Mylène Farmer, de bons souvenirs avant du sang neuf ! :

Le passage en 2018 de Mylène Farmer chez Sony Music après avoir quitté Universal, fait qu’Universal en sa qualité d’ayant-droit du catalogue qui regroupe tout ce que Mylène Farmer a enregistré pour eux, a le droit et ce sans l’accord de la principale intéressée de nous ressortir des pépites comme c’est encore le cas avec ce magnifique coffret Anamorphosée qui sort ces derniers temps et qui constitue un somptueux collector après celui d’Avant que l’Ombre live sorti en septembre dernier. Resituons-nous un peu dans l’époque avec une année 1995 qui suit la sortie du premier film de Laurent Boutonnat, Giorgino qui était sorti en octobre , avec un sacré poids lourd à ses côtés et surtout en face de lui, Forrest Gump qui va tout écraser sur son passage avec un Tom Hanks, et à l’époque Boutonnat doit bien avoir regretté de ne pas avoir sorti son film à la fin de l’été 1994, comme c’était prévu au départ. Mais est-ce la raison d’un succès d’estime qui a engendré le fait que dans de nombreuses salles, le film ait été retiré peu de temps avant d’avoir fait ses preuves ?. Non pas vraiment car il ne faut pas oublier que c’est la première fois que le public découvre Mylène Farmer au cinéma dans un rôle qui n’est pas évident pour elle, car au final elle campe le rôle d’une personne qui parle peu pour ne pas dire du tout, et la seule façon de faire ressentir au public de l’émotion et des sentiments, c’est de ne jouer finalement qu’avec un visage qui en dit long pendant tout le film, et qui retranscrit bien ce que représente Mylène Farmer à l’époque. Bien entendu, il y a le fait que jusqu’ici Laurent Boutonnat avait été reconnu pour les clips réalisés pour Mylène Farmer qui pour l’époque, étaient de véritables chefs-d’oeuvre du cinéma et on lui a certainement reproché d’avoir fait de son film Giorgino, un clip de quasiment trois heures qui nous campe d’un médecin qui souffre d’une pathologie des poumons qui ne lui permet plus d’assurer son service correctement et du coup il va être démobilisé, l’occasion pour lui de retourner au sein de l’orphelinat où il était censé y avoir laissé des enfants mais quand il arrive ils ont disparu et Giorgino Volli se retrouve devant Mylène Farmer qui joue le rôle de Catherine, qui durant le film va faire l’objet d’accusations, tandis que l’on tentera de remettre tout sur le dos des loups qui rôdent dans le voisinage. Pour Mylène Farmer qui a toujours été habituée au succès après la sortie de l’album L’autre et du fameux Désenchantée qui de nos jours est toujours un hymne d’une actualité brûlante, ce semi-échec est un peu déstabilisant mais pas assez pour la démoraliser et face à l’adversité elle va vite se remettre au travail sur de nouvelles compositions et décide pour que cela puisse se réaliser sous les meilleurs hospice de quitter la France pour Los Angeles, car Mylène Farmer a besoin de retrouver l’anonymat pour mieux créer. et même au départ Laurent Boutonnat qui se remet difficilement du semi-échec de son premier film, n’est pas du tout prévu au casting du futur album de Mylène Farmer, ce n’est finalement que plus tard qu’il rejoindra la dreamteam car on a besoin de son savoir notamment sur des parties mélodiques. Par contre, la page Giorgino n’est pas définitivement tournée car on retrouve celui qui tenait le rôle du Docteur Volli, à savoir Jeff Dahlgren qui va cette fois faire découvrir sa palette de musicien et plus particulièrement de guitariste pour servir Mylène Farmer au mieux, et peaufiner un album qui va se vouloir résolument pop-rock, un genre que l’artiste n’a jamais approché jusqu’alors mais qui va lui aller comme un gant de velours. C’est ainsi que va naître progressivement l’album Anamorphosée qui trouve son titre dans le fait qu’il est la parfaite césure dans la carrière de Mylène Farmer, avec un chassé-croisé des fans si fort qu’il y aura de fans avant et des fans après, avec une référence à l’effet d’optique qui distord une image si bien qu’elle n’est visible que dans un miroir, bref Mylène évolue et elle veut le faire savoir. Cette évolution, on va le ressentir dès le 19 septembre 1995 peu de temps avant la sortie de l’album, avec un single XXL qui claque et qui est accompagné de riffs de guitares qui rompt définitivement avec l’univers plus sombre et intime que l’artiste avait créé jusqu’alors. Si on peut résumer celui-ci en peu de mots, disons que c’est un ode aux femmes qui réclament de l’amour quelle que soit leur condition, mais aussi leur statut et là aussi, c’est une rupture pour Mylène Farmer qui avait l’habitude de dépeindre à travers ses oeuvres, des amours remplis de contrariétés et de contrastes. Le second single L’Instant X, sortira un peu avant les fêtes de fin d’année 1995 et nous décrit la vision non-dénuée d’humour de l’artiste sur sa façon d’envisager le siècle prochain et ce de façon anticipative. Le troisième single California lui, suivra au printemps 1996 et sera véritablement le véritable reflet de ce que Mylène Farmer a pu vivre depuis son exil en Californie avec un clip réalisé par Mr Ferrara qui met tout son talent au service de l’artiste. Puis un quatrième single suivra, Comme j’ai mal, qui est aussi biographique et qui démontre comment Mylène Farmer a pu sortir d’une forme de mal-être pour évoluer au mieux pour s’installer au firmament, histoire de toucher les étoiles. Succès oblige, l’album va engendrer la sortie d’un cinquième single Rêver qui est un grand message et une ode à l’amour à la tolérance, une sorte de placebo à la période Désenchantée de Mylène Farmer, mais qui est tout aussi fort en sens et qui fait désormais partie des incontournables de la setlist des différentes tournées. Privé de concerts justement pour pouvoir donner tout son temps au film Giorgino, Mylène Farmer va se rattraper avec une seconde tournée qui va finalement donner vie sur scène aux superbes chansons de ce nouvel opus, qui ressort maintenant le tout dans un superbe écrin, qui renferme pour la première fois, les instrumentaux de l’album. Dès lors, ne boudons pas notre plaisir et redécouvrons Anamorphosée dans sa version 2022, un somptueux cadeau pour la fête des mères, fans de l’idole.

CHRISTOPHE COCU (570)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :