Retour aux sources de l’Italie pour Claudio Capéo ! :

Retour aux sources de l’Italie pour Claudio Capéo ! :

Après deux albums en français qui ont cartonné, Claudio Capéo et son équipe de musiciens ont rejoint Poggibonsi près de Florence, afin d’y enregistrer un nouvel opus « Penso a te », qui rend hommage aux plus grandes chansons italiennes et à leurs auteurs, tout en permettant à l’artiste de renouer avec ses origines, lui qui avoue avoir négligé pendant une vingtaine d’année, cette partie de sa vie a enfin décidé de l’embrasser à pleine voix, pour au total 11 chansons qui font revivre les plus grands tubes que son Penso a Te, Caruso, Senza una donna , Come prima, Il mio refugio avec en prime un duo avec Gianna Nannini, l’une des pointures de la chanson italienne qui s’est fait connaître dans le monde entier avec son tube en puissance « I Maschi ». Comme single locomotive, il a choisi de défendre sa reprise de Paole Conte, « Via con me », l’un des succès internationaux des années eighties, et confirme également 3 chansons inédites parmi ce lot de reprises. Si tout va bien, Claudio devrait passer par la Belgique en février à condition que tout le monde fasse bien son réveillon dans ses bulles de mousseux afin de permettre au méchant virus de quitter la Belgique pour de bon sans forcément passer par Zaventem. Il a chois cette bonne ville de Mons pour s’y produire, un choix certainement pas innocent quand on sait que cette ville du Hainaut compte une population comptant dans ses rangs, une succulente tranche napolitaine et qui a bien entendu comme bourgmestre pendant des années, un certain Elio Di Rupo.

C’est en écrivant le texte de « C’est une chanson », qui parle de ses souvenirs d’enfance que Claudio a décidé de tourner le clip illustrant celle-ci sur la terre de ses aïeux et l’accueil a été si chaleureux, que cela lui a donné l’idée de ce 3ème album. Claudio qui après deux gros succès en matière de vent est parfaitement conscient que son album de reprises italienne constitue un risque et qu’il se peut qu’il rencontre ses détracteurs, mais il ne sera pas le premier artiste à concevoir un album hommage aux plus belles chansons issues de l’Italie, puisque Hélène Ségara l’a fait en son temps, et par conséquent il n’a pas peur de prendre le pari qu’il rencontrera à nouveau son public sur ses reprises qui lui ressemblent comme deux gouttes d’eau rien que par l’intonation de sa voix fortement similaire aux artistes qu’il a choisi de défendre.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :