Un documentaire inédit pour The Police ! :

Alors qu’il vient à peine de nous offrir un album tout neuf à l’automne dernier, voilà déjà que Sting est de retour mais cette fois avec ses anciens acolytes de The Police, pour un documentaire inédit qui retrace la première tournée mondiale du groupe entre 1979 et 1980, le tout rassemblé dans un coffret renfermant un Blu-Ray et un CD. A la fin des années 70’s, The Police est véritablement transporté par le succès du second album « Reggata de Blanc », et en toute logique prend part à une première tournée de renommée mondiale. Comme tout groupe qui assure de façon durable, sa place de leader dans le monde de la musique, le groupe a les yeux plus gros que le ventre et décide de partir à la conquête de la planète, et encore mieux de laisser une trace de l’aventure sur film, une expérience qu’aucun groupe rock n’avait connue jusqu’alors, très certainement en raison d’un manque de popularité qui ne leur permettait pas d’être programmé partout. Cet appétit et cette envie de mettre le monde à ses pieds, est véritablement bien retranscrite dans ce documentaire qui va suivre le groupe au Japon, en France, en Australie et en Inde, que ce soit sur scène et/ou en coulisses. Sorti dans un premier temps en 1982 dans des supports que l’on ne trouve plus à l’heure actuelle, l’idée de ressortir ce véritable bijou était plus que jamais, la bienvenue. Proposé dans une version restaurée et remasterisée, le documentaire renfermera en bonus, quatre chansons en mode live, enregistrées au Japon, en Angleterre et à Hong-Kong. Témoin de cette véritable apogée vers la gloire, la caméra filme avec appétit les inévitables scènes de live voire dans les backstages, tout en montrant les balances avant un concert, sans oublier les apparitions promotionnelles chez les disquaires. On appréciera encore de nos jours les images de trois jeunes qui se sont fixés l’ultime but de réussir sans oublier de visiter et de laisser des commentaires sur les monuments historiques découverts, tout en n’oubliant pas de porter à leur fin palais, toute forme de cuisine locale avec en cerise sur le gâteau, des liens plus que privilégiés tissés avec le public. La narration qui n’est pas dénuée d’humour, colle parfaitement avec son époque et les versions live dont certaines étaient restées inédites jusqu’ici, font le mix subtil entre les voix et les musiques du groupe. Côté bande-son, on retiendra des extraits de titres rares sur scène, sans oublier les versions alternatives de leurs grands classiques. En parallèle à cette sortie, on retiendra également la nouvelle réédition du double CD, Greatest Hits dont la dernière parution remontait au moment de l’arrivée de la DCC, la cassette-audio laser. On retrouve les titres essentiels que l’on se doit de possèder que l’on soit fan de la première heure et/ou totalement néophytes, soit 16 gros tubes en puissance qui revisitent les quatre albums du groupe soit Outlandos d’amour, Reggatta de Blanc, Zenyattà Mondatta et Ghost in the machine. Voilà donc deux bonnes idées pour revisiter des textes de société qui vont cristalliser le mal de vivre de toute époque, avec la conviction que Sting reste l’un des meilleurs auteurs des 40 dernières années.

CHRISTOPHE COCU (570)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :