Mark Knopfler rejoue la carte du best-of ! :

Après avoir sorti à l’automne 2020, un coffret regroupant les albums de Dire Straits , dont la séparation remonte déjà à 1996, le chanteur leader Mark Knopler se penche cette fois sur sa carrière solo et afin de fêter les 25 ans de son premier album en solo, même s’il y est toujours bien accompagné par Guy Fletcher, l’ancien claviériste de Dire Straits ainsi que par d’autres musiciens de renommée mondiale, Mark Knopfler décide en cet automne 2021 de publier un second coffret regroupant cette fois, ses 5 premiers albums studios que sont Golden Heart, Sailing to Philadelphia, The Ragpicker’s Dream, Shangri-La et Kill to Get Crimson, dans un très beau coffret renfermant 11 vinyles, mais pour celles et ceux qui souhaitent attendre le Père Noël pour s’offrir cette belle pièce de collection, rassurez-vous un coffret de 6 Cd’s est également disponible à un prix très démocratique. La remasterisation de l’ensemble a été confiée à Miles Showell qui s’était déjà attaqué il y a peu à celle de Brothers in Arms, l’un des albums légendaires de feu Dire Straits. Depuis le déconfinement, Universal ne cesse de proposer ce type de coffret pour différents artistes et devient ainsi, le label champion toutes catégories en lice du marketing stratégique. Ici c’est au tour de sa filiale Mercury d’annoncer le brillant travail de restauration effectué sur une oeuvre bilan du moins dans son premier single, avec une collection d’albums enregistrés entre 1996 et 2007, même si dans les milieux les mieux informés, il s’est toujours dit que Mark Knopfler n’était pas très chaud à l’idée d’ébaucher une refonte de son travail en solo, mais il semble qu’un accord ait été trouvé, afin que le public de l’artiste qui ne pouvait plus s’offrir les pressages vinyles originaux de l’artiste, tant le marché des vinyles s’affolait avec des prix pour certains opus, pouvant atteindre jusqu’à 400 euros l’unité. Pour celles et ceux qui feront l’acquisition d’un coffret vinyls, ils auront droit à un extra, soit un florilège de faces B regroupées sous le titre « Gravy Train », avec un seul bémol toutefois à savoir que l’album All the Roadrunning enregistré en compagnie d’Emmylou Harris n’a pas trouvé sa place dans cette ressortie. La carrière de Knopfler ne s’arrête pas bien entendu à 2007, car sa soif d’enregistrer du matériel neuf est insatiable, et on a pu retrouver l’artiste en mode solo pour la période comprise entre 2009 et 2018, avec des chefs-d’oeuvre tels que Get Lucky, Privateering, Tracker et Down the Road Wherever, de quoi envisager la sortie d’un second coffret, mais l’artiste n’a pas encore donné son aval à ce sujet. Dans quelques mois, les Cd’s figurant dans le coffret 2021, ressortiront à l’unité au sein des bacs, ce qui permettra ainsi de satisfaire toutes les bourses.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :