The Black Keys refont de la crème ! :

The Black Keys refont de la crème ! :

Dan Auerbach et Patrick Carney qui forment le tandem des Black Keys ont décidé de s’entourer de pointures telles que le guitariste Kenny Brown, le bassiste Eric Deaton, le percussionniste Sam Bacco et l’organiste Ray Jacildo, afin de nous offrir un nouvel effort musical qui se veut un hommage tonitruant aux 11 plus grands morceaux qui peuvent être estampillés cent pour cent blues, avec des reprises de David Junior Kimbrough, sans oublier les covers de Robert Lee Burnside, Fred McDowell, Ranie Burnette, Joseph Lee Williams ou encore John Lee Hooker. Un album qui même s’il n’est pas de facture originale devrait réunir leur public autour de ce projet car ce dernier sait parfaitement que depuis des albums comme The Big Come Up et Thickfreakness, ce groupe regorge d’une énergie brute de décoffrage qui n’est pas sans nous remémorer celles des grosses pointures qui formaient le Mississippi Hill. Comme premier extrait, ils ont opté pour Crawling Kingsnake, un blues qui trouve son origine au sein des années 20 et qui avait été enregistré pour le première fois en 1941 avant de connaître maintes adaptations de la part des plus grands, comme quoi la bonne musique ne disparaît jamais vraiment et trouve toujours échos pour renaître de ses cendres. Cet hommage rendu par le duo mythique s’explique par le fait qu’ils sont originaires de l’Ohio et qu’ils donc été bercés dans des ambiances musicales en provenance du Sud-Est des Etats-Unis, et qu’ils ont souhaité également revenir aux origines propres de leur musique à l’aide de percussions marquées, de rythmes lascifs, de guitares hurlantes sales et de grooves hypnotiques. En outre, ils n’ont pas choisi la facilité en reprenant les grosses machines d’artistes peu connus du public européen, mais comme on dit il n’est jamais trop tard pour le faire et The Black Keys nous y invitent de la plus jolie des manières.

CHRISTOPHE COCU (331)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire