Slimane se promène sans sa carte Vitaale ! :

Outre ses frites, ses bières et son chocolat, la Belgique peut se vanter également d’avoir le sens de l’artistique et de donner vie à des projets musicaux que personne n’aurait vu venir, voire n’aurait jamais envisagé, et c’est un peu ce qui s’est passé avec Vitaa et Slimane lorsqu’ils ont été conviés en qualité de jurys à l’émission The Voice Belgique, et l’on se demande par ailleurs pourquoi leur propre pays n’avait jamais songé à leur participation au sein de ce programme musical, surtout lorsque l’on sait que Slimane s’est quand même présenté à ce concours, qu’il a remporté de façon brillante avant de sortir en juillet 2016, un tout premier album « A bout de rêves » avec ce fameux single « Paname », qui n’a pas cessé d’envahir nos esprit tout au long d’un été, et dont les ventes de ce premier projet n’ont fait que confirmer le bien que l’on pensait de Slimane, et que son succès serait loin d’être un feu de paille, triomphe qu’il confirmera en janvier 2018, avec un second album « Solune », en passant également par la case télé vu que TF1 lui confiera un rôle dans l’un des épisodes de Léo Matteï, aux côtés de Jean-Luc Reichmann, l’animateur entre autre des Douze Coups de Midi, que l’on ne présente plus. Vitaa et Slimane se retrouvent pour la première fois ensemble en tant qu’artistes réunis autour d’un projet commun, à l’occasion de la nouvelle version de « Bella Ciao », qu’offre Gims offre à son public, tandis que le feuilleton « La Casa de Papel », cartonne un peu partout grâce notamment à Netflix, et qui au départ constituait un chant entonné par les saisonnières italiennes travaillant dans les rizières afin de se motiver, avant d’être repris par les antifascistes en 1944, devenant ainsi un hymne à la résistance italienne lors de la seconde guerre mondiale, avec des paroles modifiées au fil du temps par le nombre important d’artistes qui s’y sont collés à reprendre cet hymne de légende. Ce gros carton de 2018, va avoir pour effet que plus personne ne doute que Vitaa et Slimane sont faits pour unir leur voix et alors qu’il a toutes les clés en mains pour lancer un troisième album en solo, Slimane après sa participation avec Vitaa à The Voice Belgique, va se laisser convaincre en 2019 d’enregistrer un album commun avec son amie de toujours et à la fin de l’été 2019, sort ce fameux projet « VersuS », qui voit enfin les deux talents réunis et vu que Slimane est un enfant de la télé de TF1, il n’en faudra pas plus pour que la chaîne lance à grands coups de renforts publicitaires, leur premier single commun « ça va ça vient », qui cartonnera d’emblée et qui sera suivi par une ribambelle d’autres tubes à succès comme « Avant toi », « Pas beaux » ou encore « Je te le donne ». Le succès est tel, que le duo se voit contraint mais avec un grand plaisir partagé tout de même, de donner une suite à VersuS, en rééditant un an après l’album tout en l’agrémentant de 10 nouveaux titres, dont « ça ira », « La Scène » « De l’Or » et le titre prémonitoire « On se reverra ». Seule la pandémie comme chez bon nombre d’artistes, viendra semer la zizanie en empêchant le duo de se produire sur scène et d’honorer les concerts prévus, tout en promettant que ce ne n’est que partie remise et qu’ils finiront par retrouver enfin ce public qui les chérit tant, bien vite sur une scène. L’année dernière peu avant les fêtes de fin d’année et cela devient chose rare désormais dans le monde de l’industrie musicale, le projet VersuS connaît une troisième édition, intitulée « L’Ultime Chapitre », qui regroupe cette fois les deux Cd’s estampillés VersuS et l’ensemble des chansons studios du duo de choc, ainsi qu’un florilège de leurs meilleures prestations en live, un nouveau succès en matière de ventes dopé comme il se doit par les achats de fin d’année. Au terme de cette nouvelle sortie musicale, le duo confirme que même s’il est loin d’être fâché comme certains mauvais esprits auraient pu le laisser penser, qu’il était temps de dissoudre le duo de façon définitive voire temporaire car en musique tout est possible, pour se reconcentrer sur des projets solos, même si ici au sein de notre plat pays, nous avons encore pu avoir la chance de les applaudir à l’occasion des Francofolies de Spa de cet été, avec une dernière escale prévue au Palais 12 en date du 30 septembre prochain. Tandis que Vitaa semble affirmer que de son côté, son prochain effort studio en solo devrait être le dernier même si là aussi on n’est jamais certain de rien, Slimane confirme de son côté la production d’un troisième album solo, « Chronique d’un Cupidon », avant de revenir sur la toile du web et d’offrir à son public, d’excellentes réinterprétations de grands standards de la chanson, histoire de se refaire la voix, même s’il n’en n’a pas vraiment besoin. Précédé d’un single que l’on a beaucoup entendu cet été, « La Recette », qui n’est pas le nouveau générique de « Top-Chef », mais bien la somme de tous les cris et les SOS qu’un amoureux peut lancer lorsqu’il sent qu’il est en train de perdre son être aimé en lui remémorant que cela ne peut pas produire et que leur amour binôme est assez fort pour résister aux affres du temps, tout en faisant un petit clin d’oeil à peine déguisé à son amie Vitaa car en chantonnant que « La Recette, c’est toi et moi », bien difficile de ne pas voir dans le texte même si le sujet est sensiblement différent, un petit clin d’oeil au duo formé pendant trois années avec Vitaa, qui très probablement se reformera plus tard, après que les deux artistes aient pu exprimer leurs sensations sur des projets plus personnels. Ce 2 septembre, ce fut donc à Slimane d’entrer dans la danse et de revenir à une formule en solitaire, avec un album dont la thématique centrale est l’amour sous toutes ces formes, avec sur la pochette un Slimane qui revêt la posture d’un ange muni de grandes ailes, transpercé des flèches de Cupidon, prenant pour décor les champs de coton. Seul, Slimane ne l’est pas vraiment à l’occasion de ce nouvel effort musical, vu qu’il n’a pas hésiter à inviter des guests de grande envergure sur ce nouvel album, vu que l’on retrouve à ses côtés La Zarra, Soprano ou encore Claudio Capéo. Parmi les thèmes que l’on retrouve sur les nouvelles chansons, il y a la maladie qui frappe sa mère, la santé de son bébé né prématurément dont la santé n’a pas cessé de le tourmenter, sans oublier le public auquel il offre une chanson à travers laquelle Slimane lui confie l’inventaire de ses tourments. Après les 900.000 ventes engendrées par VersuS, Slimane a bénéficié de quatre longues années même s’il n’a pas chôme entretemps, pour peaufiner des titres dont la production est indéniablement plus aboutie et plus radiophonique, tout en mettant en avant son talent d’auteur, compositeur et interprète avec cette envie de se livrer corps et âmes, en n’oubliant pas de semer à certaines occasions des textes plus catalogués dans la légèreté, afin d’obtenir le juste milieu qui fait très souvent le succès d’un album de nos jours. Bref, la rentrée s’engrange on ne peut mieux pour la chanson francophone qui en a encore beaucoup à nous offrir d’ici la fin de cette année, et on peut dire que Slimane opère un retour solo on ne peut plus gagnant.

CHRISTOPHE COCU (627)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :