Tout sauf un chanteur de bouses ! :

Tout sauf un chanteur de bouses ! :

Tandis que son dernier album « les hommes sont tous des enfants » datant de 2011 avait laissé place à une vie d’artiste plus focalisée sur le cinéma, la télévision et le théâtre, Michel Jonasz était enfin revenu en 2019 avec un nouvel album fidèle à son image d’artiste sensible et poètique, intitulé la Méouge, le Rhône, la Durance en hommage aux paysages et décors qui ont marqué sa vie, vu que ce titre fait référence à trois célèbres cours d’eau français, prônant une véritable invitation aux voyages réalisés et partagés par l’artiste, tout en se voulant un véritable plaidoyer à la nature et à ce lien qu’il ne faut jamais rompre avec elle, comme on a déjà tendance à le faire entre humains en résidence sur une planète qui nous accueille mais dont on ne prend pas soin en suffisance. Pour l’occasion, il n’a pas manqué de faire appel à ses complices de toujours comme le célèbre batteur Manu Katché qui a collaboré notamment avec Sting et l’as du clavier, Jean-Yves D’angelo dont la dernière collaboration remontait à l’album « Unis vers l’uni ». Avec cet album, l’artiste prouve aussi qu’il n’a rien perdu de son groove et qu’il est toujours apte à maintenir une cadence d’enfer sur des tempos rapides, tout en exploitant de nouvelles sonorités ajoutées à son répertoire passant ainsi avec une facilité déconcertante des sonorités orientales aux accents country, sans oublier le groove qui reste sa marque de fabrique. Alors qu’une tournée intitulée « Groove ! », devait lui faire reprendre le chemin de la scène en 2020, il a été contraint comme bon nombre à revoir ses aspirations à la baisse et à rester confinés, profitant ainsi de cette retraite forcée pour sortir en ce début 2021, une nouvelle version de cet album en guise de premier anniversaire, avec une édition rehaussée de 6 titres bonus dont une nouvelle version de son célèbre tube, « je voulais te dire que je t’attends ». Lors des Victoires de la Musique qui se dérouleront le 12 février prochain, l’artiste sera également mis à l’honneur où il concourt au sein de la catégorie « chanson originale de l’année ouverte aux votes du public », grâce à la chanson la maison de retraite qui devra faire face à d’autres pointures telles Benjamin Biolay, Yseult, Camélia Jordana , Grand corps malade et Camille Lelouche. De retraite pourtant il n’en n’est pas question pour l’artiste qui démontre toujours avec autant de bonheur les différentes palettes de son talent, prouvant ainsi qu’il n’est pas un chanteur de bouses !.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :