Nougaro adorait les Sushis ! :

Nougaro adorait les Sushis ! :

Ce 29 janvier, c’est dans un répertoire nouveau que le public va redécouvrir Gad Elmaleh qui après Maurane et Nathalie Dessay, va épouser la peau d’un chanteur afin de rendre hommage au célèbre artiste Claude Nougaro, un véritable défi lorsque l’on sait que l’artiste qu’il défend ici avait un sens inné du verbe, de la rime et du rythme, nous contant à la fois des histoires, nous dépeignant des personnages avec une trame cinématographique dont il avait le secret, et un phrasé reconnaissable entre mille, lui qui savait si bien rouler les R en bon toulousain qu’il était et avait un phrasé que parfois on aurait pu penser que sa bouche constituait de véritables percussions qui battaient le rythme autant que les mots. La dernière fois que nous avons pu croiser Gad, c’était au théâtre où il jouait dans la pièce « l’invitation » aux côtes de Philippe Lellouche qui en est aussi le metteur en scène, mais comme bon nombre d’oeuvres en ce moment, celle-ci s’est arrêtée afin de tenter de maîtriser la pandémie qui se moque bien des choses non-essentielles dont on s’étonne que la culture puisse en faire partie. Après un spectacle commun avec Kev Adams, une tournée qui a mené Gad aux quatre coins des Etats-Unis, une série pour Netflix et un nouveau spectacle en préparation, Gad Elmaleh qui éprouve une grande passion pour le Jazz s’offre ici une récréation et nous revient là où on ne l’attendait vraiment pas, en s’attaquant à un monument de la chanson française, avec un album ayant pour titre « Dansez sur moi » qui renfermera 12 titres d’Amstrong en passant par Nougayork. Sa passion pour la star made in Toulouse lui vient de la petite enfance lorsqu’à 4 ans, il fut charmé par le titre Amstrong qui tournait sur la platine de son oncle de Casablanca, ce n’est d’ailleurs pas un hasard qu’il a décidé de choisir ce titre comme premier single.

En septembre dernier et cela peu de jours avant la date anniversaire de la disparition de Nougaro qui nous quittait en 2004, il avait déjà présenté cinq titres de cet album en public à la Maison Nougaro qui est en fait une péniche qui est animée et dont le concept a été conçu par la fille de l’artiste disparu. Le spectacle commence par un avant-propos au cours duquel Gad explique au public privilégié d’un soir sa fascination pour Nougaro avec une tonalité qui caractérise si bien l’humoriste, teintée à la fois d’humour et de gravité. Gad qui est également un homme de télé que l’on retrouve dorénavant sur C8 aux côtés de Cyril Hanounah dans l’émission, « la grande charriade », a eu la chance de rencontrer une fois Nougaro grâce à une émission animée par Isabelle Giordano, et qu’elle ne fut pas la surprise de ce dernier quand l’un de ses textes emprunts d’humour écrit un peu à la manière de Nougaro, fut lu par ce dernier, un véritable moment d’émotion qui n’a jamais cessé de bouleverser Gad. Son album enregistré au cours de l’été dernier ne se veut pas celui d’un hommage rendu à l’un des plus grands poètes de la chanson française mais surtout une véritable déclaration d’amour et ce qui au départ devait être essentiellement un spectacle, s’est transformé en un coup de baguette magique en un album de chansons, le Covid empêchant la tenue de spectacle vivant en ce moment. Sur cet opus, on retrouve de grosses pointures qui entourent Gad comme Thomas Dutronc, Ibrahim Maalouf; Angélique Kidjo ou encore Richard Galliano qui fut l’accordéoniste favori de Nougaro, dont on perçoit bien le sens du rythme sur la chanson « vie violence  » de Claude.

Cécile la fille de Nougaro à qui il a rendu hommage via la chanson du même nom, semble beaucoup aimer ce que Gad a fait de l’oeuvre du père trop tôt disparu et considère qu’il propose une relecture bien à lui des standards de Nougaro et même si Cécile sait parfaitement bien que son père ne sera jamais oublié, elle est à la fois heureuse et émue que Gad puisse faire revivre à sa manière, le répertoire du père.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :