Un Palace pas si pacifique pour Spirou

Un Palace pas si pacifique pour Spirou

Ce début d’année est marqué en bande dessinée par le retour de Spirou qui après un voyage à Moscou à la rentrée 2020, nous revient déjà cette fois sous la plume de Christian Durieux, qui a cette fois le feu vert pour donner sa libre version d’une aventure qu’il aimerait faire vivre à Spirou qui depuis la fin de des histoires crayonnées et scénarisées par le duo Tom et Janry, a eu maintes occasions d’être repris par maints dessinateurs et scénaristes. Cette nouvelle histoire de Spirou est publiée dans la collection « Le Spirou de ….. ». Christian Durieux nous conte ici les aventures du groom le plus célèbre de l’histoire de la BD au sein du Pacific Palace, un hôtel dans lequel il évolue avec son comparse Fantasio qui se retrouve ici dans la ligne de mire du Directeur de l’établissement, ce qui ennuie très fort Spirou qui n’avait une fois de plus écouté que son bon coeur pour faire engager son ami Fantasio. Malheureusement plus question de faire marche arrière car l’hôtel au sein duquel évolue nos deux aventuriers vient d’être vidé de sa clientèle non pas à cause du Covid, mais bien pour abriter le fameux dictateur Iliex Korda et sa famille, dont la fille Elena n’a pas manqué de taper dans l’oeil de Spirou et Fantasio qui pourtant est journaliste de formation et qui connaît par conséquent le parcours sanglant de Korda, qui avait fait le ménage autour de sa personne afin de s’approprier le pouvoir mais au moment où commence le récit, il nous donne surtout l’impression d’être en fuite sur un fond post-révolutionnaire, de sorte que le Pacific Palace est quadrillé par la Police. Le Directeur pour sa part ne manque pas de recadrer nos deux compère ainsi que l’ensemble du personnel, car rien de ce qui se passe au sein de son hôtel ne doit filtrer. Avec cette nouvelle aventure, Christian Durieux ne trahit pas une seule seconde la trame et les codes qui ont fait le succès des aventures de Spirou et nous conte les amours impossibles entre le célèbre groom et la fille d’un dictateur, le tout saupoudré d’une bonne dose d’humour à la Fantasio, et de l’humour il en faudra tout au long de cette aventure qui devrait s’étendre sur deux albums, tant le récit nous fait plonger dans une noirceur digne des grands thrillers made in Hollywood.

CHRISTOPHE COCU (335)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :