La belle rousse (elle vient toutefois d’abandonner sa couleur iconique) propose en effet toujours un spectacle mémorable. Et son producteur n’a pas caché que ce spectacle ne dérogerait pas à la règle, 70 semi-remorques étant réservés pour acheminer toute l’infrastructure de son show « Nevermore ». A l’heure d’écrire ces lignes, il restait quelques places en pelouse, les espaces latéraux étant à 55 euros, et ceux frontaux à 125.  

Vous le voyez, le mois de juillet risque d’être chargé  en émotions, et ce n’est pas fini puisque le dernier week-end proposera encore un choix à vos oreilles avec d’un côté Esperanzah (du 27 au 30 juillet) et de l’autre Les Gens d’Ere (du 28 au 30 juillet).

Il ne nous est toutefois pas possible de vous annoncer quoi que ce soit pour le premier des deux car aucune information ne figure encore sur leur site, hormis une offre de travail pour les bénévoles.

Arrêtons-nous alors un peu sur Les Gens d’Ere.

On va donc vous présenter ce festival qui déjà dans le nom se démarque puisqu’il est né d’un beau jeu de mots sur le village (Ere) qui accueille ce festival à taille humaine. Un peu moins connu que les autres abordés ici, il présente de nombreux avantages comme son prix très démocratique (actuellement 70 euros pour les 3 jours), la présence de nombreux parkings (champs) à proximité, une programmation assez variée (l’année dernière, c’est là que Kendji a effectué sa seule prestation dans un festival belge) et, cela peut paraître anecdotique mais c’est un point à ne pas négliger, des scènes qui ne sont pas démesurées. J’entends par là que les personnes qui préfèrent rester dans les premiers rangs parce qu’elles veulent absolument voir un artiste en particulier ne seront pas gênées par la hauteur de l’infrastructure qui leur fait face. Et on parle déjà de Zazie, Henri PFR et Kid Noize

Après un tel enchaînement de festivals/concerts, certains risquent d’accuser le coup physiquement et financièrement, heureusement le mois d’août sera un peu plus calme, avec notamment deux semaines étrangement snobées par les festivals, mais les trois événements qu’il nous reste à vous présenter ne sont pas les moindres, dont un qui défraye actuellement les chroniques avec une programmation explosive.

Je parle évidemment de Ronquières (04 au 06 août) qui ne cesse de prendre de l’assurance au fil des saisons. Deux scènes réparties de part et d’autre du Plan incliné, un choix très varié de food trucks, et une affiche très alléchante à chaque édition (ils ont eu le privilège d’accueillir Maneskin juste après leur sacre à l’Eurovision…), que demander de plus ? Bon, on ne va pas vous cacher qu’une petite polémique s’est développée suite à un petit souci de circulation lors de la sortie du site (certains déclarent avoir été bloqués près de 2h dans un embouteillage avant de pouvoir reprendre la route), mais la configuration des lieux est telle qu’il y aura inexorablement des encombrements si tout le monde veut repartir en même temps. Ce n’est pas neuf, et c’est ainsi dans d’autres grands événements, voire même aux abords de certains parcs célèbres. D’autant que l’attente en vaudra sans doute la chandelle avec un line-up pareil. IndochineLouise AttaqueShaka PonkJainJuliette ArmanetBenjamin BiolayKid NoizeDisizFranz FerdinandPlacebo… On se demande même comment les graphistes vont dessiner l’affiche officielle vu que tous les artistes annoncés pourraient être des têtes de proue Et, cerise sur le gâteau, le pass 3 jours est actuellement à 129 euros.

Benjamin Biolay lors de son passage à la Citadelle de Namur.

Vient ensuite ce petit break annoncé, mais durant lequel beaucoup ne s’ennuieront pas vu que de nombreuses villes mettent en place des festivités locales pour les fêtes du 15 août.

Et nous voici déjà au dernier week-end d’août (du 25 au 27) où vous devrez (encore) vous triturer les méninges afin de choisir votre dernier (gros) festival de l’été. D’un côté Scène-Sur-Sambre, de l’autre les Solidarités.

Deuxième apparition de l’été du duo des frangins, Gims et Dadju, mais aussi Bon Entendeur et ses remises au goût du jour de titres plus anciens, sans oublier Gazo. Le tout avec un pass à 89 euros actuellement. Et on ne doute pas que les prochains invités seront aussi alléchants.

Une institution à Namur, gage de réussite depuis de nombreuses années, accessible à toute la famille vu les nombreuses scènes et activités annexes proposées, mais sans omettre l’aspect social, économique et écologique. On ne va pas tout vous (re)développer dans cet article, notre équipe vous ayant déjà proposé plusieurs reportages sur l’édition 2022 à laquelle nous étions conviés (et où l’accueil fut à la hauteur de l’événement), mais il est important de noter que cette fois la Citadelle va laisser place à un nouveau site, Avenue d’Ecolys à 5020 Namur (Rhisnes/Suarlée), dans un zoning proche de la Nationale 4. A ce jour, un seul groupe a été dévoilé, mais il va vous faire chanter… Allez viens, j’t’emmène au vent… Et oui, Gaëtan Roussel retrouve ses complices et la figure de la petite Léa, qui a bien grandi depuis, pour reformer Louise Attaque. Mais ça, vous le saviez déjà si vous avez lu attentivement le reste de l’article (lol). Par contre, vous n’aviez pas encore le prix de ce dernier pass de l’été. Actuellement, il est encore à 79 euros pour les 3 jours.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire, à planifier, à commander, à réserver… Bref, bon planning de festivals et rendez-vous très vite sur Confestmag pour des reportages aux petits oignons.

ReMarck (30)

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.