Rosalia, certes pas Mammy, mais qui sait probablement moto !

LOS ANGELES, CALIFORNIA - JANUARY 26: Rosalía attends the 62nd Annual GRAMMY Awards at STAPLES Center on January 26, 2020 in Los Angeles, California. (Photo by Frazer Harrison/Getty Images for The Recording Academy)

LOS ANGELES, CALIFORNIA – JANUARY 26: Rosalía attends the 62nd Annual GRAMMY Awards at STAPLES Center on January 26, 2020 in Los Angeles, California. (Photo by Frazer Harrison/Getty Images for The Recording Academy)

Quand on compte à son actif un gros carton tel « El mal querer » paru en 2018, pas facile de se remettre au travail pour lui donner un successeur, mais c’est aujourd’hui chose faite pour Rosalia qui revient avec Motomami, que les simplistes traduiront par meuf moto, là où d’autres y verront un juste équilibre entre le côté expérimental de l’artiste et sa facette des plus authentiques. Il faut également y voir une sorte d’hommage à la mère de Pilar Tobella qui dirige une société destinée à représenter des artistes, le tout bercé par une musique qui oscille entre pop moderne et flamenco, mais qui prend désormais les sentiers du hip-hop, de l’indus, de l’éléctro, de la champeta, de la bachata, du jazz et le reggaeton. Le confinement dès le départ a été une entrave au talent d’écriture de Rosalia qui a vécu la véritable angoisse de la page blanche et pour se sortir de ce mauvais pas, elle n’a pas hésité à recourir aux services de Franck Ocean et The Neptunes constitués par Chad Hugo et Mister Happy Pharell Williams), et au contact de ces grosses pointures, le feeling de l’écrire est bien vite revenu afin de coucher sur papier des thèmes aussi cruciaux que la sexualité, le changement, la spiritualité, le respect de soi et l’isolement. Pour fêter son retour, Rosalia a choisi un invité de marque en la personne de « The Week-End », avec lequel elle interprète « La Fama », un exercice qui n’est pas une première pour l’artiste qui a déjà donné la réplique musicale à Bad Bunny, Billie Eillish, Arca. Après Saoko et Chicken Teriyaki, Rosalia est déjà assurée d’un retour en force pour ce nouvel effort musical, elle qui a percé dans le monde de la musique grâce en partie au média Tik Tok sur lequel elle compte pas moins de 16 millions d’abonnés, et c’est d’ailleurs grâce à sa popularité qu’elle a pu donner sur Tik Tok justement, un showcase qui a contribué à donner un sens artistique aux 14 titres de ce nouvel album, qui auront chacun un visuel et par conséquent une sensation unique, le tout conceptualisé par Rosalia en personne, si ce n’est pas du respect pour son public, on se demande ce que cela peut signifier.

CHRISTOPHE COCU (670)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.