Passage de cap réussi pour Greta Van Fleet qui confirme tout le bien que l’on pensait d’eux ! :

Passage de cap réussi pour Greta Van Fleet qui confirme tout le bien que l’on pensait d’eux ! :

Depuis ce 16 avril, le groupe a ajouté à son palmarès un second album « The Battle At Garden’s Gate, dans lequel les frères Kiszka et leur ami Danny Wagter à qui l’on a confié la batterie, le tout sous la houlette du producteur Greg Kurstin, viennent de prouver une fois de plus que même issus d’une génération où les machines prenaient le pas lors de la conception d’un album, qu’ils sont aptes à sortir du rang et qu’ils prennent un total plaisir à ébaucher leurs chansons comme au bon vieux temps, tout en ciselant finement leurs textes, des qualités qui leur ont parfois valu d’être accusés de plagiat par rapport à des groupes de légende tels que Led Zeppelin, mais c’est oublier que d’autres groupes qui se sont distingués musicalement, pensons notamment à Oasis et Airbourne, sont également parvenus à réaliser des purs chefs-d’oeuvres en s’inspirant des fondamentaux en les adaptant à leur sensibilité du moment, the Beatles pour Oasis et AC/DC pour Airbourne. On peut en tout cas pas leur reprocher d’en faire des caisses et d’endosser le rôle d’usurpateurs car après tout ils ne sont que les témoins que d’une musique qui ont fait partie de leur histoire et ne cherchent pas à devenir de purs produits fleurant bons le copié-collé avec ce qui a été fait auparavant. La voix poussée parfois à l’extrême de Josh le chanteur principal du groupe et les riffs non-dépourvues de hargne du guitariste de son complice Jake, démontrent déjà que pour leur jeune âge, ils en ont dans le ventre et parviennent à produire une musique faisant preuve de maturité, encouragée très certainement par leurs diverses expériences en matière de scènes qui les ont emmenés de bars de rock on ne peut plus crades à des spectacles où ils ont très vite connu la tête d’affiche et ce sur pas moins de cinq continents. Pourtant ce nouvel album fait la part belle également aux superbes orchestrations et aux plages qui flirtent avec l’ambiance des plateaux de cinéma, et emmènent le groupe vers d’autres horizons à explorer afin de contenter le plus grand nombre . Un superbe album entre nostalgie de retrouver des productions qui nous ramènent vers les glorieuses de tout ce qui a été réalisé de mieux dans le domaine musical et un attrait pour la nouveauté de qualité.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :