Tous indociles grâce à Bénabar ! :

Tous indociles grâce à Bénabar ! :

C’est le 29 janvier 2021 que sortira le nouvel album de Bruno Bénabar dont le titre est inspiré par un jeu de mots dont l’expert qui manie la langue française comme sa poche en est l’expert, et il a donc choisi « Indociles heureux », comme titre définitif sans prendre son public pour autant pour des imbéciles, au vu de la qualité des deux singles qui sont déjà sortis à savoir les divorcés et les belles histoires et qui défendent avec brio, un nouvel effort musical axé sur trois thèmes principaux à savoir l’amour, le temps qui passe et la famille et le couple. Bruno qui dépeint si bien les choses de la vie avec l’humour et la teinte de légèreté qui le caractérisent si bien s’est remis maintes fois en question pour ce nouvel album et il a même profité du confinement pour retravailler l’écriture de certains titres en bon perfectionniste qu’il est et il se dit prêt désormais à lâcher dans l’arène un album dont il estime qu’il est enfin prêt à être livré au public, et on sait que l’artiste s’est interrogé sur le bien-fondé de sortir un premier single après confinement intitulé « les divorcés », car il entendait comme nous tous à travers les actualités, la pyramide des séparations qui ne faisait que grimper suite à la situation engendrée par la pandémie, et il ne voulait absolument peiner personne. Mais au vu de la réaction de certains de ses amis qui étaient dans le cas et qui ne semblait pas se porter plus mal après son écoute, il s’est dit allons-y et il a bien fait car pendant tout l’été dernier, sa chanson a bercé les charts et nous a permis de nous divertir et de rire comme à chaque fois de ses bons mots et ses textes ciselés tel un orfèvre de la chanson française, nous faisant oublier la situation catastrophique d’une année perturbée et de Corona, Bruno l’avait promis, il n’en débattrait pas dans cet album, lui qui avec son effet papillon, avait été un lanceur d’alerte d’avant-garde, quand on voit ce que cette satanée pandémie a provoqué comme effets secondaires autour d’elle.

Pour les connaisseurs de musique, la mélodie du premier single n’est pas sans nous remémorer un hommage au groupe Abba avec des accords de piano très années 70’s, remémorant le célèbre tube « The Winner takes it all ». Pour ce nouveau projet, Bruno a collaboré avec Johan Dalgaard qui avait déjà travaillé auparavant avec le regretté Johnny Hallyday et Mylène Farmer entre autre. Jonathan Barré pour sa part s’est occupé de la réalisation du clip du 1er single, lui donnant une ambiance à la fois sombre et grotesque à la Wes Anderson. Gageons que cet album qui succède à l’opus le début de la suite sorti en 2018 dont on se souvient des tubes feu de joie, le jeune Vigile, la petite vendeuse, etc, sera de nouveau un énorme début à une suite de tubes qui vont nous faire réfléchir en nous mettant de bonne humeur afin d’affronter une nouvelle année qui ne sera pas de tout repos. Comme Bruel et Marc Lavoine, Bruno fait partie également des chanteurs qui ont su s’affirmer également au cinéma avec des films comme Incognito, Victor et Célia, mais aussi en télé avec le Secret d’Elise.

CHRISTOPHE COCU (331)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :