Un si grand soleil tout en amour de retour en Belgique ! :

En ce mois de juin, et surtout à la veille de la commémoration du débarquement du 6 juin, cette bonne vieille ville de Mons retrouve le goût et le sens de la fête qui lui avait tellement fait défaut pendant deux années de confinement et bien avant le retour des Festivités de la Trinité, c’est celui d’un si grand soleil littéraire qui fait son grand retour en Belgique, que nous fêtons sans nous priver en cette veille de long week-end de Pentecôte, car oui c’est arrivé de nouveau près de chez nous, le phénomène littéraire Séverine de Possel-Deydier est bien de retour dans sa seconde patrie d’adoption à l’occasion du festival Erotix de Mons qui aura lieu du 3 au 4 juin inclus. Plus qu’une personnalité attachante doublée d’une amie, Séverine que l’on avait qualifiée un peu trop vite de Comtesse de Ségur sur le plan littéraire, est parvenue à transformer les malheurs de Sophie, en un véritable torrent d’émotions et de proses-combat nous démontrant que dans la vie amoureuse, tout est possible et peut être surmonté à condition de le vouloir et Séverine elle en veut et ne fait pas dans le roman à l’eau de rose que l’on peut lire sur n’importe quel quai de gare, que du contraire elle a déjà le génie et le talent des grands et sait comment nous toucher et nous charmer, par le biais d’une littérature on ne peut plus structurée et étalée sur le papier tel un lit de pétales de roses qui nous inviterait aux doux songes en compagnie d’une autrice à la plume d’acier bien trempée à l’encre de ses yeux qui rien qu’à eux seuls sont déjà une invitation au voyage littéraire, car sous des torrents de malice et d’espièglerie, se cache une grande sensibilité qui fait la force des grandes personnes avec un coeur XXL et qui en outre ont l’intelligence de transformer les épreuves d’une vie en un véritable régal littéraire qui à chaque page, nous laisse un goût analytique du bon phrasé et de la recherche du verbe aimer, que Séverine a incontestablement rêvé tout au long d’une vie, elle qui apprécie Mylène Farmer, et qui nous lance en guise d’écho, qu’elle a et que nous avons tous besoin d’amour passion à l’Encre Rouge en l’honneur de sa maison d’édition qui la suit depuis si longtemps maintenant avec raison. Alors si vous avez envie de la retrouver le temps d’un long week-end prolongé, c’est ici que cela se passe en un clic, en tapant sur https://erotixmons.com/tickets, le tout pour passer d’agréables moments en compagnie d’une autrice qu’il faut mieux connaître pour mieux l’adopter, avec bien entendu la chance de tomber sur une femme qui a plus d’une corde à son arc, car Séverine vous le verrez dispose d’un stand, qui regorge de trésors insoupçonnés car non-contente d’écrire de la sublime littérature, Séverine vous propose des ouvrages collectors teintés de superbes gravures, sans parler des produits dérivés, une autre palette insoupçonnée de ses talents sorciers car oui Séverine a décidément plus d’un tour dans son sac à malices, et il ne faut pas oublier non plus la femme de radio qu’elle est qui vous propulse sur des ondes de très bonne humeur, positives à souhait et juste coquines comme il faut. Comme le dit si souvent le grand Fabrice Luchini, Séverine c’est du lourd, mais dans le bon sens du terme et en tant que belges, nous sommes très fiers de t’accueillir de plus en plus chez nous, car au fil des visites tu deviens notre Amélie Nothomb à nous de chic et de charme, le chapeau en moins, mais le sourire et la pétillance dans le regard. Tu fais désormais partie de notre patrimoine et nous aurons bien des difficultés à nous priver de toi, car on t’aime et on ne te lâchera plus sois en bien convaincue !. Alors je ne sais pas vous, mais ici au sein de la rédaction de Confestmag, Mons sera notre destination du week-end afin d’y retrouver notre si Grand Soleil, Séverine à qui on attribue sans rechigner, le titre de citoyenne d’honneur de Belgique !.

CHRISTOPHE COCU (570)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :