Mylène Farmer : back to concerts ! :

CANNES, FRANCE – JULY 06: Mylene Farmer attends the Jury photocall during the 74th annual Cannes Film Festival on July 6, 2021 in Cannes, France. (Photo by Lionel Hahn/Getty Images)

Bientôt la Belle Nuit de Mylène et la neige étendra toujours son manteau blanc le soir du 24 décembre prochain, car comme tous les ans en cette période, l’artiste nous revient avec qqchse pour nos petits souliers d’enfants sages, et même si ce n’est pas encore de la nouveauté tant attendue, ce sera l’occasion cette fois de revivre ses plus grandes tournées qui vont de la période 1999 à 2013, grâce à des supports qui ont été retravaillés surtout pour la partie « albums de scène », où la partie présentation livret a été superbement remise en page, avec une présentation cette fois en format cartonné. Grâce à la magie de restauration des différents médias mis à la disposition du public, nous pourrons également retrouver ces concerts en versions DVD et Blu-Ray, à l’exception du Mylènium Tour qui n’a pas encore trouvé sa place dans une édition de ce format, à moins que comme « Avant que l’ombre », on nous réserve un grand coffret collector où l’on pourra retrouver l’ensemble des formats regroupés en une box unique, de ce superbe spectacle qui s’est étalé sur 1999 et 2000. On sait qu’avec Mylène Farmer, rien n’est impossible et finalement avec un soupçon de patience, nous avons fini par pouvoir visionner son tout premier spectacle de 89 en DVD et Blu-Ray, après des années de patience inavouée et interminable, de quoi nous rendre dingues, nous les passionnés de tout bord. La première de ces éditions remasterisées nous ramène donc au Mylènium Tour que l’artiste a mis en chantier après un album « Innamoramento », qui est une forme de retour aux sources, après l’épisode pop-rock d’Anamorphosée, album à travers lequel Mylène avait ressenti le besoin de se retrouver après un succès médiatique incroyable pour ne pas dire phénoménal et un amour si grand de son public, très certainement trop grand pour elle, qu’il lui a fallu le temps de digérer tout cela et de se renouveler à bloc pour nous offrir un renouveau tout en restant fidèle à elle-même, mais revenons à Innamoramento qui évoque les thèmes centraux de notre vie à toutes et à tous, à savoir l’amour, la mort, les croyances, l’adieu, la confession et le regard porté sur l’autre dans un unique souci de l’aider, on voit d’ailleurs très bien sur la pochette d’Innamoramento que Mylène se trouve au sommet d’une cage qui campe sur une mer paisible, avec ce message clair dois-je sortir de ma cage en poursuivant mes confessions intimes comme j’ai pu le faire dans mes albums précédents et/ou dois-je y retourner pour m’y enfermer à nouveau pour ne plus rien dévoiler de ma personne mais en faisant juste de la musique et de la poèsie que tout le monde aime, et radicalement on sent que Mylène a fait le premier choix en s’ouvrant encore plus que jamais au plus profond de son être et de son intimité, montrant ainsi qu’elle ne triche pas et si les musiques n’ont plus la tendance pop-rock, elles flirtent avec un léger parfum de techno-pop, en laissant la porte ouverte à de superbes ballades dont elle a le secret et pour la première fois à un instrument qui vient boucler l’album de bien jolie façon, avec une sortie en date du 9 avril symbolique à plus d’un titre car deux jours auparavant, on apprenait la disparition de son ancien producteur Bertrand Lepage dont elle s’était séparée suite à des appréciations différentes à donner à la suite de sa carrière, et me concernant cet album sortait un peu plus mois à peine après avoir perdu un être cher, mais fidèle à elle-même, Mylène accompagnait une fois de plus ma vie, avec un album qui sans qu’elle le sache résonnait au plus fort et correspondait à cette période de ma vie. Quasi un an plus tard, je m’envolais vers la Russie, pays où le spectacle s’expatriait à l’étranger , l’occasion de partager deux semaines de bons moments avec les collègues de l’International Mylène Farmer Fan-Club établi en France, de quoi bien marquer le siècle nouveau et retrouver l’artiste 4 fois sur les scènes de Moscou et de Saint-Pétersbourg, avant qu’elle ne s’éclipse pour de longues années, car il faudra 6 ans pour que l’artiste revienne avec de nouvelles compositions, même si elle n’a jamais vraiment quitté son public, en se mettant dans la peau d’une jeune artiste dénommée Alizée qu’elle a décidé de prendre sous sa coupe avec son complice toujours Laurent Boutonnat, et de cette fusion en trio naîtront deux albums et une tournée.

Vint alors 2005 et la sortie d’Avant que l’ombre, avec une Mylène encore plus intime qui semble nous faire partager un bonheur personnel, très probablement celui d’un amour déposé à ses pieds, et qui forcément a transformé sa vie et sa façon de voir les choses tout en gardant de l’espace pour sa personnalité d’antan, avec une ouverture au monde encore plus marquée sur des musiques qui ont gardé une sonorité techno, avec toujours ce don et ce talent pour de sublimes moments suspendus où les mots résonnent et prennent encore plus leur sens, quand ils sont murmurés pour ne pas dire chuchotés, une superbe occasion de repartir en tournée mais cette fois avec le choix unique de garder Paris comme lieu magique et unique pour nous faire une scène, et ce alors que l’hiver est à nos portes mais la chaleur de Bercy nous tient chaud au coeur et au corps et nous vibrons avec elle, pour ce qui restera très certainement l’un de ses meilleurs spectacles en matière de scénographie, même si l’entrée sur scène du Mylènium Tour, reste mémorable. Ce spectacle a tellement marqué son époque qu’à la rentrée dernière il a de nouveau spécifié d’une nouvelle ressortie en coffret, avant de nous revenir en cette fin décembre sous d’autres formats.

Il ne faudra pas attendre finalement attendre trop longtemps avant cette dernière scène et le retour de Mylène sur support musical, puisqu’en été 2008 sortira l’album « Point de Suture », qui est une forme de compilation tout en offrant bien entendu de nouvelles compositions de ce que l’artiste a pu faire de mieux tout au long de sa carrière, et joue sur la corde délicate de l’émotion avec des textes très forts et un superbe duo avec Moby, renvoi d’ascenseur pour Mylène vu que l’artiste lui avait offert un superbe duo « Crier la vie » ou « Sleeping away », que Moby avait dans un premier temps enregistré pour lui, lorsqu’il avait composé son album « Hôtels ». Vu le nouveau succès de l’album, Mylène va voir encore plus grand dans sa volonté de se produire sur scène et va transformer différents stades européens, en véritables lieux de fêtes où elle aura d’ailleurs la chance de fêter son anniversaire sur scène avec son public. Dans la foulée de ce succès, Mylène qui vient de réussir l’exploit en sa qualité d’artiste francophone de remplir des stades, va vite se remettre au travail pour sortir dans la foulée « Bleu noir », qui pour la première fois ne sera pas composé par Laurent Boutonnat, mais bien par une sommité d’artistes anglophones qui parviennent à se fondre à merveille à travers l’univers de Mylène. Cet album ne sera pas défendu sur scène directement, et il faudra attendra l’album Monkey Me, pour que Mylène décide de repartir en tournée avec un retour à de grandes salles dont le palais 12 en Belgique, dont elle essuiera les plâtres pour la première fois avec une tournée « Timeless » qui vient boucler justement ces différentes sorties avant l’ombre des fêtes, avec un décor très futuriste et toujours un succès non-démenti. En cette année 2021, Mylène nous a encore formidablement gâtés avec la sortie d’un best-of, la ressortie de quatre albums studios en packs de 2, la vente de ses tickets pour la prochaine tournée Nevermore, des livres d’auteurs reconnus pour lesquels elle a illustré les couvertures, sans oublier la sortie du coffret des 15 ans, vous voilà par conséquent confrontés à un embarras du choix à l’approche des fêtes pour vous faire plaisir et gâter vos proches !.

CHRISTOPHE COCU (629)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :