Une ultime consécration pour Sardou !

Une ultime consécration pour Sardou !

Alors que l’on vient d’apprendre que le grand Jean-Jacques Goldman ne compte plus remonter sur une scène, on espère toujours en secret que le légendaire Michel Sardou n’en fasse pas autant, même s’il poursuit toujours sa carrière au théâtre, et/ou qu’il nous revienne au moins avec un album de nouvelles chansons dont il a le secret, car même disparu des radars, l’artiste n’a vraiment pas de soucis à se faire au niveau du degré de popularité qu’il va laisser après lui et ce ne sont pas les chiffres de vente mirobolants de la dernière compilation « le concert de sa vie », parue au printemps dernier qui vont démontrer le contraire, sans oublier le carton de son ouvrage plus personnel « Je ne suis pas mort, je dors », paru récemment. Après toutes ces signes extérieurs de grande renommée, il est bien normal que Michel Sardou reçoive des hommages qu’il mérite de la part d’autres gens du métier et après un album de ses plus grands tubes repris par les élèves de la Star Academy, sans oublier l’opus Sardou et nous interprétés par les Kids United, voici que le grand homme de la chanson française connaît la consécration ultime avec une comédie musicale inspirée de ses plus grands succès, intitulée Je vais t’aimer, dont l’album sort aujourd’hui, opus qui sera défendu sur scène si tout va bien dès le mois d’Octobre, avec une histoire qui plantera son décor au sein des années 60, le jour de l’inauguration du célèbre paquebot France si bien défendu par Michel Sardou, qui aura pour voyageurs toute une série de personnages bien décidés à traverser l’Atlantique ainsi que d’autres continents et ceci sur plusieurs décennies, de sorte que le public va littéralement pouvoir suivre leur parcours et partager tout ce qui fait une vie, une façon comme une autre de commémorer la société française comme on l’aime, ceci à la veille de nouvelles élections présidentielles. Même si bien entendu on ne peut pas vivre de comparaisons, gageons que ce spectacle produit par Frank Montel et Roberto Ciurlo, aura des accents de Mamma Mia , un autre très bon spectacle rendant hommage au groupe Abba, avec ses floflons traditionnels à la française comme aimait les dépeindre Souchon. L’occasion de toute façon de réentendre de gros tubes tels que Je vole, La Rivière de notre enfance, Je viens du Sud ou encore la Java de Broadway sera donnée au public qui aura l’occasion d’assister au plus bel hommage que l’on puisse faire à une grand de la chanson française de son vivant, tout en ayant la possibilité de renouer avec la comédie musicale à la française qui connaît selon les cas de grosses pointes de succès avant de retomber tel un soufflet, mais ici on a bien envie d’y croire à nouveau, séduit par les voix qui composent la troupe, le synopsis du décor qui y est planté et bien entendu pour réentendre du Sardou dans la plus grande palette de ses talents sorciers, alors embarquons avec ou sans masques au bord de cette croisière qui va nous amuser et nous émouvoir, ce que Sardou fait si bien à travers son oeuvre.

CHRISTOPHE COCU (425)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :