Retour aux sources pour The Red Hot Chili Peppers ! :

Ce n’est pas une blague signée par un poisson d’avril indélicat car après Placebo la semaine dernière, ce sont les Red Hot Chili Peppers qui cette fois font leur grand retour sur la scène musicale et ce 6 longues années après l’avant-dernier effort musical du groupe « The Getaway ». Un retour que l’on peut qualifier de familial vu que pour ce nouvel opus « Unlimited Love » est à nouveau produit par l’incontournable Rick Rubin qui a commencé à travailler avec le groupe sur des albums mythiques tels que Blood Sugar Sex Magic, Stadium Arcadium jusqu’à I am with you qui remonte déjà à 2011, tout en ramenant au bercail leur guitariste fétiche en la personne de John Frusciante qui avait quitté le groupe en 1999, après avoir signé avec ses comparses, l’un des albums les plus marquants de la carrière des Red Hot Chili Peppers, à savoir Californication. Concentré sur des projets plus personnels, John Frusciante avait quitté le groupe, trouvant que ses intérêts n’y étaient plus représentés, mais depuis 2019 il est remonté au créno et cela s’entend par le son mythique et légendaire que dégage ce nouvel effort musical, qui a mis certes du temps à venir, mais n’ayant plus rien à prouver, le groupe a commencé à se réunir en réinterprétant des standards de grandes pointures telles Richard Barrett, The New York Dolls, Guitar Watson, de sorte que l’on a cru un moment que les Red Hot Chili Peppers étaient en train de nous concocter un best-of des musiques qu’ils appréciaient, mais finalement il n’en fut rien car au fil des sessions, chaque membre du groupe à commencer à venir en studio avec des idées nouvelles tout en transformant ces jams en nouvelles chansons, 17 au total ce qui est rare de nos jours, conférant ainsi à ce nouvel effort musical, une durée de plus de septante minutes qui fait ainsi le contrepied avec les dernières sorties du moment dont la majorité ne dure qu’une bonne quarantaine de minutes. Le but avoué des Red Hot Chili Peppers avec ce nouvel album est de faire briller la lumière au sein d’un monde désenchanté et perturbé, afin que les gens après des mois douloureux et inédits qui sont loins d’être finis, puissent à nouveau se rassembler tout en se reconnectant les uns aux autres. Avec 50 chansons enregistrées au cours des dernières années marquées par leur longue absence, il ne faudrait pas d’étonner que le groupe nous sorte avant la fin de l’année, un tout nouvel album aux accents énergétiques plus relax et moins intenses. De cet opus actuel en tout cas, il en ressort une joie retrouvée pour le groupe de se retrouver tous réunis comme au bon vieux temps, et c’est sans doute pour cela que l’on se retrouve en terrain familier et que l’on finit par s’écrier, la prise de risques n’est certes pas au rendez-vous mais qu’il est bon de retrouver ce groupe pour le meilleur et pour le pire, mais ce qui est certain c’est que le retour de John Frusciante parvient à mettre tout le monde d’accord, et à l’écoute du premier single Black Summer, on sent qu’on est en terre connue. Alors pourquoi bouder son plaisir ?.

CHRISTOPHE COCU (542)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :