Yaël Nahim sort son premier album live ! :

Connue et reconnue aux yeux du grand public depuis sa première apparition scénique à l’occasion de la comédie musicale « Les Dix Commandements », dont tout le monde a encore en bouche le goût du refrain de l’envie d’aimer, Yaël Naim a ensuite poursuivi une brillante carrière en solo, avec pour carte de visite le somptueux titre « New Soul », ce qui n’avait pas encore permis en dépit d’une renommée plus qu’assurer d’offrir à son public des enregistrements live de ses performances musicales mais en cette fin juin c’est désormais chose faite avec ce Live Solo in Paris, dans lequel l’artiste renoue avec une aventure musicale déjà mise en chantier par Laurent Voulzy et Hugues Aufray pour ne citer qu’eux, qui consiste à faire redécouvrir son répertoire au sein d’une Eglise, ce qui lui donne bien entendu une autre dimension et une autre forme d’intensité. Accompagnée exceptionnellement de son frère Eyal Naïm pour une superbe version de Daddy en hommage à leur défunt père, d’Anaiis pour le très convaincant Watching You et de Célia Kameni pour l’interprétation magique de Lonely, c’est majoritairement en solo que l’artiste se livre ici au sein de l’écrin de l’Eglise Saint-Eustache de Paris, et ce après une absence sur scène longue de cinq années. Un cadre médiéval datant du XVème siècle qui offre à l’ensemble des titres de l’artiste, une sonorité bouleversante, qui fait la part belle à son répertoire le plus récent tiré de son dernier album en date, Night Songs, inspiré par les années de confinement mais aussi bien entendu au succès des albums précédents, avec bien entendu New Soul, son véritable premier succès qu’elle ne peut retirer de son répertoire au risque de décevoir son public de toujours. Pour Yaël Naim, l’exercice piano-voix est le mieux qui puisse arriver à tout artiste, car il lui permet de laisser libre court à toute forme d’improvisation avec la possibilité de laisser les chansons emporter l’artiste au gré de ses émotions et du moment. Faute de n’avoir pu vivre pleinement la tournée qui devait faire suite à l’album Night Songs en raison de la pandémie, cette première sortie d’un album live pour l’artiste sera l’occasion pour elle, de partager d’intenses moments avec son public et de clôturer l’aventure Night Songs sous la meilleure forme qu’il soit, pour nous offrir un dialogue magique entre l’artiste et son public, mais aussi une connexion on ne peut plus à propos dans une époque où chacun d’entre-nous tente de renouer avec une connexion intime mais aussi avec l’autre. Ce disque idéal pour les ambiances de fêtes, comblera sans aucun doute votre été, que l’on vous souhaite déjà excellent.

CHRISTOPHE COCU (588)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :