Mylène Farmer revisite 6 de ses plus grands albums ! :

Après avoir réussi à se hisser une fois de plus en-tête des ventes fin 2020, avec une troisième compilation « Histoires de Mylène Farmer’, après une année exécrable pour le milieu culturel, c’est le 28 mai prochain que Larousse illustrée par l’exemple refera surface dans les bacs avec 6 de ses plus grands albums avec un beau cadeau en bonus vu qu’un CD instrumental accompagnera ces nouvelles sorties, ce qui permettra au public de bénéficier de 6 doubles CD’s accompagnés d’un livret à chaque fois. Ses albums couvriront la période qui va de 1999 à 2015, sans prendre en considération l’année 2018 et la sortie du dernier album studio en date Désobéissance, sans doute parce-que cet album a déjà connu une réédition augmentée la même année que sa sortie. Ce vendredi, nous allons donc retrouver les nouvelles moutures d’Innamoramento, d’Avant que l’Ombre, de Point de Suture et de Monkey Me, que l’on doit au tandem Farmer/Boutonnat et de Bleu Noir et d’Interstellaire, deux albums qui n’ont pas été réalisés musicalement par Laurent Boutonnat mais bien en collaboration avec d’autres artistes . Après le très pop-rock Anamorphosée paru en 1995 et qui opérait une véritable cassure avec ce que Mylène avait pu sortir jusqu’ici, Innamoramento et Avant que l’ombre sont des albums qui ont renoué avec les débuts de l’artiste avec une Mylène à la fois très intime et plus solaire que jamais, le tout bercé par des musiques à nouveau plus douces dans la plus grande majorité. Avec Point de suture, on change à nouveau de registre avec un premier extrait Dégénération aux ambiances technos et au texte quasi inexistant, laissant la place à une musique qui nous entraîne vers d’autres ambiances, mais après écoute des autres titres, on se rend vite compte que Point de Suture se veut le bilan de ce que Mylène a pu faire dans sa carrière avec un vent de changement indispensable pour fidéliser tout en attirant un autre public, sans oublier un superbe duo avec Moby. L’album suivant Bleu noir est un album qui de la bouche de Mylène a été conçu pour remercier le public qui est venu nombreux lors de la tournée des stades et pour la première fois elle va charger d’autres artistes comme Archive de s’occuper de la partie musicale, laissant un peu de répit à son complice Boutonnat et tout comme Point de Suture, le premier extrait Oui mais non est très cadencé et entêtant, pour un album qui jonglera habilement avec de superbes ballades et des chansons plus punchys. Pour l’album suivant, Mylène Farmer renoue avec Boutonnat et nous propose Monkey Me, avec toujours cette volonté d’un premier single vitaminé et accrocheur, que sera A l’ombre, avec un petit clin d’oeil à Chloé et Psychiatric, deux titres déjà connus qui seront fusionnés pour en faire un morceau instrumental Nuit d’hiver. Notons que pour la première fois dans cet album, Mylène dédie une superbe chanson à la communauté LGBT, symbolisée par elle a dit et rend hommage à son singe capucin disparu sur Monkey Me, un titre qui ne se voudra pas triste pour autant. On termine avec Interstellaire, un album qui ne sera pas lui non plus signé musicalement par Boutonnat, mais qui renfermera un superbe duo avec Sting , Stolen Car, une version remaniée d’un tube de Sting qui figure par ailleurs sur l’album Duets que l’artiste anglophone vient de sortir au printemps. Interstellaire n’était pas au départ prévu au planning de Mylène Farmer, mais un accident de la vie de tous les jours lui a finalement donné le temps de se remettre à l’écriture et d’offrir de nouveaux textes. Voilà encore une belle surprise pour celles et ceux qui apprécient Mylène Farmer avec ces 6 nouvelles versions d’albums qui ont compté au cours des dernières années.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire