Nick Cave, l’énergie en chantant ! :

Nick Cave, l’énergie en chantant ! :

Après un album paru en 2019, « Ghosteen » que Nick Cave n’aura pas la possibilité de défendre sur scène en raison du Covid-19, l’obligeant à annuler l’ensemble des tournées liées à ce nouveau projet musical, l’artiste publie en 2020, « Idiot Prayer », un album enregistré au sein de l’Alexandra Palace de Londres, où il reprend en streaming les plus grands titres de son répertoire pour en faire ainsi un show intime qui a été également filmé et qui devait être projeté en salle avant que la pandémie ne vienne encore bousculer tous les projets du pauvre Nick, un Cave qui se rebiffe néanmoins car bien décidé à ne pas se laisser désarçonner par les coups du sort qui s’acharnent sur lui, il retourne une fois de plus en studio afin d’y enregistrer un nouvel album « Carnage », en compagnie de ses fameux Bad Seeds et plus particulièrement Warren Ellis, fidèle complice de toujours, et à titre exceptionnel il ne s’agit pas ici de mettre de la musique sur les images d’un nouveau film comme nos compères nous ont habitués depuis des années, mais bien de composer un album de chansons originales très épurées dont le titre moteur Carnage, n’est autre que le reflet de la situation sanitaire catastrophique que nous vivons depuis plus d’un an. Parmi les autres thèmes explorés à travers ce nouvel effort musical, on retrouve l’isolement, la solitude, la mort, la souffrance, l’amour et le salut, le tout imprégné et bercé par la même veine musicale qui a marqué la couleur des albums précédents, où l’on ressent un concept très atmosphérique où l’on peut déceler le timbre larmoyant de l’artiste qui en 2016, avait déjà perdu son fils dans un accident. Outre le chant, Nick Cave pour ce nouvel opus, s’est mis au piano, au synthétiseur sans oublier les percussions, tandis que le fidèle Warren Ellis a assuré les autres parties musicales à savoir la flûte, le violon, la guitare ténor, l’harmonium et la boîte à rythmes, en n’oubliant pas de venir renforcer les choeurs. Ce duo très restreint pour un album signé à quatre mains, a juste accepté de se faire accompagner par un quatuor à cordes sur le morceau « Shattered Ground ». Oui, désormais on peut le dire, le confinement a des effets positifs sur certains artistes dont Nick Cave, qui ne cesse de mettre au point des albums aboutis et réussis comme on enfilerait des perles !.

CHRISTOPHE COCU (346)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :