Ringo Starr, l’éternel EP ! :

Ringo Starr, l’éternel EP ! :

Vu que les légendes ne meurent jamais, il est bien normal que le parfum des Beatles continue à se vaporiser dans l’air musical et ce bien des années après la séparation du groupe et malheureusement aussi la disparition de Lennon et Harrison et ce n’est pas les succès du dernier opus de McCartney, des compilations récentes consacrées à Lennon et de la ressortie du tout premier album d’Harrison en mode solo, qui vont démentir le contraire. Alors que la pandémie a véritablement changé nos vies, il est indéniable que chez certains, elle modifie également leur façon de composer et d’envisager la sortie d’une nouvelle oeuvre musicale et c’est un peu ce qui se passe en ce moment avec Ringo Starr qui nous distille ses nouvelles compositions sous la forme de petit packaging comme s’il s’agissait d’un artiste débutant qui se confondrait en EP’s afin de se faire reconnaître par les plus grands du métier. Par conséquent après le mini-album « Zoom in » paru au printemps dernier, il renouvelle une fois de plus l’expérience avec Change the World qui sort en ce 24 septembre et qui marque très certainement la fin d’une époque pour Ringo Starr qui n’a plus envie de revenir à chaque fois avec un concept d’albums de 10 titres, mais bien de prendre le métier à contrepied en distillant pour le moment par doses de 4 nouvelles chansons à chaque fois, son savoir-faire musical brassant au passage tout ce que la musique peut compter de variations et de genres sur le même thème, la mélodie du bonheur car oui c’est un Ringo Starr très optimiste qui nous revient à l’image du dernier single « Change the World’, une bonne seringue d’optimisme qui ne devrait pas faire trop peur au public qui n’a pas encore franchi le cap de la vaccination, et qui a été composée par Joseph Williams et Steve Lukather, qui mêlent également leurs voix à celle de Ringo qui laisse la gondole voguer sur de superbes choeurs qui viennent terminer l’emballage rayonnant de cette chanson, avec des pointures comme Amy Keys, Zelma Davis, Billy Valentine à ne pas confondre avec l’ami de Bob Morane et Darryl Phinnessee. Reconnaissant de pouvoir encore sortir des productions à son rythme et entouré de la meilleure des façons, l’homme ne manque jamais de remercier ses collaborateurs, lui qui sur ces 4 nouveaux titres, a co-écrit Just that way, une composition toujours dans cette même mélodie du bonheur avec des saveurs Reggae qui ensoleille nos coeurs à la faveur d’un automne qui prend ses marques. A l’écoute de ce nouvel opus, les branchés musique reconnaîtront également la sublime voix de Linda Perry, dont c’est la toute première collaboration avec Ringo Starr et qui fit un carton planétaire jadis avec son groupe 4 Non Blondes et la sublime chanson, « What’s goin on ? », et qui sublime le titre Coming Undone, démontrant ainsi qu’elle n’a rien perdu de son sublime organe vocal. L’album se termine par une reprise énergique du célèbre tube de Bill Haley, Rock Around The Clock, de quoi de nous installer définitivement dans la bonne humeur et la joie de vivre car au final Ringo Starr n’a pas d’autres ambitions envers son public, privilégiant la qualité à la quantité, tout en nous redonnant le pep’s et finalement on n’en demande pas plus.

CHRISTOPHE COCU (425)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :