Titane, la Isla Magica ! :

Titane, la Isla Magica ! :

Entretien découverte avec Titane Ide, chanteuse , DJ et productrice aux îles Canaries (Espagne). Confestmag s’est intéressé à cette personnalité déroutante et hors du commun.

CFM : Bonjour Titane, tout d’abord merci de nous accorder cette interview, pouvez-vous en quelques lignes vous présenter ? :

Titane : Bonjour et merci pour la jolie fenêtre virtuelle que vous offrez aux artistes . C’est avec plaisir que je réponds à vos questions depuis mon petit studio d’enregistrement situé dans la montagne. Aujourd’hui c’est le premier jour de grisaille, l’automne est arrivé alors un feu brûle dans la cheminée et les pommes du jardin « se compotent » tranquillement !. En fin de compte, cette petite introduction me définit bien car c’est un contraste entre qqchse de très social et ouvert comme la musique et un côté presque ermite et silencieux sur mon lieu de vie dans la montagne. Cet équilibre un peu extrême me donne un bon swing pour avancer et garder ma balance affinée. Je suis musicienne touche-à-tout plus à l’instinctif qu’à la technique, ce qui réjouit assez bien mon côté paresseux !. La musique, j’ai commencé petite à la trompette…… Pour faire comme papa… Plus tard ce sont les premiers groupes en tant que chanteuse, puis un peu avant mes 30 ans, les voyages et les concerts en solo. Sacrée bonne école !. A la même époque, j’ai aussi découvert la musique électronique sans les préjugés réducteurs que j’avais en tant que musicienne acoustique, ce qui m’a ouvert pas mal de portes et brisé beaucoup de barrières….. Les règles sont faites pour être transgressées et les genres fusionnés !.

CFM : Comment êtes-vous arrivée aux îles Canaries ?

Titane : Après avoir passé plusieurs mois sur les routes avec le camion, le chien , la guitare et pas mal de représentations dans plusieurs pays, j’avais envie d’un temps pour écrire, passer l’hiver au soleil. L’idée de rentrer en Belgique ne m’attirait pas plus que cela. C’est donc de bateaux en bateaux, de villes en îles que je suis arrivé à l’île magique de la Gomera où je vis depuis 6 ans maintenant , dans une petite ferme située au coeur de la forêt à mille mètres d’altitude. Tu sais ce genre d’endroit où tu penses ne rester que quelque jours et où tu restes toute une vie. Chaque semaine, je descends dans la partie sud de l’île où se situe la principale activité touristique. Je joue dans les différents établissements en tant que chanteuse et DJ suivant les lieux.

CFM : la musique occupe une grande partie de votre existence, quels sont vos autres passions ou centres d’intérêt en dehors de la musique ?

Titane : Sans hésitation, la nature et tout ce qui touche à l’autonomie…. Fabriquer ses meubles, faire son pain, le potager…. Je vis aussi de l’artisanat du cuir en proposant mes créations sur internet. Et pour finir je passe beaucoup de temps en cuisine, ce qui réjouit mon compagnon, Miam !.

CFM : Quand et comment avez-vous commencé à faire la DJ ? :

Titane : C’est donc autour de mes 30 ans en 2014, à l’époque je voyageais sur les routes d’Europe avec mon camion aménagé et mon fidèle compagnon à 4 pattes, Kazoo. Au fil des rencontres sur la route, j’a atterri sur quelques festivals électro et l’énergie du dancefloor m’a complètement emballée !. Y’a un truc qui se crée entre les danseurs, la musique et le DJ où tu ressens vraiment l’énergie des gens puisqu’ils participent par la danse. Et ce qui m’intéresse beaucoup c’est la fusion des genres et le mélange entre un bon beat et une mélodie jouée par un instrument acoustique. Quand je joue un set, j’aime prendre la trompette de temps en temps ou faire des improvisations à la voix sur les morceaux que je joue. C’est vivant et interactif, cela lie bien mes deux facettes musicales.

CFM : Quelles sont vos premières passions et influences ? :

Titane : Genre, petite je voulais être : trapéziste, astronaute, éleveuse de chevaux sauvages !. Avant qu’apparaisse la musique dans ma vie. Les influences sont une somme de tellement de petits événements et de grandes rencontres !.

CFM : Par quoi commencez-vous habituellement lorsque vous préparez un set ? :

Titane : Par me demander ce que mon corps a envie de danser, me mettre dans la peau du danseur, cela m’aide beaucoup à faire ma sélection musicale, ce qui est pour moi la partie la plus importante du travail. Faire appel à ses sens et à ce que l’on ressent en écoutant tel ou tel morceau, me demander ce que cela évoque en moi….

CFM : Vous jouez de la guitare et faites du chant également, on peut en savoir plus ? :

Titane : j’ai commencé le chant en autodidacte vers 20 ans. J’ai joué dans plusieurs groupes allant du rock à la pop et au folk. Sur mes dernières années en Belgique, je jouais avec de supers musiciens dans le groupe « I’m bad like Jesse James », avec qui on a produit un album et fait une petite tournée à travers l’italie, la Croatie et la Bosnie. Mais quand j’ai commencé à penser à l’idée de voyager avec la musique et de le faire seule, je voulais être capable de m’accompagner au chant. Je me suis donc mise à pratiquer la guitare un peu plus assidûment qu’autour d’un feu de camp… Cela à été le début de mon parcours en solo.

CFM : Parmi tous vos projets , lesquels vous tiennent plus à coeur et pourquoi ? :

Titane : J’ai un projet qui me motive beaucoup qui s’appelle « Song in a day ». C’est un petit défi que je me suis lancée et qui m’aide sur un de mes gros points faibles, finir ce que je commence. Donc le but est de créer une chanson de A à Z en une journée (écriture, enregistrement, mix). A minuit maximum, il doit être mis en ligne sur ma Soundcloud. Chaque fois, cela donne qqchse de bien, distinct et assez en accord avec le moment présent.

CFM : les frites, ne vous manquent-elles pas trop ?

Titane : les frites me manquaient tellement que j’ai parfait ma technique de double cuisson et maintenant les Canariens nous ont piqué la recette !. Désolé les compatriotes mais comme on dit ici, « Compartir es vivir ! », partager c’est vivre !.

CFM : Merci pour cet entretien, le mot de la fin vous revient , Titane Ide !.

Titane : Osez , osez Joséphine (référence au tube d’Alain Baschung).

Entretien réalisé par Sarah, dégoupillé par Christophe !.

CHRISTOPHE COCU (335)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire