Madonna, la Reine de la rentrée musicale ! :

Confestmag vous l’avait promis dès cette semaine, on range maillots, châteaux de sable, pelles et bords de plages et on plonge à corps perdus au sein de la rentrée musicale qui promet encore d’être fortement abondante cette année, avec au programme des retours attendus, des premiers jets porteurs et encore toujours les années eighties qui ont le vent plus que jamais en poupe avec les retours programmés de pointures de l’époque qui reviendront avec des projets neufs dans leurs cartables. Si l’an dernier c’était Mylène Farmer qui avait reçu les honneurs d’ouvrir ce redémarrage en trombes de l’actualité musicale, cette année c’est Madonna qui reçoit les honneurs de la profession avec au compteur une nouvelle compilation intitulée « Finally enough love », alors que l’on restait sans nouvelles de la Madonne depuis 2019 et son dernier opus « Madame X », suivi d’une tournée qui malheureusement n’a pas été gravée sur supports physiques afin d’en garder un souvenir intact pour nos mémoires d’inconditionnels, même si qui sait ce n’est que partie remise. Ce best-of se refuse à être conventionnel, vu qu’il ne s’agira pas de retrouver sur CD’s des titres superposés telles des couches de lasagne à se repasser en boucle pour se remémorer les meilleurs moments d’une carrière déjà bien remplie, mais bien de prendre connaissance de titres remixés de l’icône pour ne pas dire de la patronne, qui se sont classés numéros 1 au sein des charts dance pour ce qui est du pays de l’Oncle Sam, avec la volonté de laisser au public sa façon de les apprécier vu que ce best-of est disponible en deux versions qui vous permettra de commencer de façon light par l’écoute de 16 titres remixés, soit d’y aller franco en vous ruant sur l’édition collector qui elle compte pas moins de 50 titres revus et corrigés, même si « Frozen » que l’on avait déjà pu entendre au printemps dernier, tiré du célèbre album « Ray of Light » paru en 1998 qui avait obtenu à lui seul tous les suffrages en guise d’unanimité, ne fait pas partie du menu de ce best-of qui se veut surtout un riche condensé de hits dance qui ont rempli les clubs du monde entier pendant quatre décennies. On se demande pourquoi Madonna ne revient pas avec un projet original sous les bras avant de fêter dignement ses 64 printemps, mais il y a plusieurs raisons à cela . Dans un premier temps, l’artiste est trop affairée à bosser sur un biopic qui va s’orienter autour de sa carrière et deuxièmement elle vient de signer une nouvelle forme de partenariat avec Warner Music Group, qui va lui redonner la possibilité de redonner une seconde vie à ses 14 albums studios qu’elle va ressortir à l’aide de versions dites deluxe, histoire de fêter dignement 40 ans de succès au sein du show-bizzness, mais comme elle ne fait jamais les choses comme tout le monde, sans doute pour la simple et bonne raison qu’elle n’est pas tout le monde, Madonna n’a pas voulu rééditer d’emblée son premier album paru en 1983, mais bien un album de remixes qui tombe à pic tandis que la chanteuse bat en ce moment tous les records, en signant un 50ème numéro 1 dans les charts Dance Club Songs du Bilboard américain, là où jusqu’alors aucun artiste n’était parvenu à le faire, de quoi commémorer dignement ce cap historique grâce à une compilation qui rassemble des versions remixées de hits incontournables dont Holiday, Like a Virgin, Ray of Light, Impressive Instant, Keep it together, mettant ainsi en lumière les nombreuses réinventions musicales qui ont contribué à faire de Madonna, une icône de renommée mondiale. En ce qui concerne le choix des titres qui sont passés à la sauce remixage, Madonna a tenu à une forme d’équilibre entre les titres préférés des afficionados, mais aussi des remixes plus rares, histoire de contenter les exigences d’un public conquis au fil des années, dont plus d’une vingtaine sont officiellement sortis pour la première fois, voire font leurs débuts commerciaux ou numériques, le tout dans un ordre qui se veut chronologique , avec au menu des remixes des DJ’s les plus grands pour ne pas dire les plus influent de leur époque dont Shep Pettibone, William Orbit, Honey Dijon et le regretté Avicii disparu trop tôt. Bien entendu sur cette déferlante de titres remixés, les titres que Madonna a pu faire en duo voire en trio n’ont pas été oubliés et c’est ainsi que l’on peut retrouver ses collaborations avec Britney Spears, Justin Timberlake, Timbaland ou encore Nicki Minaj. Chaque remixes ont fait l’objet d’une remasterisation de la part de Mike Dean qui est à l’origine des deux derniers albums de Madonna soit Rebel Heart et Madame X. Pour ce qui est du titre choisi pour cette compilation que l’on peut traduire par « Assez d’amour en finalité », il a très certainement été inspiré par le fait que Madonna qui n’est pas connue que pour son talent artistique mais aussi par certaines de ses frasques, s’est toujours mise un point d’honneur à entourer son public d’une tonne d’amour en sachant lui offrir non-seulement des compositions de qualité, des grands shows d’exception jamais vus jusqu’alors, sans oublier de les mettre en avant tout en défendant leurs causes sur bon nombre de titres. A l’aube de la fin de l’été, cette première nouveauté de la rentrée vient à point pour se trémousser sur le dancefloor et prendre encore un peu de bon temps avant la reprise des choses sérieuses, le tout en compagnie d’une artiste qu’il serait indigne d’encore présenter qui a su marquer son époque, pour ne pas dire les siècles. De la bouche même de l’artiste, on sait que cette fin 2022 peut encore être placée sous le signe de maintes surprises, afin de fêter comme il se doit les 40 années d’une carrière à son apogée !. Si Mylène Farmer et Indochine furent les dignes gagnants de l’année 2020 en allant placer leurs best-of respectifs en tête des Charts en dépit d’une conjoncture musicale difficile en raison de la crise sanitaire, gageons que Madonna pourrait bien créer la surprise cette année en tentant de renouveler l’exploit, si ce n’est de faire mieux, le tout dans une situation pandémique nettement plus maîtrisée que sur les deux dernières années écoulées. Cette fois pas de doute, la rentrée musicale est bien amorcée et démarre en trombes avec Madonna. Bref, The Holidays sont nettement terminées, mais on peut toujours continuer à celebrate, grâce aux deux supports de remixes que Miss Material Girl vient d’éditer, même si l’édition allégée de 16 titres uniquement était déjà disponible en streaming depuis le 24 juin dernier.

CHRISTOPHE COCU (627)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :