Sheryl Crow, sa carrière compilée dans un best-of ! :

Tandis que la chanteuse Sheryl Crow souhaitait après son dernier album paru en 2019, prendre du recul avec le métier tout en sortant un dernier témoignage sous la forme d’un album live au cours de l’été 2021, voilà que l’artiste revient sur le devant de la scène grâce à un documentaire intitulé « Sheryl » et réalisé par Amy Scott, avec dès le départ une sérieuse hésitation de la part de l’artiste qui trouvait que cela sonnait un peu tel un hommage funèbre, elle qui avait encore tant de choses à vivre, à l’aube des ses soixante printemps qu’elle vient de fêter, mais parfois il suffit parfois des mots d’un manager apte à rassurer pour faire changer d’avis la plus grande des indécises, et ce dernier a fini par convaincre l’artiste d’y aller à l’occasion d’une carrière artistique bien remplie depuis 30 ans. Que pourrons par conséquent voir les fans de la première heure dans ce documentaire ? : plus qu’un document rock habituel, c’est déjà certain avec des images qui nous montrent les coulisses et les entretiens que Sheryl Crow a pu avoir avec des collaborateurs et des amis proches, tout en ne mettant pas l’artiste en lumière que pour sa célébrité, mais aussi pour son côté profondément humain car pour faire de la bonne musique, avoir un tout petit sentiment d’âme est la moindre des choses, et c’est certain pour cela que ce documentaire n’en fait pas des caisses par rapport aux triomphes et moments plus tragique auxquels l’artiste a été contrainte de faire face dans sa vie, et ici on voit que la volonté de la réalisatrice inspirée par l’artiste en personne est de faire un long traveling avant sur l’histoire complète de Sheryl Crow tout en démontrant que dans sa vie, il n’y a pas que la musique qui compte. Bonne nouvelle pour les fans qui sont décidément gâtés en ce joli mois de mai, vu que ce documentaire s’accompagne de la sortie d’un best-of sur lequel sont repris pas moins de 35 tubes qui ont jalonné la carrière de l’artiste, qui a vendu 35 millions d’albums, tout en remportant à neuf reprises, les célèbres Grammy Awards, même si tout n’a pas toujours été rose pour elle vu qu’en 1993, elle court de désillusions en désillusions quand elle apprend que son véritable premier album « Tuesday Night Music Club », est en train de se manger une claque en dépit de singles qui comptent tels Run Baby Run et Leaving Las Vegas. Avant de mettre cet album à la poubelle définitivement, la firme de disques va tenter de sauver les meubles en sortant un 3ème single « All I wanna do », et là c’est un carton assuré qui fera que l’album pour lequel certains avaient fait la fine bouche au départ, va finir par s’écouler à 6 millions d’exemplaires tout en remportant 3 Grammy Awards, cette fois c’est la bonne la carrière de Sheryl Crow est mise sur orbite, et elle aura le grand honneur d’assurer les premières parties de grosses pointures telles les Rolling Stones. Quand on demande à Sheryl Crow pourquoi elle a renoncé à son métier après la sortie d’un ultime album Threads sur lequel on avait pu retrouvé des invités prestigieux tels que Steve Nicks, Joe Walsh, Don Henley et Keith Richards, c’est tout simplement que l’artiste ne croit plus au format de l’album dans son intégralité et constate que le public va plus facilement vers l’écoute de singles. Attention, cela ne signifie pas pour autant comme on aurait pu le penser dans un premier temps que Sheryl Crow va renoncer à son métier, elle le fera juste au final de façon différente en sortant des chansons pertinentes de façon plus immédiate sans passer du temps en studio, afin de créer une série de chansons pour accompagner une première idée de titre. Outre la musique, Shery Crow a une présence plus que remarquée sur Instagram, où ses cliches dévoilent une magnifique artiste qui ne fait vraiment pas son âge. Si nul ne sait quel sera l’avenir de Sheryl Crow sur le plan musical, raison de plus de se ruer sur cette riche compilation de 35 titres qui vient de sortir dans les bacs et surtout visionner ce fabuleux documentaire, magnifique témoignage de son temps.

CHRISTOPHE COCU (542)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :