Louise Attaque nous emmène à nouveau au vent ! :

Profitant de la couverture photographique des concerts qui se déroulent en ce moment au Botanique par Fabian Braeckman de Confestmag, qui a pu par la même occasion assister au concert de Gaëtan Roussel dont il vous avait fait écho sur notre site voici peu, il était de bon ton de signaler que Gaëtan Roussel n’était pas seulement le chanteur solo que l’on connaît depuis bon nombre d’années maintenant, et encore moins un auteur qui a également révélé son talent d’écriture quand il est mis au service des autres dont notamment Daniel Auteuil, mais il était aussi membre à part entière du groupe Louise Attaque qui commémore cette année, le 25ème anniversaire du tout premier album du groupe et pour l’occasion celui-ci ressort dans une version qui renferme l’album entièrement remixé à la sauce 2022, 5 bonus/démos mais aussi le DVD d’un concert donné à Rennes en 1998, de quoi ravir les afficionados du groupe que l’on a vu ainsi se reformer à l’occasion de 6 concerts gratuits donnés à l’Elysée Montmartre en date du 26 avril dernier, avec des shows qui ont été joués en public aux heures suivantes : 11h, 15h, 17h et 21h, tandis que les fans qui n’avaient pas l’occasion de se déplacer pour assister aux performances de Louise Attaque, pouvaient se rattraper en regardant un livestream diffusé dès 19h. C’est le bassiste Robin Feix qui a donné vie au croquis que l’on remarque très vite sur la pochette du premier album du groupe, symbolisant une petite fille aux yeux dessinés à grands traits, et pour ce qui est du nom du groupe, il aurait été inspiré par la passion vouée par Louise Attaque au groupe américain « Violent Femmes » dont le leader Gordon Gano va produire Louise Attaque avec la bénédiction de Marc Thonon qui à l’époque est le responsable du label Atmosphériques. En ce qui concerne ce premier album, ce fut à l’époque de sa sortie un véritable Ovni qui a réussi à mettre 2,7 millions d’auditeurs d’accord avec des tubes imparables comme J’t’emmène au vent, Les nuits parisiennes, Ton invitation, Léa ou encore Amours, ce qui pour l’époque est très rare car trop souvent la sortie d’un tout premier album ne parvient pas à rallier autant d’amateurs de musique à sa cause, et surtout renferme rarement une série de tubes à la pelle et voici 25 ans seules des pointures comme Mylène Farmer ou Johnny étaient aptes à rivaliser avec ce genre de tubes imparables et des records de ventes aussi vertigineux. Contrairement aux autres artistes, Louise Attaque va adopter une position différente, à savoir que le groupe va dans un premier temps se faire connaître sur scène dans le but de se faire reconnaître en tentant de rallier le public à sa cause, avant de sortir un premier album studio. Formé dans un premier temps par le trio Roussel/ Feix/Margraff, qui au début se produisaient en tant que « Caravage », Louise Attaque s’offrira très vite les services d’un quatième homme en la personne d’Arnaud Samuel, un violoniste de talent dont les premières note de « J’t’emmène au vent », démontre d’instinct toute l’étendue de sa palette qui fera la marque de fabrique du groupe, que l’on peut définir par du rock dans une enveloppe acoustique avec un style très dépouillé à la limite du rêche quand il s’agissait de livrer des textes, avec l’intelligence de ne pas enrober leur musique d’effets. Après un tel succès, Louise Attaque sort son second album « Comme on a dit », avant de prendre un break en 2001, le temps pour Roussel et Samuel de fonder le groupe Tarmac pour mieux revenir en 2005, avec un 3ème opus de Louise Attaque intitulé « A plus tard Crocodile », qui verra après sa sortie la volonté pour le groupe de s’offrir une fois de plus une nouvelle respiration qui permettra à Roussel de travail sur le dernier album de la carrière de Bashung, à savoir Bleu Pétrole, tout en réfléchissant à la composition d’un premier album solo intitulé Ginger et planchant aussi sur un album avec le groupe Lady Sir composé de l’actrice Rachida Brakni et de Roussel himself, pour un album intitulé Accidentally Yours. Feix forme de son côté, le groupe Poney Express en compagnie d’Anna Berthe et Samuel promène sur violon sur les albums de Deportivo et Ben’Bop. Au cours de l’été 2015, le groupe retourne en studio pour commettre le tout dernier album à l’heure actuelle du groupe, « Anomalie » qui paraît le 12 février 2016. Comme en musique, rien n’est impossible, gageons que cette reformation à l’occasion de cet anniversaire discographique ne donne des idées à Louise Attaque pour une suite voulue et réclamée par bon nombre de fans.

CHRISTOPHE COCU (542)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :