Lorde, un dernier rayon de soleil avant l’automne ! :

Lorde, un dernier rayon de soleil avant l’automne ! :

Il fallait bien tout l’humour de la néo-zélandaise Lorde pour intituler « Solar Power », son tout nouvel effort musical alors que ce dernier nous tourne le dos depuis des vacances et/ou alors sévit de façon exponentielle au sein de certaines contrées jusqu’à les incendier. Ce titre, elle n’a pas hésité à l’attribuer son nouvel opus quand elle s’est aperçue que ce second single du même nom qu’elle avait lancé bien avant ce 20 août , était en train de cartonner et semblait être promu à une belle carrière avec 30 millions de personnes qui ont pris la peine de l’écouter et ce en l’espace des 5 jours qui se sont écoulés depuis sa sortie, et si cela cartonne, gageons que c’est en raison des bienfaits qu’il procure lors de son écoute alors que nous évoluons dans un monde qui plus que jamais en a grandement besoin. Pour l’artiste en revanche, ce titre évoque surtout un renouveau après quatre années d’interruption qui lui ont permis de digèrer les succès imposants de ses deux premiers efforts musicaux que constituaient Pure Heroïne et Melodrama,, qui revêtaient un côté plus obscur de la force de l’artiste, en dépit de chiffres astronomiques en matière de vente, douze millions à travers le monde pour être précis, sans compter les 10 milliards d’écoutes en ligne, des chiffres records qui n’avaient plus été atteints depuis longtemps. Embarquant à nouveau,dans cette nouvelle aventure, le producteur Jack Antonoff réputé pour ses collaborations fructueuses en compagnie de pointures telles que Lana Del Rey ou encore Taylor Swift pour ne citer qu’elles, Lorde se donne les clés pour montrer une image plus radieuse et apaisée de sa personne et met en valeur la nature et ses pouvoirs transcendants avec les effets bénéfiques qu’elle procure à l’artiste quand elle évolue au sein de périodes plus chafouines ou perturbées, c’est très certainement pour cette raison que l’on ressent une révolution artistique et solaire de la part de Lorde par rapport aux essais sombres et transformés du passif. Soucieuse de mettre en valeur l’environnement jusqu’au bout des ongles, la chanteuse s’est même faite la promesse de limiter les supports autour de ce nouvel album, en se penchant surtout sur un coffret écoresponsable contenant moultes surprises, ainsi qu’un code de téléchargement qui permettra au public de se procurer l’album en haute définition, tout en ayant la possibilité d’accèder à des bonus. Bref, un album qui fait du bien à l’aube de la rentrée et qui nous restitue la châleur perdue ou trop diffuse d’un été.

CHRISTOPHE COCU (458)

Auteur ConFestMag
Président du fan club officiel de Mylène Farmer Belgique

Share

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :