Son coeur vous dit toujours je t’aime à l’italienne ! :

Son coeur vous dit toujours je t’aime à l’italienne ! :

Venu présenter son nouvel opus en avant-première au JT de 13h sur RTL-TVI, Frédéric François revient ce 29 janvier avec un nouvel effort musical intitulé « la liberté d’aimer », fruit d’un travail en mode confinement et en collaboration avec le parolier et écrivain Frédéric Zeitoun, qui est également animateur sur France 2 à ses heures, au sein de l’équipe de Télé-Matin. Outre une chanson dédiée aux victimes du Covid intitulée « Vivant, Vivant », titre enlevé par un sublime piano voix , on retrouve des chansons d’amour dont Frédéric François a le secret telles Jamais sans toujours, Demain tout recommence, mais également pour la première fois dans l’histoire de son répertoire musical, la chanson « la liberté d’aimer » qui constitue également le titre de l’album, et dans lequel l’artiste lance un grand cri d’amour envers les personnes qui ne peuvent pas vivre leur amour au grand jour, soit parce-qu’elles font partie de la Communauté LGTB, soit parce-qu’elles n’ont pas la même couleur de peau, soit parce-qu’elles sont de confessions différentes et/ou en raison de leur différence d’âge. Cette chanson n’est pas sans évoquer la chanson de Mylène Farmer XXL, sans pour autant la plagier qui déjà en 1995 ne disait pas autre chose en s’écriant à qui voulait bien l’entendre que le monde avait besoin d’un amour intense, l’important étant d’aimer et d’être aimé quelles que soient nos différences, en ciblant surtout les filles qui ont besoin d’amour, là où Frédéric François fait de son hymne à l’amour sous tous ses angles, une généralité plus globale avec une ouverture sur ce monde d’aujourd’hui et de demain d’après-Covid, que l’on nous vante comme une révélation afin de tenter de calmer nos peurs et nos angoisses face à une situation où personne ne se voit avancer. Afin de faire passer son message, il a également choisi pour emballer ce titre une musique un peu différente par rapport à celles dont il nous avait habitués tout au long de sa carrière avec plus de rythme afin de nous faire passer le message suivant : oui il est clair que le sujet abordé est certes grave, mais on peut l’aborder avec plus de légèreté grâce à des rythmes plus chaloupés et entêtants. L’artiste a profité en mars des premières périodes de confinement pour regagner son home studio qui se trouve au sous-sol et pour enregistrer 10 nouveaux titres à distance avec toute son équipe, profitant ainsi des nouveaux moyens médias mis à la disposition de tous, aptes à faire des miracles lorsque l’on sait que les choeurs de ce nouvel effort musical ont été enregistrés tant à Paris qu’à Los Angeles, avec un mixage réalisé à Shanghai, si ce n’est pas un album cosmopolite alors on se demande ce qu’il faut lui apporter de plus, si ce n’est des sons réactualisés avec des mouvements de batteries à caractère groovy et dansant, afin de réaliser un album apte à mettre les gens de bonne humeur tout en gardant cette signature classique qui a façonné Frédéric François au fil des années.

CHRISTOPHE COCU (425)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :