Retour aux sources pour Avril Lavigne ! :

Après un précédent album aux antipodes de ce qu’elle avait pu livrer auparavant, avec une ambiance musicale assez feutrée et surtout destiné à illustrer son combat contre la maladie de Lyme, Avril Lavigne revient avec un nouvel effort musical qui semble mieux correspondre à ses racines d’origine tout en profitant d’une liberté artistique depuis qu’elle a rompu avec sa maison de disques BMG, pour mieux retrouver les atmosphères malicieuses de ses débuts où elle parvenait à charmer son petit monde avec des singles tels que Complicated ou encore Girlfriend, avec l’unique envie de ne plus être formatée par rapport à ce que veulent entendre les radios actuelles, mais surtout jouir d’une indépendance artistique en envoyant ici à son public 12 titres que l’on peut qualifier de rock and roll, de cadencé et de fun, tout en abordant ses expériences amoureuses souvent soldées par des échecs à un moment de sa vie où elle se sent mieux et dispose d’assez de recul pour se moquer d’elle-même. Ce sont donc ici les sons qui ont influencé Avril Lavigne au cours de son enfance que l’on va retrouver, très inspirées par des groupes cultes tels que Blink-182, Green Day ou encore Nofox. Pour ce grand retour à ses racines, Avril Lavigne a voulu également privilégier la bonne compagnie artistique avec notamment, Mark Hopper des Blink-182, avec lequel elle s’accompagne sur un titre électrique intitulé Bite me, sans oublier Machine Gun Kelly rappeur et rockeur de son état et l’artiste Blackbear plus influencé par le R and B. Ce nouvel opus a été produit par John Feldmann et Mod Sun, le conjoint de l’artiste et sous le label DTA Records, la maison de disques de Travis Barker, le batteur de Blink-182. Non-content de réaliser un nouvel opus, Avril Lavigne songe à commémorer les 20 printemps de son album « Let Go », incluant le tubesque « SK8ter Boi », qui deviendra bientôt un film pour lequel elle va tenter de demander la participation de ses amis issus du monde de la musique. Outre les thèmes liés à l’amour ce qui tombe assez bien en ce mois de fête des Valentines et Valentin, l’artiste évoque également l’estime de soi, la nécessité de se bagarrer pour s’imposer dans la vie, tout en acceptant de se mettre à nu en explorant toute l’étendue de sa palette musicale et empreinte d’émotion pour des résultats parfois surprenants où l’on peine parfois à reconnaître une artiste qui fait pourtant partie de notre quotidien depuis des années, la preuve que l’artiste s’est véritablement affranchie de ses chaînes, quatre années après sa dernière production, et compte bien nous faire pétiller l’oreille à l’aide des sonorités vitaminées que renferme ce nouveau projet musical, juste idéal pour passer un week-end sans prise de tête, un pari qu’à déjà réussi Avril Lavigne dans sa version 2022 !.

CHRISTOPHE COCU (542)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :