Perdre la tête en voyant Aznavour !

Perdre la tête en voyant Aznavour !

Le 16 octobre prochain, Dany Brillant délaissera la saveur automnale des crêpes Suzette car à partir de cette date, il n’y aura plus qu’Aznavour qui l’intéressera, tout le reste, il s’en foutra. C’est en 1977 que Dany que découvre Aznavour sur scène et que la magie s’opère, provoquant chez lui un véritable choc artistique qui fera que depuis les chansons du Maître bercent sa vie et parfument son quotidien. Il finira par rencontrer son idole lorsqu’il deviendra lui-même un artiste qui compte lors d’un festival de Jazz organisé à Montreux donné à l’occasion d’un hommage rendu à Charles Trenet, l’un des grands poètes français du siècle dernier. La relecture de Dany Brillant du morceau « le piano de la plage », va séduire profondément le grand Charles et de là va naître une relation père-fils sans failles, grâce à laquelle Dany sera invité régulièrement sur scène par son idole, lui qui a toujours trouvé qu’elle n’avait pas reçu de son vivant la juste place qu’elle méritait, n’ayant pas la carte comme on dit dans le métier, d’où l’idée de lui rendre un bel hommage en 11 titres.

L’occasion de refaire découvrir ou redécouvrir au public qu’à travers ses chansons, Aznavour flirtait avec l’universalité par les thèmes abordés, tout en nous frappant en plein coeur et en nous incitant à rester debout en toutes circonstances, tant elles tiennent chaud au coeur. Afin de donner une couleur latino aux grandes chansons qu’il reprend, Dany s’est entouré d’un grand orchestre, lui dont les arrangements de Paul Mariat, Christian Gauber, Jean Claudric, Raymond Lefebvre, emplissent encore sa mémoire actuellement. Tantôt sentimentales, tantôt romantiques, ces 11 tubes incontournables à la sauce Brillant, ne vous laisseront pas de glace, même en cette saison.

CHRISTOPHE COCU (331)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire