Robert Plant et Alison Kraus, clap deuxième ! :

Robert Plant et Alison Kraus, clap deuxième ! :

En 2007, lorsque le célèbre groupe Led Zeppelin se reforme afin de participer à un concert caritatif dédié à la mémoire du fondateur d’Atlantic Records, Ahmet Ertegün, les afficionados de la première heure pensent que cette fois la sauce a repris et que le groupe est reparti pour de belles années encore devant lui, avec pour cerise sur le gâteau, la production de nouveaux albums venant ainsi sceller le pacte de la réunification, mais Robert Plant va décevoir pas mal de monde, car lui la reformation 2.0, il n’en n’a cure et tout ce qu’il souhaite c’est de poursuivre sa carrière en tant qu’artiste solo, en mentionnant tout de même que si un jour il doit refaire un album accompagné, ce sera avec Alison Krauss avec laquelle il avait déjà commis Raising Sand, un concept de reprises qui avait cartonné à l’époque de sa sortie, mais est-ce que sa partenaire était également partante pour renouer avec une seconde épopée musicale ?. Bien que pas réfractaire pour un euro, Alison Krauss ne se sentait pas encore disposée à retenter l’aventure, jusqu’au jour où elle entend Quattro reprendre un titre de Calexico, « World drifts in », et là l’envie lui revient et elle sait qu’elle va de nouveau cartonner avec Robert Plant, mais pour cela il faut un concept qui bouge et donc le meilleur moyen d’y arriver c’est de faire appel à T-Bone Burnett afin d’assurer à cette seconde production, un côté country authentique qui se marie parfaitement à l’univers des deux artistes, tandis que d’autres personnalités sont venus également apporter leurs petites touches personnelles tout en maintenant les ingrédients qui avaient fait le succès de leur premier album en commun, et avec ce second joyau ils comptent bien écumer les routes en 2022, eux qui se sont connus en 2004 à l’occasion d’un concert hommage à Lead Belly, à l’occasion duquel ils avaient repris le titre Black Girl. Cependant la sauce ne prend pas tout de suite non pas en raison d’une mésentente entre les deux artistes, mais surtout parce-que ce titre n’était pas le morceau idéal afin de savoir si les deux compères allaient pouvoir fusionner artistiquement et ce de façon adéquate, un doute qui s’est vite dissipé lors de l’enregistrement de Raising Sand, qui leur a valu pas moins de 5 Grammys dont celui d’album de l’année et de meilleure collaboration vocale country sur le morceau « Killing the Blues ». Avec cette seconde collaboration, gageons que notre duo est bien parti pour renouer avec le succès, même s’il n’en n’a plus vraiment besoin, eux qui ont déjà à leur actif, plus de 30 millions d’albums vendus dans le monde.

CHRISTOPHE COCU (486)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :